EXIL POSTCOLONIAL & EMPREINTES ARTISTIQUES / SEMINAIRE EHESS IIAC/NLE (7) 04 AVRIL 2018

La 7ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu  le mercredi 04 avril 2018 de 17 à 20h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 2 (Métro Notre Dame des Champs, Raspail ou Sèvres Babylone) Entrée libre

Exil postcolonial & empreintes artistiques

avec :

  • Catherine David (conservatrice et commissaire d’exposition)
  • Seloua Luste Boulbina (philosophe)

Introduction : Christiane Vollaire  (philosophe), modération : Philippe Bazin  (Ensa Dijon, photographe) 

Dessin : « 150 » Mohammed & Seven, artiste plasticien, fondateur de l’atelier « Dessiner l’exil » à l’intérieur et à l’extérieur du CPA de la Porte de la Chapelle et en d’autres lieux de l’exil.

Présentation de l’atelier et de l’artiste Seven : ici 

Présentation des intervenants :

Philippe BAZIN a étudié la photographie à l’ENSP Arles. Après faces (1990), Adolescents (1995), Les Bourgeois de Calais (1995) et Nés (1999) et La Radicalisation du Monde (2009), son travail artistique se développe depuis le début des années 2000 sur les relations entre esthétique et politique. Ouvrages récents : John Brown’s Body (2016), Reconstruction (2014), Le Milieu de nulle part (2012), Les Coupes (décembre 2017). Pour une photographie documentaire critique (octobre 2017) développe à travers une série d’articles sa position sur la photographie. ). HDR en arts plastiques, il dirige à l’ENSA Dijon où il enseigne la photographie le programme de recherche Travail, migrations et ruralité, et est membre du groupe de recherche Non-lieux de l’exil. Il est membre des conseils scientifiques des revues Focales et Études balkaniques.

Catherine DAVID est un conservateur de musée et commissaire d’exposition français spécialisée en art contemporain. Elle a été conservateur du Musée national d’art moderne, au Centre Georges Pompidou, et à la Galerie nationale du Jeu de Paume, puis directrice artistique de la Documenta X en 1997. Elle a dirigé le Witte de With, Contemporary Art Museum à Rotterdam. Elle a reçu le prix Bard en 2008. En janvier 2014, Catherine David est nommée directrice adjointe du Musée national d’art moderne. directrice adjointe, chargée de la mondialisation. En 2014, elle coordonne un pavillon sur l’art du Moyen-Orient et du Maghreb lors de la Singapore Art Fair. Depuis une quinzaine d’années, voyageant constamment du Liban à l’Irak, elle développe en pionnière une réflexion sur les « représentations contemporaines du monde arabe ».

Seloua LUSTE BOULBINA Agrégée, docteure et habilitée à diriger des recherches en philosophie, Seloua est chercheuse associée au LCSP (EA 7335) à l’Université Denis Diderot Paris. Elle est ancienne directrice de programme au Collège International de Philosophie (2010-2016) après avoir été maître de conférences en « Enjeux politiques » à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1990-2005). Elle a été professeure invitée à l’Université Normale de Pékin (Chine-2013) et à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal-2014). Théoricienne de la décolonisation, elle travaille sur les questions coloniales et postcoloniales dans leurs dimensions politiques, culturelles et artistiques. Elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur la décolonisation, les migrations postcoloniales, la postcolonie (Afrique, Caraïbes), le genre. Elle collabore régulièrement avec des artistes et a initié les « Transphilosophies » (Alger 2016 ; New York 2016 ; Dakar 2017).

Christiane VOLLAIRE est philosophe, membre de la rédaction des revues Pratiques et Chimères, membre du réseau Terra et du programme Non-lieux de l’exil. Elle est chercheure associée au Centre de Recherche sur le Travail et le Développement du CNAM.  Elle a présenté une série d’interventions au CIPh sur Les Processus de désesthétisation en médecine. Travaillant en philosophie esthétique ; en philosophie politique (autour des questions touchant à l’espace public, aux migrations et à la fonction politique de l’art) ; et en philosophie de la médecine , elle a forgé le concept de philosophie de terrain, sur lequel elle travaille actuellement. Ouvrages parus : Humanitaire, le cœur de la guerre (ed. L’Insulaire, Paris, 2007) ;  Le Milieu de nulle part (en collaboration avec le photographe Philippe Bazin), ed. Créaphis, 2012 ; Pour une philosophie de terrain, ed. Créaphis, 2017.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *