Littérature migrante et traduction. Colloque 18-20 juin 2014. Aix-en provence

tradcmigraDu 18 au 20 juin 2014, le CIELAM organise, avec le soutien de la Fédération de recherche LiTTT, et en partenariat avec le CAER, ECHANGES, IrASIA, la Fondation Maison des sciences de l’homme (Paris) (Programme « Non-Lieux de l’exil »), l’Université de Pise et l’Université d’Innsbruck, un colloque international intitulé « Littératures migrantes et traduction », qui propose de lancer une vaste réflexion sur la nature des littératures migrantes et les enjeux traductifs qu’elles suscitent :

programme complet :   Colloque Litterature migrante_Programme_

Maison de la Recherche
Batiment T1
29 avenue Robert Schuman
Aix-en-Provence

MERCREDI 18 JUIN

  • 9h00 Accueil des participants
  • 9h30 Allocution d’ouverture : « Le grain des littératures migrantes »,  Alexis Nuselovici, Aix-Marseille Université 

​I. Figures et positions du traducteur (présidence Crystel Pinçonnat)

  • 10h00 « La Khadrature du cercle », Regina Keil-Sagawe, Université de Heidelberg
  • 10h30 « La figure du traducteur dans Señales que precederán el fin del mundo (2009) de Yuri Herrera et Butamalón (1994) de Eduardo Labarca », Tatiana Calderón Le Joliff, Pontificia Universidad Católica de Valparaíso (Chili)

Pause-café

  • 11h30  « Traduire le monde extralinguistique, ou l’espace créatif du traducteur », Antonietta Sanna, Université de Pise
  • 12h00 « Migrant literature and translation : a challenge to notion and process », Shirley de Souza Gomes Carreira, ABEU- Centro Universitário, Rio de Janeiro
  • 12h30 « Ungrateful Foreigners – Translator as protagonists and images of translation in migrant literature », Anja Tippner, Université de Hambourg

Déjeuner

II. La traduction des conflits (présidence Antonietta Sanna)

  • 14h30 « Traduire la guerre : les conflits de Yougoslavie dans les romans Conseil nocturne de Dževad Karahasan et Le temps suspendud’Anna Kim », Helga Mitterbauer, Université de l’Alberta
  • 15h00 « Traduire l’identité culturelle (à propos de Cadeau d’adieu de Vladimir Tasić) »Alexandre Prstojevic, INALCO
  • 15h30 « Conflit et réconciliation : traduire la poésie chypriote (Stephanos Stephanides) », Sara Greaves, Aix-Marseille Université

Pause-café

  • 16h30 « L’affrontement de l’espagnol et du quechua chez les migrants andins dans El Zorro de arriba y el zorro de abajo : l’impossible traduction française ? », Rosana Orihuela, Université de Caen
  • 17h00 « Entre les montagnes et les confluents, les chants du pays natal circulent. Comparaison de traductions de poèmes tibétains migrants », Yue YUE, Université de Bretagne Occidentale
  • 17h30 « Against Translation », Thomas Nolden, Wellesley College

JEUDI 19 JUIN

I. Trajectoires de traductions (présidence Marie Vrinat-Nikolov)

  • 9h30 « “We are translated men” : Translation culturelle dans les écritures de la post-migration », Myriam Geiser, Aix-Marseille Université
  • 10h00 « Migration et hétéroglossie : la représentation de la dislocation linguistique et culturelle dans Überseezungen de Yoko Tawada », Arvi Sepp, Université d’Anvers et Vrije Universiteit Brussel
  • 10h30 « Le parcours terminologique entre GastarbeiterliteraturMigrationsliteratur et letteratura migrante. Comment classer l’œuvre de Carmine Abate ? », Angelo Pagliardini, Université d’Innsbruck

Pause-café

  • 11h30 « Twice-Migrant Text ? Italophone Migrant Writers Translated into English », Andrea Gazzoni, Université de Pennsylvanie
  • 12h00 « Trouver sa place: les expériences littéraires des migrants italiens au Canada bilingue. Se traduire dans/entre les espaces francophones et anglophones », Tiziana Nannavecchia, Université d’Ottawa
  • 12h30 « Le plurilinguisme est-il une stratégie littéraire pour surmonter la traduction ? », Anna Proto Pisani, Aix-Marseille Université

Déjeuner

II. Traductions en regard (présidence Alexis Nuselovici)

  • 14h30 « Lettres tupi-guarani en français : un cas de littérature migrante du Brésil », Emilie Geneviève Audigier, Université de Brasilia
  • 15h00 « Translated motifs/motifs in translation in literature of migration in German and English », Sandra Vlasta, Université de Vienne
  • 15h30 « Réminiscences d’une enfance trilingue : le défi de traduire The Speckled People de Hugo Hamilton », Beate Steinhauser, Université d’Innsbruck

Pause-café

  • 16h30 « De East of the West, a country in stories à À l’est de l’Ouеst, histoires d’un entre-deux-mondes, en passant par На изток от запада [À l’est de l’Ouest] de Miroslav Penkov : stratégies auctoriale, éditoriales et (auto) traductives dans la « République mondiale des lettres », Marie Vrinat-Nikolov, CERLOM/INALCO
  • 17h00 « Migrant Literature lost in translation ? (Ismail Kadare) », Flora Shabaj, Université de Macerata (Italie)
  • 17h30 « Retour de textes migrants : le cas du roman policier ethnologique avec Arthur Upfield et Robert Van Gulik », Romain Richard-Battesti, Université de Corse

VENDREDI 20 JUIN

I. Subjectivité et construction identitaire (présidence Fridrun Rinner)

  • 9h00 « Faire chanter l’arabe en français et en anglais : auto-traduction et traduction de La Ceinture d’Ahmed Abodehman », Bahair Alibrahim & Sathya Rao, Université de l’Alberta
  • 9h30 « Hybridité du corps-texte dans l’autobiographie de Princesa », Simona Elena Bonelli, Université de Cardiff
  • 10h00 « L’œuvre de Sándor Márai, phénoménologie de l’exil », Szilvia Jakab, L’Orientale di Napoli

Pause-café

  • 11h00 « Langue de l’exil, langue exilée (Imre Kertész) », Charles Zaremba, Aix-Marseille Université
  • 11h30 « Anna Moï – la langue française comme liberté », Nguyen Phuong Ngoc, Aix-Marseille Université
  • 12h00 « Les traductions, ces “enfants bâtards” de l’exilé », Caroline Anthérieu-Yagbasan, CEPERC, Aix-Marseille Université

Déjeuner

II. Stratégies et parcours d’écriture (présidence Regina Keil-Sagawe)

  • 13h30 « La Montagne de l’Âme en français, traduction ou réécriture ? », Noël Dutrait, Aix-Marseille Université
  • 14h00 « “Le retour du texte” : les traductions arabes des écrivains arabes d’expression française ou anglaise », Richard Jacquemond, Aix-Marseille Université
  • 14h30 « L’écrivain migrant libanais : récupération de genres et choix de langues européennes  pour traduire un récit intime et collectif », Dima Samaha, Aix-Marseille Université/ Université Saint-Joseph de Beyrouth

III. Littérature migrante comme genre littéraire

  • 15h00 « The representation of the foreign: formulaic expression of cultural and linguistic difference in film and literature – and its translation », Annette Sabban, Université de Hildesheim
  • 15h30 « La littérature migrante et le canon de l’histoire littéraire roumaine », Alexandra Vranceanu, Université de Bucarest
  • 16h00 « Littérature migrante ou littérature universelle ? », Inês Oseki-Dépré, Aix-Marseille Université
  • 17h00 Table ronde organisée par les équipes membres de la fédération de recherche LiTTT :  « Études de traduction, traductologie : projets et perspectives »

Apéritif de clôture

Contacts :
–   Alexis Nuselovici, Professeur de Littératures Comparées, Aix-Marseille Université : alexis.nuselovici@univ-amu.fr
–   Crystel Pinçonnat, Professeur de Littératures Comparées, Aix-Marseille Université : crystel.pinconnat@univ-amu.fr
–   Fridrun Rinner, Professeur de Littératures Comparées, Aix-Marseille Université : rinner.fridrun@free.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *