Archives par mot-clé : Non-lieux de l’exil

Vidéo. La langue matérielle de l’exil (1) 3 mars 2016

Mise en ligne sur le site de MediHal de la rencontre du 03 mars 2016 avec Rachel Cohen, Alexandra Galitzine-Loumpet, Chowra Makaremi, Cécile Oumhani, Laetitia Tura,.

Présentation des intervenants ici :

Vidéo : ici 

nle1
Pour accèder à la vidéo, cliquer sur l’image

Lien vers le texte de Cécile Oumhani « Une reterritorialisation symbolique » présenté lors de la séance ici

Nos remerciements à Dimitri Galitzine.

Non-lieux de l’exil / Réseau Terra – HN

terra
Cliquez sur l’image pour accèder à la page

Le programme Non-lieux de l’exil est désormais accueilli sur la page des programmes hébergés du Reseau TERRA-HN (Réseau scientifique de recherche et de publication), en excellente compagnie.

Nous utilisons également une liste de diffusion mises à disposition par le Réseau TERRA-HN. Des les prochaines semaines, les pages mises à jour permettront de suivre les projets et activités de l’équipe, et notamment le programme MIGROBJETS (INALCO) auquel participent plusieurs membres des Non-lieux de l’exil; et le projet DISPLACED OBJECTS.

Nous nous ferons également un plaisir de contribuer au travers des collections de publications numériques en accès libre du réseau.

Cette hospitalité, qui laisse ouverte à toutes autres associations, nous honore. Merci à ceux qui l’ont rendue possible.

De ligne en ligne # 20 – BPI / Displaced Objects

 De ligne en ligne # 20 &  Displaced Objects

 

Un cahier central de 5 pages a été consacré par le magazine De ligne en ligne  (numérique et imprimé) de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou au projet Displaced Objects.

Le magazine est feuilletable ici  ou en cliquant sur l’image.

do bpi
Cliquer sur l’image pour accèder au magazine

Tous nos remerciements aux personnes qui l’ont rendu possible.

 

Atelier plurinlingue sur l’exil / Sara Greaves & Jean-Luc Di Stefano, association Ecrits et voix.

ATELIER D’ECRITURE PLURILINGUE sur L’EXIL

réalisé dans le cadre du colloque « Etudier l’exil » (1), samedi 23 mai 2015 (9h30-12h30) au MUCEM. Coordination : Sara Greaves (LERMA, AMU) et Jean-Luc Di Stefano (IDEC, AP-HM), association Ecrits et voix.

syrCet atelier a réuni des personnes de situations sociales et d’origines diverses, qui ont toutes une histoire personnelle ou familiale qui relève de l’exil. Les pays d’origine sont, entre autres : l’Algérie, l’Egypte, les Comores, le Salvador, l’Iraq, la Syrie, le Liban, Israël, l’Uruguay… Les textes écrits dans le cadre de cet exil sont destinés, dans leur fond et leur forme plurilingue, à faire passer quelque chose de l’expérience subjective de l’exil.

Nous remercions chaleureusement la CIMADE pour son soutien et son aide, Marie-Jeanne Vérot et Jean Robert de l’association Ecrits et voix, ainsi que tous les participants.

Plan de l’atelier / Méthodologie

 

Marionnettes et marionnettistes : Lecture en anglais puis en français d’un poème de Sujata Bhatt, poète née en 1956 à Ahmedabad, Inde, qui a quitté son pays à l’âge de 12 ans pour les Etats Unis, aujourd’hui domiciliée en Allemagne. Ce poème ne traite pas directement de l’exil :

Continuer la lecture de Atelier plurinlingue sur l’exil / Sara Greaves & Jean-Luc Di Stefano, association Ecrits et voix.

Une reterritorialisation symbolique. Texte de Cécile Oumhani

Une reterritorialisation symbolique.

"A genuine_harem skirt at Ellis Island" Wikicommomns
« A genuine harem skirt at Ellis Island » (1913) Wikicommomns

Intervention de Cécile Oumhani le 3 mars 2016, lors de la rencontre « La langue matérielle de l’exil » (NLE & IRIS)

Penser au « langage matériel de l’exil » suffit à faire déferler des images d’Ellis Island, où les photos en noir et blanc se mêlent à mes propres souvenirs du lieu. Avant de parler d’une visite qui remonte au début des années 1990,  je dois évoquer mon premier passage à New York en 1963, soit moins de dix ans après la fermeture d’Ellis Island, le 12 novembre 1954.

Continuer la lecture de Une reterritorialisation symbolique. Texte de Cécile Oumhani

La Langue matérielle de l’exil (2). 01 avril 2016.

Plusieurs séances du programme travailleront cette thématique en 2016.

(c) Chowra Makaremi
(c) Chowra Makaremi

La seconde rencontre aura lieu vendredi 01 avril 2016 de 14 à 17hsalle 640 (190 av.  de France, 75013 Paris) en collaboration avec l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS – EHESS/CNRS). Elle s’articulera autour des enjeux et dispositifs de représentation de l’expérience de l’exil.

Avec :

  • Daniele Manno & Celestin de Meeûs   : Le musée éphèmère de l’exil (MEDEX-Museum, Bruxelles)
  • Chowra Makaremi (IRIS/ EHESS-CNRS): Objets-témoins, objets-archives
  • Brigitte Natanson (Université d’Orléans)  : Déclencher et porter les récits: de la fonction de quelques objets d’exils dans le Rio de la Plata

Discutantes : Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie Lelardoux

Coordination : Alexandra Galitzine-L oumpet (CESSMA & NLE)Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS & NLE), Brigitte Natanson (Université d’Orléans & NLE)
2016-04-01_NLE_affiche_V7

Présentation des intervenants :

Continuer la lecture de La Langue matérielle de l’exil (2). 01 avril 2016.

MIGROBJETS. Projet de recherche INALCO.

MIGROBJETS

Représentation et circulation des objets de la culture matérielle des exilés dans les nouveaux médias et construction de la figure du migrant dans l’espace public.

Projet financé par l‘INALCO dans le cadre de l’AAP Migrations & Altérités (mars 2016-mars 2018).

Coordination : Peter Stockinger (INALCO) & Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA / NON-LIEUX DE L’EXIL)

Carnet de recherche : http://migrobjets.hypotheses.org/

Les Non-lieux de l’exil participent au programme Migrobjets. Ce projet réunit également des chercheurs du PLIDAM (INALCO), du CESSMA (UMR 245, IRD- Paris Diderot – INALCO), du LICIA (Université Catholique de l’Ouest) et propose une analyse multilingue et pluridisciplinaire des images d’objets des exilés diffusés sur internet (journaux en ligne, plateformes pour les migrants, blogs, reportages photographiques, réseaux sociaux) afin d’en mesurer les impacts en termes de construction des figures du migrant dans les pays de destination et de départ.

Continuer la lecture de MIGROBJETS. Projet de recherche INALCO.