Archives par mot-clé : Traumas de l’exil

EXIL & EMPREINTE DES TRAUMAS / SÉMINAIRE EHESS IIAC/NLE (4) 15 JANVIER 2018

La 4ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu, exceptionnellement, le lundi 15 janvier 2018 de 17 à 20h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 4 (Métro Notre Dame des Champs, Raspail ou Sèvres Babylone) Entrée libre

Exil & empreinte des traumas

Modération : Laure Wolmark (psychologue et coordinatrice nationale pour la santé mentale du Comede (Comité pour la santé des exilés))

En partenariat avec le COMEDE

Avec : Françoise DAVOINE (sociologue et psychanalyste), Christine DAVOUDIAN (médecin, référente santé mentale centre MDM Picpus),  Ana GEBRIM (sociologue et psychologue), Marie-Caroline SAGLIO-YATZIMIRSKY (anthropologue et psychologue)

Séance coordonnée par Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky et Laure Wolmark

Présentation des intervenantes :

Continuer la lecture de EXIL & EMPREINTE DES TRAUMAS / SÉMINAIRE EHESS IIAC/NLE (4) 15 JANVIER 2018

Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions / 26 avril 2017

Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions.

 

« Chez Sami, avec l’anglais » Anne Gorouben, Dessiner Calais 2015-2016, Mine de plomb sur papier, 21/28

En partenariat avec le COMEDE, Comité pour la santé des exilé.e.s et le programme Migrobjets / Inalco

(coordination : Laure Wolmark, avec la participation d’Alexandra Galitzine-Loumpet)

26 avril 2017 – 14h-17h30, – Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris, salons d’honneur. Entrée libre

Avec : Elodie BOUBLIL (philosophe), Evangéline MASSON-DIEZ (militante, chercheure), François LEMORE (Emmaüs, ancien directeur de Awel), et la participation d’Anne GOROUBEN (artiste).

Introduction : Laure WOLMARK (Psychologue, Comede)

Discutante : Marie-Caroline SAGLIO YATZIMIRSKY (Anthropologue, Inalco)

présentation des intervenants : ci-dessous

Argumentaire

Soignants, chercheurs, accompagnants bénévoles, militants, journalistes, artistes, dans la diversité de leurs exercices et des conditions de leur rencontre avec des personnes exilées sont parfois, à leur corps défendant,  pris dans une passion de l’exil.

Cette passion, si elle est une forme d’amour, est à la fois source d’aveuglement et de lucidité épistémologique, puissant aiguillon pour agir, et risque d’immobilisation dans les illusions de la philanthropie/du caritatif.

Continuer la lecture de Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions / 26 avril 2017