Archives de catégorie : Actualités

Actualités diverses, publications, annonces (colloques, séminaires, appels à contribution..)

« Une architecture de la mémoire », rencontres internationales, Nantes 7-8 juin 2013

flyer-rencontres-web
Cliquer sur l’image pour accéder au programme détaillé

Une rencontre qui promet d’être très  intéressante, avec un très riche programme, organisée par le  Mémorial de l’abolition de l’esclavage.

Vendredi 7 et samedi 8 juin 2013
Auditorium de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes

Les rencontres internationales réunissent cette année des architectes et des artistes qui ont conçu et réalisé des mémoriaux qui portent un double message : « Souviens-toi » et « Agis pour que cela ne se reproduise plus »… suite ici

Parmi les intervenants : Jochen Gertz, Krzysztof Wodiczko et Julian Bonder,Janina Masojada et Andrew Makin, Jacques Fredj, Thierry L’Etang, Crispin Grégoire, Sylvie Glissant…

 

Thinking Memory Through Space: Materiality, Representation, Imagination. July 11-12, 2013. Goldsmiths College, University of London

   A signaler : un intéressant colloque en perspective; les 11 et 12 juillet 2013  au Goldsmiths College, University of London,

Thinking Memory Through Space: Materiality, Representation, & Imagination

organisé par Goldsmiths University of London – Anthropology Department
Spanish National Research Council [CSIC] –
Institute of Philosophy and Institute of Language, Literature and
Anthropology

Programme

DAY 1, JULY 119:30 -9:45 Registration
9:45 – 10:00 Opening Address

PANEL 1
Dwelling in and Imagining Violent Spaces

10:00 – 11:00 Yael Navaro-Yashin (University of Cambridge)
Title TBC
Discussion

11:00 – 11:30 Coffee Break (Room 300, Richard Hoggart Building) 

11:30 – 12:10 Irit Katz Feigis (University of Cambridge)
Suspended Present, Erased Past – the Distorted Space and Time of the Common Camp
Followed by Panel Comments and Discussion

12:10 – 12:50 Charlotte Heath-Kelly (University of Warwick)
Imagining and Ignoring Violent Spaces in Bali: Remembering the Sari Club from Hotel Rooms above forgotten Mass Graves
Followed by Panel Comments and Discussion

12:50 – 13:30 Pamela Colombo (CSIC / University of País Vasco)
Performing the space of disappearance: the role of victims in the construction of concentrationary spaces
Followed by Panel Comments and Discussion

13:30 – 14:30 Lunch Break (Room 300, Richard Hoggart Building) 

PANEL 2
Documents, Papers, Photographs: Archival Traces & the Production of Memory

14:30 – 15:30 Paul Basu (University College London)
From Archive to Memoryscape: Sites of Memory and Conflict in Sierra Leone
Discussion

15:30 – 16:00 Coffee break (Room 300, Richard Hoggart Building)

16:00 – 16:40 Pwyll ap Stifin (University College London)
The Place of the Sonic Archive
Followed by Panel Comments and Discussion

16:40 – 17:20 Stephanie Sadre-Orafai (University of Cincinnati)
Mugging the Archive: Traces of Encounters, Spaces of Imagination
Followed by Panel Comments and Discussion

17:20 – 18:00 Lee Elizabeth Douglas (CSIC/New York University)
The Evidentiary Regimes of Science and Sight: Forensic Science as Archival Practice
Followed by Panel Comments and Discussion

DAY 2, JULY 12

9.30 – 10.00 Registration

PANEL 3
Locating Transcultural Memory

10:00 – 11:00 Max Silverman (University of Leeds) 
Palimpsestic Memory: Space and Authenticity  
Discussion
 
11:00 – 11:30 Coffee Break (Room 300, Richard Hoggart Building)

11:30 – 12:10
 Maria Elisabeth Hüren (Goethe University Frankfurt)
Contextual Configurations of Civil-War Story Worlds
Followed by Panel Comments and Discussion

12:10 – 12:50 Amanda Wicks (Louisiana State University)
The Imagined After: Relocating Collective Memory and Space in the Post-Apocalypse Novel
Followed by Panel Comments and Discussion

12:50 – 13:30 Marije Hristova (CSIC/Maastricht University)
Moving Stories, Embodied Memories. The Body as a Space for Transnational Memory”
Followed by Panel Comments and Discussion

13:30 – 14:30 Lunch Break (Room 300, Richard Hoggart Building)

PANEL 4
Thinking Sites of Trauma and Commemoration

 
14:30 – 15:30 Joost Fontein (University of Edinburgh)
Title TBC. Discussion

15:30 – 16:00 Coffee break (Room 300, Richard Hoggart Building)

16:00 – 16:40
 Safet HadžiMuhamedović (Goldsmiths, University of London)
Chronotopes or Elijah’s Pitfall: Sharing Life and Death in the Bosnian Town of Gacko
Followed by Panel Comments and Discussion

16:40 – 17:20
 Laura Major (University of Edinburgh)
The (un)Lovely Bones: exhuming and reburying human remains in Rwanda
Followed by Panel Comments and Discussion

17:20 – 18:00 Zahira Araguete-Toribio (Goldsmiths, University of London)
New Cultures of Bereavement: The Sociopolitics of Memorialisation in the Commemoration of Spanish Civil War and Postwar Deaths
Followed by Panel Comments and Discussion

Plus d’information et  inscription ici 

 

L’expérience de l’exil, 23 mai 2013. Exil, Art, Ecriture. Alexis Nuselovici / Svetlana Boym

  P1100882 salles 638-641 / 190 avenue de France, 75013 Paris.

15h- Alexis Nouss Exil et écriture

17h – Svetlana Boym  Immigrant Arts and Cosmopolitan Solidarities

[Conférence en anglais avec traduction]

Svetlana Boym est professeur au Département de littérature comparée de l’Université Harvard où elle enseigne également à l’Ecole de design et d’architecture. Ecrivain, théoricienne et artiste, elle est l’auteur de The Future of Nostalgia (2001), Architecture of the Off-Modern (2008), le roman Ninochka (2003) et, plus récemment,  Another Freedom: The Alternative History of an Idea (2011). Elle a donné des conférences et des performances au Kunsthalle de Vienne, au Freud Museum de Londres, au Centre Pompidou, au Centro de Arte Contemporaneo de Madrid, au Théâtre Royal de Copenhague et dans les grandes universités américaines. Les trois projets artistiques sur lesquelles elle travaille actuellement s’intitulent « Nostalgic Technologies »,  « Phantasmagorias » et « Phantom Limbs ». Elle a pris part à la Biennale d’architecture de Venise en 2010 et prépare l’exposition « Off-Modern » qui s’ouvrira au Ludwig Múzeum de Budapest en 2013 (www.svetlanaboym.com).

Née à Saint-Petersbourg, elle vit et travaille maintenant à Cambridge (Etats-Unis)

Le migrant/l’étranger se révèle une figure centrale dans la modernité du XXe et du XIXe siècle alors que son expérience vient brouiller nos métaphores théoriques en apportant d’encombrantes histoires politiques et personnelles.

Il demeure central dans la recherche universitaire autant que dans l’œuvre artistique de Svetlana Boym. Son traitement de la question a évolué d’une réflexion sur la nostalgie et ses interprétations à une approche  transculturelle de la liberté comme expérience de création collective dans l’espace public.

Dans sa conférence, elle abordera diverses théorisations de la nostalgie en rapport avec l’expérience du migrant avant de présenter sa recherche actuelle et le travail artistique qu’elle mène sur un camp de transit oublié qui accueillait des immigrants d’Europe de l’Est et dont l’emplacement dans la banlieue de Vienne demeurait secret. C’est en 2012 que des consultations d’archives lui ont fait découvrir où était situé ce camp, lieu d’extraterritorialité et d’histoires dérangeantes dans lequel elle séjourna dans les années 1980.

Image

 

Migrations et temporalités en Méditerranée XIXe-XXIe siècle, colloque international, 10-12 avril, Marseille

A signaler, un colloque au programme très intéressant, pour ceux qui auront la chance d’être à Marseille  :  Migrations et temporalités en Méditerranée XIXe-XXIe siècle.

affiche« L’analyse des temporalités du fait migratoire a conduit à l’élaboration de typologies et de classifications basées sur une approche téléologique où le migrant passe du statut de primo-arrivant à celui d’« immigré » durablement installé. Au-delà de cette perspective qui met l’accent sur la succession des migrations, l’observation des trajectoires individuelles et collectives questionne des temporalités singulières et diversifiées : celles des projets, des voyages et des traversées, des installations, des nostalgies et des imaginaires, ou encore des mobilités pendulaires. L’approche transnationale nous conduit à renouveler l’analyse des temporalités des parcours migratoires, en passant du temps linéaire de l’intégration à celui réticulaire et circulaire des liens entre sociétés d’origine et d’accueil. La prise en compte des mouvements, mobilités et flux migratoires permet de réinterpréter les dynamiques temporelles socio-spatiales à travers notamment les notions de champ migratoire, d’espace transnational, de cosmopolitisme, de diaspora et de territoire circulatoire. Deux niveaux de réflexion sont ici privilégiés, celui des séquences temporelles qui structurent le phénomène migratoire à un niveau macro, et celui des rapports au temps entretenus par les migrants, à l’échelle de l’individu, de la famille, du groupe et de la société….

plus d’information et programme complet ici

Séminaire “L’expérience de l’exil », Exil et Patrimoine, 24 avril 2013. Laurier Turgeon, D. Poulot, A.L. Galitzine

logo cemLa prochaine séance du séminaire “L’expérience de l’exil” consacrée à la thématique « Exil et patrimoine » aura lieu le 24 avril 2013, salles 638-640, “Le France.  (Détails et informations disponibles ici)

Attention, la séance commencera exceptionnellement à 17 h.

L. Turgeon, D. Poulot
L. Turgeon, D. Poulot

Argumentaire

L’expérience de l’exil engage des régimes de mémoration spécifiques, processus de restitution dont l’une des scènes peut être le musée et qui touchent, plus largement, à la conservation d’objets. Or l’objet de l’exil est nécessairement singulier par l’aléatoire de son existence, par une valorisation affective disjointe de sa valeur intrinsèque, par des modalités d’exposition ou de réception différentes selon les politiques des États concernés.
Par quelles voies l’exil, souvent expérience du dénuement et de l’abandon, peut-il justement engendrer la patrimonialisation de l’expérience exilique ? Cette séance se propose d’en cerner certaines modalités en distinguant notamment entre objets de et objets en exil..

Programme :

17h –   Laurier TURGEON (Chaire du patrimoine ethnologique du Canada / Université Laval) « Patrimoine et expérience de l’exil: exemples québecois

18h- Dominique POULOT (Université de Paris I)

       – Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH)

800px-Norsewood007

 

 

LE MILIEU DE NULLE PART. Christiane Vollaire et Philippe Bazin, Créaphis Edition 2012

arton287-9f516Un livre magnifique que nous recommandons particulièrement,  travail en commun  de la philosophe Christiane Vollaire  et du photographe Philippe Bazin dans dix huit centres d’hébergement ou de rétention de réfugiés, essentiellement tchétchénes, en Pologne.

« Nos interlocuteurs voulaient parler, et certains même se sont battus contre les barrières de la langue, parfois contre celles qu’opposaient certains responsables de centres; parfois contre celles du regard des autres, pour entrer en communication. Ils voulaient montrer leurs espaces de vie […]. Ce désir de visibilité, ce désir d’apparaître dans l’espace public, est l’objet, photographique autant que philosophique, de ce travail. »  
Christiane Vollaire

flyer Le milieu de nulle_partHD.pdf

 Les Non-lieux de l’exil présenteront une série de compte-rendus de cet ouvrage  proposés à différents chercheurs et praticiens : diversités d’approches et de voix pour tenter,  d’une certaine façon, de faire pendant à la pluralité des expériences de l’exil restituée par le livre.  Cette approche plurielle est ouverte : celles et ceux qui voudraient proposer leur lecture peuvent nous contacter à cet effet.

Les prochaines présentations de l’ouvrage auront lieu  :

Mercredi 13 mars à AIX-EN PROVENCE à 19h
Librairie Vents du Sud
7 rue Maréchal Foch
13100 Aix-en Provence
Jeudi 14 mars à MARSEILLE à 18h
Librairie de lʼArbre
38 rue des Trois Mages
13006 Marseille
Vendredi 15 mars à SALON-de-PROVENCE à 19h
La Case à Palabres
44 rue Pontis
13300 Salon-de-Provence

 

 

Séminaire « L’expérience de l’exil », séance du 20 mars 2013. A. Nuselovici (Nouss), Gretty M. Mirdal (Collège d’études mondiales)

2013-03-20 17.10.32La prochaine séance du séminaire « L’expérience de l’exil » aura lieu le 20 mars 2013, salles 638-640, « Le France » de 15 à 19h.  (Détails et informations disponibles ici).

Les conférences seront les suivantes  :

15h – « Exil et Post-exil » par Alexis Nuselovici (Nouss)

17h- « La psychosomatique de l’exil » par Gretty M. Mirdal

Munksgaard (ed), 1995
Munksgaard (ed), 1995