Archives par mot-clé : migrants

Colloque Etudier l’exil (19-23 mai 2015). Retour sur images

Quelques images des 4 jours de riches débats du colloque international « Etudier l’exil » (programme complet : ici) , dans l’attente de la mise en ligne des captations sur le site des Archives audiovisuelles de la recherche.

N’hésitez pas à transmettre vos photos.

Et  à tous : merci.

 

 

 

LA POSITION DOCUMENTAIRE FACE À L’EXIL. 11 juin 2015

 

© Philippe Bazin, Siekierki, Varsovie, Pologne été 2008. De la série Antichambres.
© Philippe Bazin, Siekierki, Varsovie, Pologne été 2008. De la série Antichambres.

La position documentaire face à l’exil

Jeudi 11 juin 2015 de 16h30  à 19h30

salles 638-640

Rencontre proposée par Christiane Vollaire.

Avec Philippe Bazin, Claudine Bories, Patrice Chagnard et Christiane Vollaire.

Dans le champ de la photographie comme dans celui du cinéma, la position documentaire s’oppose, d’une manière qui pourrait sembler paradoxale, à celle du reportage : l’esthétique documentaire est la forme donnée à cette position. Et la question de l’exil, dans les enjeux dont elle est porteuse autour de l’espace, nécessite par excellence une manière de se positionner par rapport à son sujet pour lui donner corps.

C’est cette position qu’on interrogera ici, en croisant les problématiques esthétiques à celles des sciences humaines et de la philosophie, dans leur rapport au terrain.

Présentations biographiques

Continuer la lecture de LA POSITION DOCUMENTAIRE FACE À L’EXIL. 11 juin 2015

« Etudier l’exil »Colloque international Aix & Marseille 19-23 mai 2015

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international :

Malka N.
Malka N.

Etudier l’exil

19-23 mai 2015

19-21 mai Maison de la recherche (Aix en Provence) / 22-23 mai MUCEM (Marseille)

  • Direction scientifique  : Alexis Nuselovici (Nouss) (AMU)
  • Comité scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet (NLE/CEM), Alexis Nuselovici (AMU/CEM), Crystel Pinçonnat (AMU)
  • Coordination et administration : Absa D’Agaro-Ndiaye (AMU) contact : absa.ndiaye@univ-amu.fr

Attention le colloque est soumis à frais d’inscription et les places peuvent être limitées selon les salles. Inscription :  etudierlexil@gmail.com

Présentation

Argumentaire 

Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires contemporaines sont complexes en raison d’une quadruple caractéristique : mobilité accrue ; extension planétaire ; diversité du sens des flux ; variété des causes (économiques, politiques, environnementales). Elles créent en conséquence des catégories migratoires extrêmement variées qu’il importe de penser ensemble, comme il importe de penser conjointement les rencontres multiples de langues et de cultures et les tensions politiques et sociales suscitées.

À cette fin, il est proposé de définir un objet d’étude à nommer expérience de l’exil et un domaine de recherche à nommer études exiliques dont le présent colloque contribuera à la fondation.

Continuer la lecture de « Etudier l’exil »Colloque international Aix & Marseille 19-23 mai 2015

Mise en ligne : « NOIRS ÉCLATS / OR CRUEL », AUTOUR DE L’OEUVRE DE SYLVAIN GEORGE

Mise en ligne sur le site du programme EsCOM-AAR, de la séance du 20 novembre 2014 de l’initiative Non-lieux de l’exil  tenue à la Fondation Gulbenkian,  autour de l’oeuvre du réalisateur Sylvain GEORGE.

« Noirs éclats, or cruel »

Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.
Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo.

Avec Sylvain George, Anna-Louise Milne, Regina Mantanika et

Alexis Nuselovici (Nouss) et Alexandra Galitzine-Loumpet

sylvain george_web

« Noirs éclats / Or cruel », autour de l’oeuvre de Sylvain George. 20 novembre 2014

Qu'ils reposent en révolte (2011) (c) S. George.
Qu’ils reposent en révolte (2011) (c) S. George. 

NOIRS ECLATS   /  OR CRUEL 

La rencontre de l’initiative « Non-lieux de l’exil » (Collège d’études mondiales, FMSH) du 20 novembre (16h-19h) sera consacrée à l’oeuvre du réalisateur Sylvain George, en sa présence.

Elle aura exceptionnellement lieu à la Fondation Calouste Gulbenkian.

Le réalisateur présentera les extraits des films suivants :

  • « Ils nous tueront tous » (2009)
  • « Les Eclats (ma gueule, ma révolte, mon nom) » (2011)
  • « Les nuées (My mama’s face) » (2012)

Cinéaste et écrivain, formé en philosophie, droit et sciences politiques, Sylvain George réalise depuis 2006 des films radicaux, poétiques, politiques et expérimentaux, sur la thématique de l’immigration et des mouvements sociaux et collabore avec de nombreux artistes. Ses films ont été plusieurs fois primés dans des festivals internationaux.

Continuer la lecture de « Noirs éclats / Or cruel », autour de l’oeuvre de Sylvain George. 20 novembre 2014

« Ecrire l’exil » I La Fabrique de l’histoire – France Culture, 22 mai 2014

« Ecrire l’exil »,  4e élement d’une série consacrée par « La fabrique de l’histoire  » aux exils, avec la participation d’Alexis Nuselovici (Nouss)

A réécouter en cliquant sur l’image

Cliquez sur l'image pour accéder à l'émission
Cliquez sur l’image pour accéder à l’émission

 

 

Migrations et temporalités en Méditerranée XIXe-XXIe siècle, colloque international, 10-12 avril, Marseille

A signaler, un colloque au programme très intéressant, pour ceux qui auront la chance d’être à Marseille  :  Migrations et temporalités en Méditerranée XIXe-XXIe siècle.

affiche« L’analyse des temporalités du fait migratoire a conduit à l’élaboration de typologies et de classifications basées sur une approche téléologique où le migrant passe du statut de primo-arrivant à celui d’« immigré » durablement installé. Au-delà de cette perspective qui met l’accent sur la succession des migrations, l’observation des trajectoires individuelles et collectives questionne des temporalités singulières et diversifiées : celles des projets, des voyages et des traversées, des installations, des nostalgies et des imaginaires, ou encore des mobilités pendulaires. L’approche transnationale nous conduit à renouveler l’analyse des temporalités des parcours migratoires, en passant du temps linéaire de l’intégration à celui réticulaire et circulaire des liens entre sociétés d’origine et d’accueil. La prise en compte des mouvements, mobilités et flux migratoires permet de réinterpréter les dynamiques temporelles socio-spatiales à travers notamment les notions de champ migratoire, d’espace transnational, de cosmopolitisme, de diaspora et de territoire circulatoire. Deux niveaux de réflexion sont ici privilégiés, celui des séquences temporelles qui structurent le phénomène migratoire à un niveau macro, et celui des rapports au temps entretenus par les migrants, à l’échelle de l’individu, de la famille, du groupe et de la société….

plus d’information et programme complet ici