Périples, langages de l’exil. 6 juin 2016. Non-lieux de l’exil / Cycle Migrations (INALCO) / BPI

Périples – Langages de l’exil

 

PérChaque migration engage un périple, un passage de frontières et entre cultures vers un avenir à reconstruire. L’exil transforme la langue, travaille dans les mots et les expressions, génère images et récits. Il métamorphose et crée de nouveaux langages.
Cette séance se propose d’en explorer la diversité, à travers deux tables rondes, des projections photographiques et des performances.

Programme

Rencontre organisée dans le cadre du cycle « Lire le monde » :

  • Ouverture :  extrait de la pièce Winter Guest d’Aurélie Ruby (sous réserve)
  • Table ronde : les mots de l’exil 

Avec :

Nisrine Al Zahre, écrivain, enseignante, Université Paris 8
Kadhim Jihad Hassan, poète, traducteur, professeur de littérature arabe, Département d’études arabes, Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO)
Mourad Yelles, professeur en littératures maghrébines et comparées,  INALCO

Animée par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, professeur d’anthropologie d’Asie du Sud, coordinatrice du cycle Migrations, INALCO

  • Table ronde : les images de l’exil

Avec :

Philippe Bazin, photographe
Sara Prestianni, photographe (sous réserve)
Laetitia Tura, réalisatrice
Christiane Vollaire, philosophe,

Animée par Alexandra Galitzine-Loumpet, anthropologue, responsable du programme Non-lieux de l’exil

Et la projection d’un extrait du film Les messagers de Laetitia Tura et Helène Crouzillat

Petite Salle Centre Pompidou
Niveau -1
Entrée principale, rue Saint-Martin (Piazza)
75004   Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Partenaires :

logo-bpilogo-inalco-bignle

Vidéo. La langue matérielle de l’exil (1) 3 mars 2016

Mise en ligne sur le site de MediHal de la rencontre du 03 mars 2016 avec Rachel Cohen, Alexandra Galitzine-Loumpet, Chowra Makaremi, Cécile Oumhani, Laetitia Tura,.

Présentation des intervenants ici :

Vidéo : ici 

nle1
Pour accèder à la vidéo, cliquer sur l’image

Lien vers le texte de Cécile Oumhani « Une reterritorialisation symbolique » présenté lors de la séance ici

Nos remerciements à Dimitri Galitzine.

Non-lieux de l’exil / Réseau Terra – HN

terra
Cliquez sur l’image pour accèder à la page

Le programme Non-lieux de l’exil est désormais accueilli sur la page des programmes hébergés du Reseau TERRA-HN (Réseau scientifique de recherche et de publication), en excellente compagnie.

Nous utilisons également une liste de diffusion mises à disposition par le Réseau TERRA-HN. Des les prochaines semaines, les pages mises à jour permettront de suivre les projets et activités de l’équipe, et notamment le programme MIGROBJETS (INALCO) auquel participent plusieurs membres des Non-lieux de l’exil; et le projet DISPLACED OBJECTS.

Nous nous ferons également un plaisir de contribuer au travers des collections de publications numériques en accès libre du réseau.

Cette hospitalité, qui laisse ouverte à toutes autres associations, nous honore. Merci à ceux qui l’ont rendue possible.

Exils & camps. Rencontre du 04 mai 2016

Exils & camps

(c) Mahaut Lavoine, "407 camps"
(c) Mahaut Lavoine, « 407 camps »

16h à 18h30, salle 015 (rdc) 190 avenue de France 75013 Paris

Avec :

  • Mahaut Lavoine (artiste) –  407 camps  

Discutant : Philippe Bazin (Photographe, professeur ENSA Dijon)

Retours de Calais (restitution d’une mission)

  • Philippe Bazin –    Vider Calais
  • Alexandra Galitzine-Loumpet  – Décrire
  • Christiane Vollaire –  Entretiens

Discutante : Martine Devries (présidente Plateforme Service Migrants) 

Séance coordonnée par Philippe Bazin, Chowra Makaremi & Christiane Vollaire

Entrée libre

Présentation des intervenants :

Continuer la lecture de Exils & camps. Rencontre du 04 mai 2016

De ligne en ligne # 20 – BPI / Displaced Objects

 De ligne en ligne # 20 &  Displaced Objects

 

Un cahier central de 5 pages a été consacré par le magazine De ligne en ligne  (numérique et imprimé) de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou au projet Displaced Objects.

Le magazine est feuilletable ici  ou en cliquant sur l’image.

do bpi
Cliquer sur l’image pour accèder au magazine

Tous nos remerciements aux personnes qui l’ont rendu possible.

 

Atelier plurinlingue sur l’exil / Sara Greaves & Jean-Luc Di Stefano, association Ecrits et voix.

ATELIER D’ECRITURE PLURILINGUE sur L’EXIL

réalisé dans le cadre du colloque « Etudier l’exil » (1), samedi 23 mai 2015 (9h30-12h30) au MUCEM. Coordination : Sara Greaves (LERMA, AMU) et Jean-Luc Di Stefano (IDEC, AP-HM), association Ecrits et voix.

syrCet atelier a réuni des personnes de situations sociales et d’origines diverses, qui ont toutes une histoire personnelle ou familiale qui relève de l’exil. Les pays d’origine sont, entre autres : l’Algérie, l’Egypte, les Comores, le Salvador, l’Iraq, la Syrie, le Liban, Israël, l’Uruguay… Les textes écrits dans le cadre de cet exil sont destinés, dans leur fond et leur forme plurilingue, à faire passer quelque chose de l’expérience subjective de l’exil.

Nous remercions chaleureusement la CIMADE pour son soutien et son aide, Marie-Jeanne Vérot et Jean Robert de l’association Ecrits et voix, ainsi que tous les participants.

Plan de l’atelier / Méthodologie

 

Marionnettes et marionnettistes : Lecture en anglais puis en français d’un poème de Sujata Bhatt, poète née en 1956 à Ahmedabad, Inde, qui a quitté son pays à l’âge de 12 ans pour les Etats Unis, aujourd’hui domiciliée en Allemagne. Ce poème ne traite pas directement de l’exil :

Continuer la lecture de Atelier plurinlingue sur l’exil / Sara Greaves & Jean-Luc Di Stefano, association Ecrits et voix.

Objets en exil / Objects in exile. Exposition Glendon College – York University

Objets en l’exil. Glendon College

12801213_10101353934836341_4584924310802176476_n

Une version du principe d’exposition « Objets en l’exil » vient d’être réalisée par Aurelia Klimkiewicz, avec ses étudiants du programme de traductologie de l’Université York (Glendon College, Canada) : Dana Amarascu, Virginie Barrouillet, Yun Gao, Diego Pardo Quitian et Preet Shikha.

12798994_10101353934891231_4148663928869581133_n
 Le concept de l’exposition « Objets de l’exil » est le fruit d’un travail commun mené par Boris Chukhovich, Alexandra Loumpet-Galitzine  et Alexis Nouss  en 2009 dans le cadre du programme POexil (Université de Montréal) .

NON PLACES OF EXILE