Archives par mot-clé : fiction

Mise en ligne. Marie Darrieussecq. L’expérience de l’exil (séance du 13 mars 2014)

Logo FMS-PS-CEM pngMise en ligne de la séance du séminaire « L’expérience de l’exil » du Collège d’études mondiales sur le site des Archives audiovisuelles de la recherche / EsCOM.

Séance du 13 mars avec Marie Darrieussecq

Programme conjoint Rencontres « Non-lieux de l’exil » et séminaire « L’expérience de l’exil » (Collège d’études mondiales) Février-Juin 2013

Depuis le 20 février 2013, le séminaire « L’expérience de l’exil » du Collège d’études mondiales  prolonge les réflexions menées dans le cadre des rencontres du programme thématique « Non lieux de l’exil »  (programme complet 2012-2013 ici). Parce que ces évènements ouvrent un espace de réflexion et d’échange complémentaire, élaboré en commun, à la fois laboratoire de pratiques et de conceptualisation d’un champ nouveau,  nous avons pris le parti de les annoncer ensemble sur ce carnet, mais également au travers de la liste de diffusion des rencontres « Non-lieux de l’exil » (inscription : marine.sam@cnrs.fr) et du compte facebook associé.

Si les dates sont fixes, l’organisation de certaines séances du séminaire « L’expérience de l’exil » est susceptible d’être précisée.

Sauf avis contraire, toutes les séances du séminaire et les rencontres « Non-lieux de l’exil » ont lieu dans les salles  638-640 ou 641 du Noyau A,  190 avenue de France, 75013 Paris (Métro Quai de la Gare, bus 89), dans le cadre d »un partenariat avec le Réseau Asie (FMSH-CNRS)

PROGRAMME FÉVRIER-JUIN 2013

 FÉVRIER  

–   20 Février : SEMINAIRE (Collège d’études mondiales)  (15h- 18h30, salles 638-641)

  • Alexis Nouss : « L’exil comme expérience »
  • Michel Wieviorka (Sociologue, administrateur FMSH, Paris) : « Pour un concept d’’exil » 

MARS

20 mars 2013 : SEMINAIRE (Collège d’études mondiales)  (15h- 18h30, salles 638-640)

  • Alexis Nouss : « Exil et post-exil »
  • Gretty M. Mirdal (Professeur de psychologie Université de Copenhague, Directrice IEA-Paris) : « La psychosomatique de l’exil »

–  21 Mars 2013 : NON-LIEUX  DE L’EXIL : Objets de l’exil III « La culture matérielle de l’exil : une autre vie des objets » (14h-18h30, salles 638-640)

Séminaire commun Rencontres Non-lieux de l’exil (Programme FMSH) et séminaire « La deuxième vie des objets » (IRIS-EHESS/CNRS, coordonné par E. Anstett & N. Ortar)

  • Introduction : Elisabeth Anstett (Iris/CNRS), Nathalie Ortar (LET/ENTPE)
  • Intervenants : Fabrice Grognet (MNHN) « Quand les mémoires se transforment en patrimoine national » et Françoise Vergès (CPMHE)
  • Présentation d’extraits du film documentaire « Lettres de nos voisines » de Manuela Frésil
  • Discutantes : Stéphanie Tabois (MCF, U.de Savoie) / Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH)

– 29 mars 2013: NON-LIEUX  DE L’EXIL : Langages d’exil V : « Le théâtre et l’exil » en partenariat avec le Laboratoire international de recherche sur les Arts (LIRA, Paris 3) et le Théâtre aux mains nues (14h-18h, Médiathèque Marguerite Duras, 115 Rue de Bagnolet 75020 Paris)
Après-midi d’étude, organisée par Eloi Recoing, membre du programme Non-lieux de l’exil et du laboratoire LIRA (Paris 3) et Alexis Nuselovici (directeur programme Non-lieux de l’exil).

Deux tables- rondes :

  •  Table-ronde 1 : La scène comme exil (14h15) avec Eloi Recoing (coordination), Alexis Nuselovici (Nouss), André Markowicz, Wajdi Mouawad, Sedef Ecer, Marie Lelardoux
  • Table-ronde 2 : Solitude de Kleist (16h30) avec Alexis Nuselovici (Nouss) (coordination),  Eloi Recoing, Béatrice Gonzales-Vangell, Anne Françoise Benhamou, Flore Garcin-Marrou, Maëlle Dequiedt.
  • 20 h Représentation de la pièce « « Käthchen, mon amour » d’après l’oeuvre de Kleist (traduction et mise en scène Eloi Recoing) , Théâtre aux mains nues

Réservation obligatoire au 01 43 72 19 79, rp.mediation.tmn@wanadoo.fr

AVRIL 

 24 Avril SEMINAIRE (Collège d’études mondiales) (15h- 18h30,salles 638-640)

  • Laurier Turgeon (Professeur, Université Laval, Quebec, Chaire du patrimoine ethnologique du Canada): « Patrimoine et expérience de l’exil: exemples québecois»
  • Dominique Poulot (Pr, Université de Paris I)
  • Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH)

–  25 Avril 2013 :NON-LIEUX  DE L’EXIL : Objets de l’exil IV Le corps-objet de l’exil (14h30-18h, salles 638-640)
Intervenant : Ibrahima Thioub (professeur d’histoire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar , Chaire Collège d’Etudes mondiales (FMSH), responsable du programme La route des esclaves, Unesco)

« Le corps exilé: un lieu de marquage identitaire »

Discutantes : Olga Odgers Ortiz ( El Colegio de la Frontera Norte, Departamento de Estudios Sociales, Tijuana, Mexico/ Visioconférence), Eugenia Vilela (Université de Porto , Dpt de Philosophie & Esthétique)

 MAI 

– 22 mai 2013 : NON-LIEUX  DE L’EXIL :  Objets de l’exil V « Objets des exclus / Objets perdus » (10h-12h30, salles 638-640) Attention! cette séance a exceptionnellement lieu le matin.
Intervenant : Octave Debary (Maître de conférences, Université Paris Descartes, LAHIC)

« Objets perdus, mémoires retrouvées : Jochen Gerz et l’art contemporain ».

Discutants : Marie Morelle (Prodig, Paris I), Sébastien Ledoux (Paris I)

– 23 Mai –SEMINAIRE (Collège d’études mondiales)  (15h- 18h30, salles 638-640)

  • Alexis Nouss : « Exil et écriture »
  • Svetlana Boym (Curt Hugo Reisinger Professor of Slavic Languages and Literatures and Professor of Comparative Literature, Harvard University) : « Immigrant Arts and Cosmopolitan Solidarities »

JUIN 

– 20 Juin – SEMINAIRE (Collège d’études mondiales) (15h- 18h30, salles 638-640)

  • Alexis Nouss : « Exil et territoire »
  • Sherry Simon (Professeur, Université Concordia, Montréal) : « À la rencontre de la ville fragmentée : l’exil à Montréal »

 

Rencontre du 16 novembre 2011 « Autour de La mer Noire : exil à la géorgienne ». Kéthévane Davrichewy, Sylvie Gangloff, Taline Ter Minassian.

 

Intervenante : Kéthévane Davrichewy  « Autour de La mer Noire : exil à la géorgienne »

Si Kéthévane Davrichewy est née à Paris en 1965, ses souvenirs sont liés à un pays plus lointain, celui de la Géorgie dont sont originaires ses grands-parents. Petite, elle vit avec leur exil et leur mémoire qui alimentent son imaginaire. Il y a, dans cette famille unie et nombreuse, des traditions conservées, des repas où on chante et où on danse, un bonheur à vivre qu’on voudrait immuable…

Extraits de l’intervention de Khéthévane Dawrichevy.

Cliquer pour accèder à la lecture d'extraits de l'oeuvre (Alice Butaud / K. Davrichewy)

Discutantes : Taline Ter Minassian et Sylvie Gangloff

Bio-bibliographies

DAVRICHEWY Kéthévane  est née et vit à Paris. Elle est journaliste et romancière et a publié de nombreux livres pour la jeunesse à L’École des loisirs dont La lucarne, Par amour, La glace au chocolat, Les pieds dans le Plat et Viens (avec Christophe Honoré). Son premier roman pour adultes Tout Ira bien, est paru en 2004 aux éditions Arléa, il a ensuite inspiré un spectacle musical, une histoire pour piano, voix et violoncelle que l’auteur a interprété pendant deux ans en France aux côtés d’Alex Beaupain et de Valentine Duteil. Son dernier roman La mer Noire, paru en 2010 chez Sabine Wespieser Editeur et inspiré de ses origines géorgiennes, a obtenu le Prix Landernau, le Prix Version Fémina/Virgin Mégastore et le Prix du Roman de l’île Maurice. Kéthévane Davrichewy collabore également à des scénarios de films documentaires.

GANGLOFF Sylvie  docteur en science politique, membre associé du CETOBAC (Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques, CNRS/EHESS/Collège de France , UMR 8032), chargée de cours à l’INALCO (département d’études turques) et ingénieur à la FMSH. Elle travaille, entre autre, sur les logiques d’affirmation et de construction identitaire dans les Balkans et en Turquie ; les pratiques, les représentations et les discours sur la consommation d’alcool (approche anthropologique, politique, sociale et culturelle), les réseaux et logiques d’influence dans la migration turque, et la minorité chrétienne turcophone des Gagaouzes en Moldavie. Parmi ses publications : (direction), La perception de l’héritage ottoman dans les Balkans / The perception of the Ottoman Legacy in the Balkans, Paris, L’Harmattan, « Varia Turcica » (XXXV), 2005, 215 p., (direction). Page personnelle

TER MINASSIAN Taline   est professeur des universités à l’INALCO où elle enseigne l’histoire de la Russie et du Caucase. Elle a publié Colporteurs du Komintern, l’Union Soviétique et les minorités au Moyen Orient, Presses de Sciences po, 1997,  en collaboration avec Jean Robert Raviot, la Civilisation soviétique de l’URSS à la Russie, Ellipses, 2006 et Erevan, la construction d’une capitale à l’époque soviétique, PUR 2007