Triple non-lieu au Canal de Sicile : 45 morts / Alexis Nuselovici (Nouss)

'Untitled' Malka N. (c)
‘Untitled’ Malka N. (c) 

 

 

Triple non-lieu au Canal de Sicile : 45 morts

Les 45 exilés morts débarqués mardi dernier, le 1er juillet, dans la petite ville sicilienne de Pozzallo bénéficiaient d’un triple non-lieu. Face à l’horreur des drames provoqués par la crise des migrations contemporaines, notamment en Europe, le non-lieu désigne une réalité propre à l’expérience exilique, à savoir une spatialité géographiquement localisée mais échappant au type d’assignation qui dans la culture des humains ferait d’un lieu un endroit habitable et habité; bref, le non-lieu est un nulle-part qui serait malgré tout quelque part.

Triple non-lieu que le lieu de leur mort. La mer, d’abord : une immensité sans signes ni repères, interdisant toute inscription individuelle, rendant impossible l’ancrage subjectif.

Le bateau de pêche, ensuite, parfaite hétérotopie selon la définition de Michel Foucault qui citait en exemple les boat-people vietnamiens des années 1980 : un trou dans le maillage de la rationalité spatiale, un espace autonome découpant l’ordre spatial environnant. La soute, enfin, dans laquelle ces exilés étaient enfermés et qui les fit périr d’asphyxie.

Triple non-lieu de mort qui en rappelle un autre par une sinistre jurisprudence de l’abject. Premier non-lieu : une Pologne occupée, c’est-à-dire fantôme; deuxième non-lieu : un camp dans une localité polonaise ; troisième non-lieu : une fausse salle de douche dans le camp.

Quant aux centaines d’exilés de la zone portuaire de Calais, évacués à répétition de camps ensuite démantelés, ainsi le 2 juillet, ils ne font que quitter un non-lieu connu pour en gagner d’inconnus, le long de ce que Michel Agier appelle le « couloir des exilés ».

Pas de morale ni de revendication en nos lignes. Rappeler, simplement, que   d’autres drames surviennent à nos portes, plus graves que les défaites infligées dans de lointains stades brésiliens.

La catastrophe des exilés échouant, comme vagues obscures, aux rives de l’Europe est similaire aux exterminations sur lesquelles l’Europe avait promis qu’elle ne fermerait plus les yeux et sur lesquelles, au demeurant, lorsqu’elles se produisent, elle continue de pratiquer une volontaire cécité.

Du triple non-lieu du Canal de Sicile nous, Européens, sommes coupables.

Alexis Nuselovici (Nouss)

Pour citer ce billet Nuselovici (Nouss) A. « Triple non-lieu au Canal de Sicile : 45 morts, »http://nle.hypotheses.org/2190, posté le 07/07/2014

crédit photo : Malka N. (c)


Alexis Nuselovici (Nouss)

Professeur de littérature générale et comparée
Université d’Aix-Marseille

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *