Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL. Séance 2 : Esthétique et politique, la question de l’exposition. 5 Janvier 2017

Séminaire EHESS Non-lieux de l’exil 2016-2017

Séance 2

Esthétique & Politique,  la question de l’exposition. 

Exposition "Ceux qui restent" de Wiame Haddad. Dans le cadre de l'évènement Green House. Hay Mohammadi. 20/05/2016 Casablanca, Maroc
Exposition « Ceux qui restent » de Wiame Haddad.
Dans le cadre de l’évènement Green House.
Hay Mohammadi. 20/05/2016 Casablanca, Maroc

Jeudi 5 janvier 2017 de 17 à 20h,  salle 3, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris

(entrée libre)

Séminaire EHESS intitulé Non-lieux de l’exil, coordonné par Chowra Makaremi (IRIS / EHESS-CNRS), Alexandra Galitzine-Loumpet (NLE/ CESSMA), Eugenia Vilela (U. de Porto) et Christiane Vollaire (NLE)(Descriptif et informations ici). En collaboration avec Philippe Bazin (Photographe, Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon) pour la thématique Esthétique & Politique.

Deux thématiques seront en effet  abordées : Esthétique & politique (1er déc. 2016, 5 janv. 2017,  2 fév. 2017 ) et Murs 2 mars, 4 mai, 2 juin 2017)

Introduction  : Alexandra Galitzine-Loumpet

avec Elise ATANGANA (commissaire d’exposition), Wiame HADDAD  (photographe), Dominique MALAQUAIS (Politilogue et historienne de l’art, CNRS- IMAF) et Philippe ZOURGANE (Architecte, ENSAPVS)

Présentation des intervenants :

Elise ATANGANA est curatrice et productrice d’exposition. Basée à Paris, elle aborde son parcours dans l’art par des expériences individuelles et collectives. Elle s’intéresse à la façon dont les mobilités physiques et virtuelles, incluant les mouvements de personnes, des idées, des objets et de l’information, nous affectent dans notre quotidien. Son récent projet curatorial Seven Hills réalisé pour la Biennale de Kampala 2016, interrogeait principalement la relation entre espaces et mobilités. En 2015, Entry Prohibited to Foreigners, présentée au centre d’art Havremagasinet en Suède, était une mise en perspectives de divers déplacements. Elle a également été, aux côtés de Abdelkader Damani et Smooth Ugochuckwu Nzewi, co-commissaire de Produire le commun  exposition internationale de la Biennale de Dakar 2014. Auparavant, elle a mené plusieurs collaborations avec d’autres commissaires Elvira Dyangani Osé, Simon Njami et le collectif On The Roof.

Wiame HADDAD Née à Lille d’un père tunisien et d’une mère marocaine, Wiame Haddad travaille actuellement à Lille. Après l’obtention de son DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) à l’école Supérieur d’Art et de Design de Valenciennes et après un Erasmus à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre à Bruxelles, elle concentre son travail, ses réflexions et sa pratique photographique autours de la question du Corps entre Occident et Orient. Pour cela elle se nourrit de tout ce qui met en évidence la manière dont le corps exprime une situation d’enfermement, de conflit intérieur, ou de conflit provoqué par un contexte historique ou social, se focalisant ainsi sur le corps comme signifiant du politique. Parmi ses dernières expositions : Des équilibres à l’ Institut Français de Tunis (Octobre 2016); Ceux qui restent au Cube Independent art room Rabat. (Octobre 2016 ), The Green-House, Ceux qui restent avec l’Atelier de l’Observatoire, replique du comissariat Derb moulay Cherif, Hay mohammadi, Casablanca (2016);   Intension, Masnaâ à la Galerie Venize Cadre, Casablanca, Curateur, Ismaël et David Ruffel (2016);  Dubai Photo Exhibition, curateur Hicham Khalidi et Laila Hida (2016). site

Dominique MALAQUAIS est  historienne d’art et politiste, chargée de recherche à l’Institut des mondes africains (CNRS) et enseignante à Sciences Po. Auteur d’Architecture, pouvoir et dissidence au Cameroun (2002) et de nombreux articles sur les intersections entre violence politique et cultures urbaines au Cameroun, en République Démocratique du Congo et en Afrique du Sud, elle est fondatrice et co-directrice de la plateforme curatoriale SPARCK (Space for Pan-African Research, Creation and Knowledge – Cape Town) et présidente d’ACASA (Arts Council of the African Studies Association). Parmi ses toutes dernières publications : (avec N. Khouri dir.) Afrique – Asie, arts, espaces, pratiques PURH 2016; « Playing (in) the Market, Hervé Youmbi and the Art World Maze » in De l’art (d’être) contemporain, Cahiers d’Etudes Africaines 2016/3. Bibliographie

Phillipe ZOURGANE est un architecte, il est maître de conférence titulaire dans la discipline Théorie et Pratique de la Conception Architecturale et Urbaine à l’ENSA Paris Val de Seine. Il est chercheur au laboratoire AMP – Architecture Milieu Paysage, laboratoire CNRS lavue situé à Paris. Il co-dirige le post master DPEA, pour le laboratoire AMP labo à l’ENSA Paris La Villette. Il a obtenu son PhD au Centre for Research Architecture, Goldsmiths College (University of London) in 2013. Il a étudié l’Architecture à l’ENSA Paris Versailles où il a été diplômé. Il travaille actuellement sur plusieurs livres collectifs en France, au Canada, au Portugal et en Allemagne publiés en 2016 et en 2017.Il publiera à l’automne 2017 son livre d’analyse et de théorie “La Révolution par les plantes” pour l’éditeur Eterotopia France. Il travaille actuellement sur son Habilitation à Diriger des Recherches (HDR), avec Didier Fassin à l’EHESS.

 


Une réflexion au sujet de « Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL. Séance 2 : Esthétique et politique, la question de l’exposition. 5 Janvier 2017 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *