Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions / 26 avril 2017

Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions.

 

« Chez Sami, avec l’anglais » Anne Gorouben, Dessiner Calais 2015-2016, Mine de plomb sur papier, 21/28

En partenariat avec le COMEDE, Comité pour la santé des exilé.e.s et le programme Migrobjets / Inalco (coordination : Laure Wolmark, avec la participation d’Alexandra Galitzine-Loumpet)

26 avril 2017 – 14h-17h30, – Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris, salons d’honneur. Entrée libre

Avec : Elodie BOUBLIL (philosophe), Evangéline MASSON-DIEZ (militante, chercheure), François LEMORE (Emmaüs, ancien directeur de Awel), et la participation d’Anne GOROUBEN (artiste).

Introduction : Laure WOLMARK (Psychologue, Comede)

Discutante : Marie-Caroline SAGLIO YATZIMIRSKY (Anthropologue, Inalco)

Argumentaire

Soignants, chercheurs, accompagnants bénévoles, militants, journalistes, artistes, dans la diversité de leurs exercices et des conditions de leur rencontre avec des personnes exilées sont parfois, à leur corps défendant,  pris dans une passion de l’exil.

Cette passion, si elle est une forme d’amour, est à la fois source d’aveuglement et de lucidité épistémologique, puissant aiguillon pour agir, et risque d’immobilisation dans les illusions de la philanthropie/du caritatif.

L’objectif de cette demi-journée d’étude est de croiser les discours et les regards que nous portons sur notre relation avec celles et ceux qui viennent chercher un refuge en Europe.  Il s’agit d’opérer ensemble un retour sur soi,  de penser notre position – dans la diversité des engagements thérapeutiques, académiques, militants, humanitaires, associatifs, bénévoles ou salariés – et de pouvoir faire état de ce qui nous émeut et nous met en mouvement vers celles et ceux qui vivent l’exil. Ce travail sur celles et ceux qui s’engagent auprès des exilés devraient offrir l’opportunité de déconstruire les effets d’illusion, de projection, et de domination que ces rencontres sont susceptibles d’induire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *