CFP Des diasporas à la « littérature mondiale » : écritures de l’exil, XXe-XXIe siècles

220px-Paris3.Sorbonne.Nouvelle_logoDes diasporas à la « littérature mondiale » : écritures de l’exil, XXe-XXIe siècles

RÉSUMÉ

L’expérience de l’exil, par ce qu’elle comporte de surprises, de traumatismes, d’exclusions, peut donner lieu à l’émergence d’une parole littéraire. L’individu, pris dans la tourmente de l’histoire et confronté à la différence (de culture, de langue, de société), est amené à mettre en scène et en fiction son parcours, par exemple sous la forme du témoignage, et à réinventer des formes littéraires et poétiques, parfois syncrétisant, parfois excluant à son tour la culture et la langue d’accueil.

ANNONCE

Journée d’étude « Des Diasporas à la « Littérature mondiale » : Ecritures de l’exil, XXe-XXIe siècles », samedi 31 mai 2014, 

 ARGUMENTAIRE

L’expérience de l’exil, par ce qu’elle comporte de surprises, de traumatismes, d’exclusions, peut donner lieu à l’émergence d’une parole littéraire. L’individu, pris dans la tourmente de l’Histoire et confronté à la différence (de culture, de langue, de société), est amené à mettre en scène et en fiction son parcours, par exemple sous la forme du témoignage, et à réinventer des formes littéraires et poétiques, parfois syncrétisant, parfois excluant à son tour la culture et la langue d’accueil.

Expérience collective de l’exil, étrangeté vécue, la Diaspora représente ce moment de déracinement, qu’Edouard Glissant définit en termes de « retour » et de « détour » dans Le Discours antillais. En quête d’une vérité (Wajdi Mouawad) ou d’un remède contre la mélancolie (Sebald), cet à rebours de l’exil a-t-il pour conséquence d’ébranler ou au contraire de mieux asseoir les fondements de la communauté ? Face à cette obsession du retour, et confrontées à l’expérience de la domination par un Autre, dans ce décalage constant de soi à soi-même, les populations diasporiques vont tenter de se (re)créer une identité collective. La langue alors devient un facteur fondamental de cette identité….

Plus d’informations ici

Modalités de soumission

Les communications de + / – 300 mots, accompagnés d‘une courte bibliographie, devront parvenir

avant le 15 janvier 2014

aux adresses suivantes : laetitia.tordjman@gmail.com / cyril.verlingue@gmail.com 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.