Programme 2017-2018 : Traces, empreintes, engagements

Pour sa 7ème année consécutive, le programme Non-lieux de l’exil, dans le cadre du séminaire IIAC/ EHESS – NLE comme  pour l’ensemble de ses rencontres 2017-2018, portera sur les thématiques suivantes :

Traces, empreintes, engagements

Il s’agira d’aborder les traces ou empreintes de l’exil dans leur dualité constitutive, entre intériorité et extériorité, assignations et expériences, et de les réinscrire dans des contextes en constante transformation.

Les termes de trace et d’empreinte renvoient à la disparition ou à la survisibilité du sujet, à une totalité soumise à l’épreuve du temps, de l’action, de la destruction, du contrôle. Tous deux énoncent à la fois une trace matérielle et une impression sur l’esprit. De fait, les traces de l’exil marquent fortement les corps, les psychismes, les représentations, métamorphosent les sujets ;  elles créent également de nouveaux régimes de traces, c’est à dire des empreintes durables, interprétées ou instrumentalisées à des fins antagonistes. La trace devient alors traçabilité, contrôle ou alerte, produisant autant de stratégies pour l’effacer ou au contraire l’exposer et la documenter, notamment à travers l’image et le son.

De la même façon, les mises en relations  entre ces trois notions interrogent ce qui, dans le passé, peut modeler le présent par son empreinte, et ce qui, dans le présent, fait trace pour un futur, aussi bien sous forme matérielle (traces des camps, traces de la violence, traces de l’exil) que symbolique (empreintes coloniales, empreintes traumatiques) et politique.

Ce dernier point souligne les relations entre traces, empreintes et engagements. L’exil est, en lui-même, une puissante forme d’engagement. Il remodèle non seulement les vies individuelles – des exilés, de ceux qui les accueillent -, mais des communautés, des projets collectifs, des prises de position, à l’origine de nouveaux réseaux de solidarité et de nouvelles formes d’actions politiques. Le rapport des traces et empreintes à l’engagement produit du commun et tout autant d’importants clivages qu’il parait intéressant de confronter. Il oblige par ailleurs à penser les engagements citoyens en relation avec l’engagement des exilés, des solidarités aux modalités d’expression et de critique de l’accueil. Faire trace, pour les exilés,  c’est aussi engager des mouvements qui puissent durer et se transmettre dans le temps, dans la continuité d’une réalité permanente et toujours renouvelée de l’exil.

Enfin, la question des traces et des engagements interroge les subjectivités à l’œuvre, celles des exilés précédemment évoquées, des différents acteurs, engagés et « aidants », mais également des chercheurs de différents champs disciplinaires face à des terrains de recherche singuliers et sensibles, qui ébranlent tout autant qu’ils obligent à repenser, au travers d’une approche réflexive critique, pratiques, postures et modalités d’analyse.

Les rencontres du programme Non-lieux de l’exil continueront d’être mensuelles, dans le cadre d’un séminaire conjoint avec l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (IIAC / CNRS-EHESS), et ponctuellement avec différents partenaires, parmi lesquels l’Inalco, le Comede (Comité pour la santé des exilés) et la Bibliothèque Publique d’information du Centre Georges Pompidou. Elles s’appuieront également sur les différentes publications de ses membres parues en 2017 ou à paraître en 2018.

Calendrier

Les rencontres se tiendront à l’EHESS ou dans les salles partenaires , le mercredi ou le lundi de 17h à 20h aux dates ci-après. L’entrée est libre et ouverte à tous publics. Chaque rencontre fera l’objet d’une annonce particulière  ( Attention ! Les séances sont susceptibles d’être modifiées et des événements ajoutés.) 

Mercredi 11 OCT 2017 /  Exil, empreintes & engagements, séance introductive : Laura Genz, Valérie Ozouf, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky, Christiane Vollaire (modération : Alexandra Galitzine-Loumpet) – Lieu : Université Paris-Descartes

Mercredi 15 NOV. 2017 / Philosophie et actions autour de l’exil : Sophie Djigo,  Wenjing Guo, Christiane Vollaire (modération : Alexandra Galitzine-Loumpet) – Lieu : Ehess 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 4

Mercredi 20 DEC. 2017  / Exil : mettre en images, mettre en scène : Claire Angelini, Philippe Bazin, Milena Kartowsky-Aïach, Samir Reyad Mamdoh  (modération : Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky) –  Lieu : Ehess 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 2

Lundi 15 JANV. 2017 / Exil & empreintes des traumas (en partenariat avec le COMEDE) : Françoise Davoine, Christine Davoudian, Ana Gebrim, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky  (modération : Laure Wolmark) – Lieu : 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 4

Mercredi 14 FEV . 2018 /   Exil & empreintes du corps : Mithkal Azghair , Fernando José Pereira , Eugenia Vilela (modération et coordinationLieu : 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 2

Lundi 5 MARS. 2018 / Empreintes et mémoires des camps de refugiés (en collaboration avec la Bibliothèque publique d’information, Centre Georges Pompidou) : Clara Lecadet, Glenda Andrade,  Julia Maspero, Véronique Moulinié. (Modération Alexandra Galitzine-Loumpet). Lieu : BPI, Petite Salle Niveau -1, Entrée principale, rue Saint-Martin (Piazza) 75004 Paris

Mercredi 04 AVRIL 2018  Exil postcolonial & empreintes artistiques : Catherine David et Seloua Luste Bulbina (modération Philippe Bazin). Lieu :  Ehess 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 2

Lundi 14 MAI 2018 / Hommage à Etienne Tassin : avec Michel Agier, Catherine Coquio et Camille Louis (Modération Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky). Lieu : Ehess 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle 13 16h30-19H

Lundi 22 – mardi 23 MAI 2018 / Objets et sujets de la migration dans l’espace médiatique,  Colloque terminal Migrobjets / Inalco,  Auditorium, 65 rue des Grand Moulins 75013 Paris 

Mercredi 20 JUIN 2018 / Voix de l’exil – Ehess 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 2 : Marie Darrieussecq, Emilie Da Lage, Beraat Gökkus, Marie-Caroline  Saglio Yatzimirsky

Cliché : Porte de la Chapelle. Inscription en arabe  » Où sont nos droits, ô France ? »  (AGL, sept. 2017)


Une réflexion sur « Programme 2017-2018 : Traces, empreintes, engagements »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *