Nouvelles esthétiques exiliques. 25 janvier 2016

Nouvelles esthétiques exiliques. 25 janvier 2016

extrait de ""Vivre et mourir à Samarkand", d'Umida Akhmedova
extrait de «  »Vivre et mourir à Samarkand », d’Umida Akhmedova

14h-15h30, salle 638, immeuble France, 190 avenue de France 75013 Paris

Avec Eugenia Villela (Université de Porto) empéchée & Boris Chukhovich (Université de Montréal)

Entrée libre

Cette rencontre sera suivie d’une réunion de l’équipe (non publique)

CHUKHOVICH Boris est historien de l’art, conservateur de musée et commissaire d’exposition. Après avoir soutenu sa thèse en sociologie de l’art (Institut d’études sur les arts à Tachkent – Université de Saint-Pétersbourg, 1992), il a travaillé en tant que chercheur adjoint, puis directeur d’études au département de sociologie de l’art (Institut d’études sur les arts, Académie des beaux-arts de l’Ouzbékistan). En 1998, il a immigré au Canada, en 2000 il a fait un stage de recherche postdoctoral à la Maison des sciences de l’Homme à Paris, puis, en 2002, un stage postdoctoral à l’UQAM, dans l’équipe de recherche “Le Soi et l’autre”. En 2003-2005, il est boursier du Conseil des arts du Canada et réalise le projet virtuel “Musée d’art centre-asiatique”.  Il a été conservateur-résident au Musée d’art contemporain de Montréal, chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et à différents centres de recherche, notamment le Centre de recherche sur l’intermédialité (CRI, Université de Montréal) et le Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture (LAMIC, Université Laval) et récemment au département d’Anthropologie (UdM). Depuis 2003, il est membre permanent du groupe de recherche Poexil (Université de Montréal). En tant que conservateur, il a réalisé nombreux projets d’exposition dont notamment “Lingua franca-frank-tili” (Biennale de Venise, 2011), STILLS (Bichkek, Almaty, Douchanbé, 2009-2010), “Retour de Métaphore” (Biennale de Montréal, 2007), “Après Babel” (Université d’Ottawa, 2004).

VILELA Eugénia  est professeur au Département de philosophie de la Faculté de lettres de l’Université de Porto (Portugal), docteur en philosophie de l’Université de Porto, et directrice du groupe de recherche Esthétique, Politique et Art de l’Institut de Philosophie. Auteur de conférences et textes dans le domaine de la Philosophie et des Arts, elle a publié, parmi d’autres textes dans des œuvres collectives, les livres “Du corps équivoque” (1998) et “Silences Tangibles. Corps, résistance et témoignage dans les espaces contemporains d’abandon” (2010). Son travail se développe dans l’espace d’intersection entre l’esthétique, la philosophie politique contemporaine et l’art.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *