Archives de catégorie : Actualités

Actualités diverses, publications, annonces (colloques, séminaires, appels à contribution..)

« L’accent, traces de l’exil », colloque 7 avril 2013, MAJH

Cette annonce d’un passionnant colloque en perspective, organisé par Natalie FelzenszwalbeEric Ghozlan et Céline Masson ; université Paris- Diderot (CRPMS) avec le concours de l’OSE, et qui aura lieu le 7 avril prochain au Musée d’Art et d’histoire du judaïsme (Paris).

Argumentaire :

« Après les colloques Shmattes (2004), Panim (2006) et La Force du nom (2009), nous souhaiterions interroger la force des accents. Nous prendrons les langues juives comme exemple de langues de culture et poursuivrons ainsi nos réflexions sur la « route de soi ». L’accent est une trace d’origine – il pénètre la langue, la saisit, lui donne vie, identifie le lieu géographique (imaginaire). À partir de l’accent comme rythme essentiel de la langue et comme « restes de transmission», nous tenterons alors d’entendre ce qu’il en est de ces « traces de vie » que nous proposons de nommer « traces de culture » …  lire la suite et accéder au programme complet  ici 
Avec la participation de :
flecheCyril Aslanov, professeur de linguistique, université hébraïque de Jérusalem
flechePaul Laurent Assoun, psychanalyste, professeur à l’université Paris-Diderot
flecheAlexandre Beider, linguiste
flecheRobert Bober, écrivain, réalisateur
flecheAlain Fleischer, cinéaste, photographe, écrivain
flecheEric Ghozlan, directeur du pôle enfance de l’OSE ;
flecheFrancine Kaufmann, professeur émérite, département de traduction et d’interprétation, université Bar-Ilan
flecheMichèle Tauber, chanteuse, maître de conférences à l’Université Paris-8
flecheHaim Vidal Sephiha, linguiste et professeur émérite des universités
flecheBernard Vaisbrot, traducteur, enseignant de yiddish à l’université Paris-8
flecheGérard Wajcman, psychanalyste, maître de conférences à l’université Paris-8.

Et les artistes
flecheSandra Bessis, chanteuse
flecheSimon Elbaz, auteur, comédien, musicien
flecheMichel Elias, comédien
flecheJacinta, chanteuse
flechePopeck, comédien
flecheTalila, chanteuse
flecheMichel Rechtman, musicien

Le second volet du colloque aura lieu en Argentine courant 2013.

Attention, réservation obligatoire  par téléphone  (01 53 01 86 48) ou par mail. Plus d’informations sur le site du Musée d’Art et d’histoire du Judaïsme.

Rencontre du 15 janvier 2013. Objets de l’exil I. Laurier Turgeon (rencontre reportée)

Information complémentaire : La séance prévue le 15 janvier prochain a été reportée.  

. Le mardi 15 janvier prochain, Laurier Turgeon (Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique et professeur d’ethnologie et d’histoire à l’Université Laval, Québec, Canada),  interviendra sur le thème :

«  »Objets en exil chez les immigrants du Québec » 

Salle du conseil B, 14h30-15h30, Bâtiment le France, 190 av. de France

 

Paris, 2003

« Social Contours – Art at the Borders », Artes Mundi 5 Conference, Nov.28-29, National Museum Wales

Artes Mundi & European Centre for Photographic Research, University of Wales, Newport
Artes Mundi 5 – Social Contours: Art at the Borders

Date: Wednesday 28 – Thursday 29 November, 2012

Programme
 Wednesday 28t – Venue: Reardon Smith Lecture Theatre – Amgueddfa Cymru – National Museum Wales

9.15-9.45 Registration & coffee
10.00 – 10.05 Welcome (Ben Borthwick – Curator of the Artes Mundi 5 exhibition)
10.05 -10.15 Introduction and Overview (Russell Roberts – Reader in Photography, University of Wales, Newport)
10.15 – 11.00 Professor Dai Smith, Raymond Williams Chair of Cultural History, Swansea University: ‘The Meaning is in the Making: Raymond Williams and the Community of Place’
11.00 – 11.45 Panel Session I: Ben Borthwick in conversation with Phil Collins and Apolonija Šušteršiè
11.45 -12.10 Tea & coffee
12.15 – 1.00 Panel session II: Sofia Hernandez Chong Cuy (Artes Mundi 5 Selector) in conversation with Teresa Margolles and Sheela Gowda
1.00 – 2.00 Lunch
2.15 – 3.00 Professor Alexis Nuselovici, Chair of Modern Cultural Studies, Cardiff University: ‘Europe and the world: a place of translation, a place in translation’
3.00 – 3.30 In conversation – Julie Morgan AM and Tania Bruguera
3.30 – 3.45 Tea & coffee
3.45 – 4.30 Esra Aysun, Director of The Museum of Innocence, Istanbul
4.30 – 5.15 Panel session III – Anders Kreuger (Artes Mundi 5 Selector) in conversation with Miriam Bäckström and Darius Mikšys
5.15 Q & A
5.30 Concluding remarks and thanks (Ben Borthwick & Russell Roberts)
6.00 Reception at Chapter
7.00 Performance at 7pm and 9pm of Motherfucker by Miriam Bäckström.
Satellite events:

29th November Venue: Court Room, Amgueddfa Cymru – National Museum Wales
10.30 – 11.30 ‘Reflections in the morning on the day before…’. In conversation: Heike Roms (Aberystwyth University), Ben Borthwick, Nicholas Thornton (Amgueddfa Cymru-National Museum Wales), Iwan Bala (University of Wales: Trinity St David) and Alfredo Cramerotti (Mostyn); chaired by Russell Roberts
1.00 Darius Mikšys – Artists’ Parents’ Meeting (By invitation only), Court Room, Amgueddfa Cymru – National Museum Wales
1.05 Performance ‘Reading Volumes’ with the community group ‘Bookins’ in the Artes Mundi 5 exhibition
6.00 Reception and Artes Mundi 5 Award Ceremony (By invitation only)

6 December:
Critical Mass Symposium: Ticketed event for early career practitioners, recent graduates and students. For information please contact: jess.mathews@artesmundi.org

Tickets: £25.00 standard £20.00 concessionary (students, pensioners or unwaged)
Ticket price includes a free Artes Mundi 5 catalogue (normal price £9)

Appel à contribution : « Les Amériques, des imaginaires en devenir : Territoires traversés, espaces inventés ». 15 nov.2012

Plusieurs membres du comité scientifique du programme Non-lieux de l’exil participent de l’organisation du colloque dont l’argumentaire suit.

Les Amériques, des imaginaires en devenir :
Territoires traversés, espaces inventés.

Colloque du Pôle Nord-Est de l’Institut des Amérique
Université Lille 3, Lille, les 14, 15, 16 novembre 2013

Le présent appel à communication s’adresse aux chercheurs qui souhaitent présenter une communication dans le cadre du colloque « Les Amériques, des imaginaires en devenir : Territoires traversés, espaces inventés », organisé à l’Université Lille 3, les 14, 15 et 16 novembre 2013, par le Pôle Nord Est de l’Institut des Amériques (IDA – Paris).

Ce colloque sera consacré à l’analyse des productions artistiques (arts visuels, littérature, peinture…) et des représentations du monde d’aujourd‘hui, des nouvelles formes esthétiques et des nouvelles pratiques. Il s’agit de porter un regard critique sur des catégories qui se sont installées et entrainent, depuis la naissance des Etats-Nations, des classifications qui ont, comme résultat, des rangements par bibliothèques étanches, cours universitaires sectorisés, étagères de librairies et autres lieux de distribution sous les étiquettes des pays et langues d’origine, ciblant plutôt l’archivage par nationalité que l’incessante circulation de modèles et la singularité des discours et des représentations.

En s’interrogeant sur le devenir des arts et des écritures, il n’est pas seulement question de comprendre les passages et les formes de circulation culturelle et artistique dans les Amériques et leurs échanges avec les autres continents, mais également d’adopter une nouvelle orientation épistémologique permettant de mieux saisir les changements d’échelle produits par la mondialisation, tant au niveau économique qu’à celui des mentalités et des imaginaires collectifs.

La métaphore botanique du radicant, empruntée au critique d’art Nicolas Bourriaud, offre, à cause justement des présupposés qu’elle véhicule, la possibilité de sortir de cette vision des productions culturelles comme fruits de la concurrence et parfois de la convergence, entre des identités rivales, qu’elles soient personnelles, subjectives ou nationales. Elle oriente l’attention critique vers le moment et le lien précaires, la relation passagère née de la dynamique des trajectoires, ne laissant qu’une part aux implantations dans le substrat matériel ou historique de l’un ou l’autre territoire, notamment lorsqu’il est investi par l’une ou l’autre nation. Transferts, transcodages, déplacements, traductions, errances sont autant de termes qui, parmi d’autres encore possibles, peuvent servir d’instruments heuristiques pour cerner et décrire, dans leur labilité, les phénomènes de mobilisation du précaire qui se rencontrent, s’entrecroisent et se chevauchent pour inventer, par leur mouvement même, des espaces émergents, des territoires hors-sol sans lendemains programmés, définis par Alexis Nouss comme des non-lieux de l’exil. Echappant dans l’intemporel du moment aux contraintes de la temporalité des arts, ces formes et modes actuels de représentation, loin d’annoncer la fin de l’art, rendent peut-être visible le processus infini de ses constantes mutations.

***********
Suggestions quant aux axes de recherche (liste non exhaustive)

– Trajectoires du sujet migrant : mémoires, pratiques et représentations
– L’art relationnel : nouveaux paradigmes esthétiques (en littérature, photographie et arts visuels).
– Langue, genre et ethnicité – approches transdisciplinaires
– Standardisation et replis identitaires.
– Ecrire l’ailleurs
– Cartographies mouvantes des imaginaires dans les Amériques : Nords, Ests, Ouests, Suds.

Comité organisateur :
Héléne Aji (Pr), CREA EA 370 (Centre de REcherches Anglophones), Université Paris-Ouest, Nanterre
Ada Savin (Pr), CHCSC EA 2448 (Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, de l’Institut d’Etudes Culturelles) Université de Versailles-Saint Quentin-en-Yvelines
Bruno Monfort (Pr), Norah Dei Cas (Pr), Paul-Henri Giraud (Pr), Isabelle Boof-Vermesse (MCF), Audrey Célestine (MCF), Cécile Chantraine (MCF), Cathy Fourez (MCF), Marlene Marty (MCF), Fatiha Idmhand (MCF), Anne Ullmo (MCF), Carina Blixen et Oscar Brando (doctorants) – CECILLE EA 4074 (Centre d’Etudes sur les Civilisations, les Langues et les Littératures Etrangères), Université Lille 3.
Réseau « NEOS-NEWS Amériques » (Nords-Ests-Ouests-Suds Amériques).

Comité scientifique :
Fernando Aínsa (Espagne –Uruguay), Tomas Almaguer (San Francisco State University), Zila Bernd (Université fédérale du Rio Grande do Sul), Ramon Gutierrez (Chicago University), Nicole Lapierre (EHESS-CNRS), Gustavo Guerrero (U. Cergy Pontoise) Lucia Melgar (UNAM), Alexis Nouss (Cardiff University) Teresa Orecchia Havas (Pr. émérite U. de Caen), Lisandro Perez (Florida International University), Kristine Vanden Berghe (Université de Liège), ainsi qu’Héléne Aji, Isabelle Boof-Vermesse, Norah Dei Cas, Fatiha Idmhand, Paul-Henri Giraud, Bruno Monfort, Ada Savin (du comité d’organisation).

Langues du colloque : anglais, espagnol et français
Les propositions doivent être adressées avant le 15 novembre 2012 à l’adresse mail suivante : lesameriques@univ-lille3.fr

Une fiche doit être remplie.IDA-appel_a_comm-colloque_POLE-Norouest-CECILLE-Lille3-2013fiche

 

Rencontre du 21 Février 2013. Objets de l’exil II. Objets absents /Objets de l’absence. Debesh Goswami, Catherine Servan-Schreiber, Laure Wolmark

 

Photo Galerie Hélène Lamarque, Paris

Intervenant : Debesh Goswami

Discutantes : Catherine Servan-Schreiber (CEIAS, CNRS-EHESS), Laure Worlmark (Comede)

14h30-18h, salles 640-641, Plateau CNRS, Noyau A, 190 avenue de France, 75013 Paris (M° Quai de la Gare, bus 89)

Eléments bio-bibliographiques

Debesh Goswami dans son atelier parisien, avec les sculptures du jeu
d’échecs sans échiquier (photo Dominique Champion)

GOSWAMI Debesh vit et travaille entre Rennes, Paris et Calcutta. Formé  à la   Rabindra Bharati University, Kolkata, Inde (Bachelor of Arts, 1994) et à  l’Université de Rennes 2 (doctorat en 2001), il est professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Rennes. Son oeuvre interroge le corps et les frontières, et plus largement, le déplacement, territorial et culturel. Il a réalisé de nombreuses expositions personnelles, en Inde et en Europe, depuis 1996, parmi lesquelles :  « A place called body » (Galerie Hélène Lamarque Paris, France, 2008), « Bread for everybody »(Champs Libres, Rennes, 2008),  « Uprooted » ( Galerie Chemould, Kolkata, India, 2005), «  »Flexible borders » (Galerie du Haut Pavé, Paris, France, 2004),  « Existence », (Ashutosh Centenary Hall, Indian Museum, Kolkata, India, 2003), « Sculptures and drawings » (Artmediair Gallery, The Hague, Netherlands, 2003), « Body into temple into body » (Galerie Atelier ADAC, Paris, France, 2003), « From my garden », Cité Internationale des Arts, Paris, France, 2002), « Installation »  (Bangladesh National Museum, Dhaka, Bangladesh, 2001). Il a également participé à diverses expositions collectives, à Hong-Kong, aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. Enfin, il a été lauréat de différents prix (Prix de Sculpture, Annual Exhibition of Rabindra Bharati University, Inde 1990 & 1993) et résidences d’artistes en Pologne, aux Etats-Unis et en France (Drac Bretagne, Cité internationale des Arts, France).  Site personnel

SERVAN-SCHREIBER Catherine, chargée de recherche au Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS, CNRS, Ehess). Chargée de cours à l’Inalco (littérature médiévale indienne). S’intéresse à l’histoire de la musique en migration, et plus précisément, l’histoire de la musique indienne à l’Ile Maurice , au Surinam et au Trinidad. Dirige l’équipe « La diaspora indienne de l’Océan Indien après l’engagisme ». Co editrice du volume « Diaspora indiennes dans la vile, Hommes et Migrations ». Auteur de « Histoire d’une musique métisse à l’île Maurice. Chutney indien et séga Bollywood » (2010).S’intéresse à l’intégration des artistes indiens dans la Cité.

 WOLMARK  Laure devient psychologue clinicienne après des études de philosophie. Elle oriente ses recherches et sa pratique dans le champ de la clinique de l’exil et de la violence, ce qui la conduit à devenir volontaire pour Médecins sans Frontières en tant que psychothérapeute, puis comme coordinatrice spécialisée dans les contextes de violence et de conflits armés. Son engagement dans la clinique de l’exil et de la violence se prolonge désormais en région parisienne au Comede (Comité médical pour les exilés), où elle poursuit l’expérience de la pratique clinique avec des interprètes. Parmi ses publications :« Une mission à Aceh »,  PsychoMedia, 2005. « Portraits sans visages, des usages photographiques de la honte », Revue Science et Video, Université d’Aix-en Provence, 2010.« Santé mentale des migrants, mieux caractériser pour mieux soigner », », Bulletin d’épidémiologie hebdomadaire, n°2-3-4/2012, Santé et recours au soin des migrants en France.

Inscription conseillée : marine.sam@cnrs.fr

Actualité. Projection-débat : Bolis, lundi 22 octobre 2012 (Ehess)

Cette projection et ce débat en présence du réalisateur que nous recommandons à notre tour  parmi l’actualité de ce mois, après en avoir été avertis par Claire Mouradian.

Bolis, d’Eric NAZARIAN (2011, 20″)

Bolis, de Eric Nazarian (2011, 20″)

 

Armenak, un joueur de oud réputé, se rend pour la première fois a Istanbul, a

l’invitation d’un festival de musique. Sur ces lieux,  son grand-père a disparu le 24
avril 1915. Armenak s’attendait a haïr Istanbul. Étrangement, il s’y sent chez lui et
décide de retrouver la vieille boutique de oud qu’affectionnait son grand-père, avec
pour seuls indices une vieille photo et un nom de rue.

BOLIS, integré au film  « Do not forget me Istanbul/Ne m’oublie pas, Istanbul » â
(http://www.donotforgetmeistanbul.com), a été présenté en avant-première au
Festival des Capitales Européennes de la Culture, a Istanbul, en 2010,

La projection sera suivie d’un debat avec
Eric Nazarian et Jacky Nercessian

Présentation: Claire Mouradian (CNRS)
modérateur : Jean-Claude Penrad (EHESS)

Lundi 22 octobre 2012 – de 17h à 19h
Amphithéâtre de l’Ehess, 105 bd Raspail, 75006 Paris

Bolis-affiche1 – copie (1)

Rencontre du 19 décembre 2012. Langages de l’exil IV. Nurith Aviv, Léda Mansour, Eloi Recoing

 Attention modification : C’est le film « D’une langue à l’autre » qui sera projeté lors de la séance.

 Intervenante : Nurith Aviv

Cette séance est consacrée à l’oeuvre de Nurith Aviv et plus précisément à son film « D’une langue à l’autre , projeté lors de la rencontre, en sa présence.

Parfois je me réveille avec l’angoisse que l’hébreu appris avec tant de peine s’évanouisse disparaisse. » (Aharon Appelfeld)

Continuer la lecture de Rencontre du 19 décembre 2012. Langages de l’exil IV. Nurith Aviv, Léda Mansour, Eloi Recoing