Archives par mot-clé : Expérience de l’exil

Récital Marlène Samoun. Colloque « Figurer l’exil » 14-15 mars 2014

Figurer l’exil, 

Colloque international (14-15 mars 2014)

Nous sommes heureux d’annoncer un récital de Marlène Samoun « Chants de l’exil »  le vendredi 14 mars à partir de 20h30, dans le cadre du colloque  « Figurer l’exil » qui se tiendra du 14 au 15 mars 2014 dans les magnifiques salles de  l’Institut d’études avancées de Paris – Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou, 75004 Paris (programme et informations ici ).

Marlène Samoun viendra accompagnée du guitariste Pascal Storch pour interpréter des chants tziganes, des negro-spirituals et des chants de la diaspora juive.

Attention, entrée libre dans la limite des places disponibles (inscription indispensable ici)

Figurer l’exil. Colloque international 14-15 mars 2014. Programme et intervenants

Figurer lexil affiche-A3-150FIGURER L’EXIL 

Coordination scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet, Sara Guindani-Riquier, Alexis Nuselovici (Nouss).

Lieu : Institut d’études avancées de Paris – Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou, 75004 Paris

Attention : entrée libre sur inscription indispensable (ici)

 Figurer l’exil Programme(pdf)

Argumentaire     

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes. 

Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de départ et le lieu d’arrivée, entre l’avant et l’après, entre l’individuel et le collectif, entre le communautaire et le national. Cette diversité, articulée par  des temporalités et des contextes historiques distincts,  se reflète dans celle des supports et des régimes expressifs choisis.

Continuer la lecture de Figurer l’exil. Colloque international 14-15 mars 2014. Programme et intervenants

Séminaire L’expérience de l’exil (CEM).Invitée : Marie Darrieussecq. 13 mars 2014.

 

Marie_Darrieussecq-Strasbourg_2011_(4)Dans le cadre du séminaire L’expérience de l’exil du Collège d’études mondiales, 

Alexis NUSELOVICI (NOUSS) accueille  

Marie DARRIEUSSECQ

Marie Darrieussecq a reçu le prix Médicis 2013 pour Il faut beaucoup aimer les hommes (POL – lire la recension d’Alexis Nouss). Elle est écrivain et psychanalyste. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages de fiction et d’une dizaine de livres d’art, elle a traduit Les Tristes et Les Pontiques d’Ovide, rédigés lorsque le poète latin fut banni de Rome, sous le titre Tristes Pontiques (POL, 2008). Qu’il soit géographique ou existentiel, l’exil hante ses personnages et ses récits. La littérature comme mal d’exil ?

 

17-19h, salle 638 noyau A, plateau CNRS190 av. de France 75013 Paris (M° Quai de la Gare, bus 89)

Inscription recommandée  ici

Information :  sara.guindani-riquier@msh-paris.fr

Programme 2014 (semestre1) Non-lieux de l’exil / Expérience de l’exil (CEM)

10807957-new-york-city-ny--sept-9-mur-avec-des-images-d-39-immigrants-a-ellis-island-le-9-sept-2011-ellis-isl
Ellis Island Museum

Programme commun « Non-lieux de l’exil »  et séminaire « L’expérience de l’exil » (collège d’études mondiales) FMSH.

 

(programme complet de l’année académique 2013-2014 ici)

 Qu’ont en commun Ovide et Dante, Edward Saïd et Julio Cortázar, l’artiste ayant fui l’Allemagne nazie ou l’URSS au siècle dernier et, de nos jours, l’ouvrière mexicaine de Los Angeles, le demandeur d’asile à Rome ou Paris, le clandestin  de Calais ou de Lampedusa ? Les causes sont diverses et les circonstances différentes mais ils partagent tous une même expérience, celle de l’exil, que nous nommons « expérience exilique ». La penser permettrait de mieux appréhender les phénomènes migratoires contemporains – le migrant est d’abord un exilé -,  et leur devenir dans la durée, l’héritage de l’exil touchant plusieurs générations.

  • 16 janvier L’Expérience de l’exil. Invitée : Hélène CIXOUS  (17h-19h, salle 638)
  • 13 février :  Non-lieux de l’exil / Représenter l’exil : L’espaceavec Norah Dei-Cas (Lille 3), Benjamin Nienass (Collège d’études mondiales), Patrick Picouet (Lille 1), Jean-François Sabouret (CNRS)  (14h30-17h, salle 638)
  • 13 mars : L’Expérience de l’exil.  Invitée  : Marie DARRIEUSSECQ (17h-19h, salle 638)
  • 14 et 15 mars : colloque international  « Figurer l’exil », organisé par les programmes Non-lieux de l’exil, Politiques des images (FMSH) et le séminaire L’expérience de l’exil du Collège d’études mondiales en partenariat avec les universités de Paris 8 et Aix-Marseille et l’IEA-Paris (salle des Gardes, Hôtel de Lauzun, IEA-Paris) (programme détaillé  ici  )

avec 

Jochen Gertz, Jordi Font Agullo , Xavier Roth, Costanza Meli, Phillippe Bazin, Alain Brossat, Christiane Vollaire, Eugenia Vilela, Isabelle Roussel, Sylvain Georges, Boris Chukhovich, Sophie Ernst, Soko Phay Vakalis, Fabienne Dorey, Céline Masson, Nadège Velwachter, Lucie Campos, Marta Craveri, Anne-Marie Losonczy, Gaetano Ciarcia, Alessia Capasso, Octave Debary, Gretty Mirdal, Gérard Wajcman, François Koltès, Michele Ciacciofera.

Coordination scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet, Sara Guindani-Riquier, Alexis Nuselovici (Nouss)

  • 18 avril :  Non-lieux de l’exil / Représenter l’exil : La différence, avec  Parfait Akana (EHESS-Yaoundé II), Marc Bernardot (Université de Normandie), Phillipe Bazin, Cyril Wolmark (Paris Ouest- Nanterre)  (14h30-17h, salle 638) REPORTE
  •  15 mai : L’Expérience de l’exil. Exils : Patrick Zachmann   (17h-19h, salle Auditorium)
  • 24 mai : Tamul writers in Exile (en association avec le programme Inde de la FMSH et le  Centre of South Asian Studies de l’Université de Cambridge)  ( 15h-18h, salle 638) avec   Luxmy Siva  & Pradeepan Raveendran
  • 12 juin : Journée d’études :  Représenter l’exil :  La mémoire et la trace avec Anh-thuan Doan (écrivain), Ana Paula Coutinho Mendes (Université de Porto),Alain-Phillipe Durand (University of Arizona),  Frieda Ekotto (University of Michigan-Ann Arbor / écrivain), Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH),  Luba Jurgenson (Paris IV / écrivain), Fridrun Rinner, (Université d’Aix-Marseille) , Victoria Paz (psychanalyste, Paris 8), Ada Savin, (Université de Versailles-St Quentin)
  • 24 aout 2014 :  Participation à la table-ronde « L’immigration et les îles »,  Festival international du film insulaire, Ile de Groix (programme ici)
  • Programme octobre décembre 2014  ici  et 1er semestre 2015 ici 

Les séances auront lieu, sauf  avis contraire, dans les salles du plateau CNRS 638 et 640, Noyau A, Bâtiment le France, 6ème étage, 190 avenue de France, 75013 Paris (M° Quai de la Gare, bus 89).

Pour toutes informations, suivez nous sur ce carnet, sur le compte facebook associé (www.facebook.com/NonLieuxDelExil), ou écrire à marine.sam@cnrs.fr

 Logo FMS-PS-CEM png

Spatialiser l’exil. Alexis Nuselovici (Nouss). Séminaire L’Expérience de l’exil (1). Collège d’études mondiales. 7 nov.2013

Escher
Escher

Le séminaire L’expérience de l’exil (CEM) dirigé par Alexis Nuselovici (Nouss) poursuit et compète les travaux du programme Non-lieux de l’exil.

Sa rentrée aura lieu le 7 novembre prochain de 17 à 19h.

La première conférence, donnée par A. Nuselovici (Nouss) est intitulée “Spatialiser l’exil”  

Elle sera suivie de conférences données par : 

 

  • 16 janvier : L’Expérience de l’exil.  Hélène CIXOUS  (17h-19h, salle 638)
  • 13 mars : L’Expérience de l’exil.   Marie DARRIEUSSECQ (17h-19h, salle 638)

Salles CNRS. 6 étage, noyau A. Bâtiment Le France, 190-196  avenue de France, 75013 Paris, M° Quai de la gare, Bus 89

 

 

ETUDIER L’EXIL. 5 Working Papers des séminaires « L’expérience de l’exil » (CEM) & « Non-lieux de l’exil »

exil1-300x199 (2)

  • Etudier l’exil
  •  L’exil comme expérience
  • Exiliance : condition et conscience
  • Exil et post exil – par Alexis Nuselovici (Nouss)
  • Pour une typologie des objets de l’exil par A. Galitzine-Loumpet

Logo FMS-PS-CEM pngLe séminaire « L’expérience de l’exil » associé au programme scientifique « Non-lieux de l’exil »  publie ses premières réflexions, sous forme de 5 Working Papers de la FMSH sur HAL-SHS , ouvrant une série de publications.

Les différentes publications sont introduites par  le Position paper  d’Alexis Nuselovici intitulé « Etudier l’exil ».

Elles sont disponibles sur le carnet scientifique des Working papers de la FMSH , notamment sur la page dédiée au séminaire (ici) et le seront également sur le site du Collège d’études mondiales, et téléchargeables en pdf sur le site HalSHS.

Les contributions sont les suivantes : 

Continuer la lecture de ETUDIER L’EXIL. 5 Working Papers des séminaires « L’expérience de l’exil » (CEM) & « Non-lieux de l’exil »

Séminaire “L’expérience de l’exil », Exil et Patrimoine, 24 avril 2013. Laurier Turgeon, D. Poulot, A.L. Galitzine

logo cemLa prochaine séance du séminaire “L’expérience de l’exil” consacrée à la thématique « Exil et patrimoine » aura lieu le 24 avril 2013, salles 638-640, “Le France.  (Détails et informations disponibles ici)

Attention, la séance commencera exceptionnellement à 17 h.

L. Turgeon, D. Poulot
L. Turgeon, D. Poulot

Argumentaire

L’expérience de l’exil engage des régimes de mémoration spécifiques, processus de restitution dont l’une des scènes peut être le musée et qui touchent, plus largement, à la conservation d’objets. Or l’objet de l’exil est nécessairement singulier par l’aléatoire de son existence, par une valorisation affective disjointe de sa valeur intrinsèque, par des modalités d’exposition ou de réception différentes selon les politiques des États concernés.
Par quelles voies l’exil, souvent expérience du dénuement et de l’abandon, peut-il justement engendrer la patrimonialisation de l’expérience exilique ? Cette séance se propose d’en cerner certaines modalités en distinguant notamment entre objets de et objets en exil..

Programme :

17h –   Laurier TURGEON (Chaire du patrimoine ethnologique du Canada / Université Laval) « Patrimoine et expérience de l’exil: exemples québecois

18h- Dominique POULOT (Université de Paris I)

       – Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH)

800px-Norsewood007