Exil : interagir dans les quartiers populaires / séminaire NLE-IRIS, 9 janvier 2019

EXIL : INTERAGIR DANS LES QUARTIERS POPULAIRES ISSUS DE L’IMMIGRATION

Mercredi 09 janvier 2019, 17h-20h salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris (RdC sous le porche), Entrée libre

avec Madjid  MESSAOUDENE (élu / Saint-Denis),  Jessy CORMONT (sociologue),  Zouina MEDDOUR (Dir. du pôle développement, vie sociale et citoyenne, vie des quartiers/ Stains) .

Coordination : Christiane Vollaire (philosophe)

Présentation des intervenant.e.s : 

Jessy CORMONT est sociologue. Il est praticien de l’action-recherche matérialiste en sociologie au sein de P.H.A.R.E. pour l’Égalité (entre recherche, formation, éducation populaire, action pour l’égalité). Il mène avec l’association Ch’faid une action-recherche populaire et familiale : Nous, les héritier·es de la classe ouvrière des mines et des immigrations dans le bassin minier, dans le cadre du programme Chercheurs-Citoyens du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais, réalisée par des familles de mineurs algériens, marocains, français, polonais de Libercourt, Carvin et Oignies prêt d’Hénin-Beaumont. Son intervention s’appuie sur un triple ancrage : professionnel (sociologue), personnel (issu de familles d’ouvriers-mineurs Ch’ti et immigrées), et militant (des luttes des quartiers populaires et des immigrations pour l’égalité). Il propose un regard sur l’immigration comme colonne vertébrale et révélateur social de la nation française, de son économie, et de ses quartiers  populaires et ouvriers. Il a notamment co-écrit (avec Saïd Bouamama) et avec les Mineurs Marocains : Du bled aux corons, Un rêve trahi, 2008, De la tête baissée à la conquête de la dignité, 2011 ; avec le Comité des Sans Papiers de Lille : La République à l’École des sans papiers, l’Harmattan, 2009. Enfin, il est co-auteur du Dictionnaire des dominations de sexe, de « race » et de classe,  Syllepse, 2012.

Zouina MEDDOUR est directrice du pôle développement, vie sociale et citoyenne, vie des quartiers, de la ville de Stains en Seine-Saint-Denis. Militante des quartiers populaires, elle est engagée de longue date sur les questions de société, en particulier sur la place et la prise en compte de la parole des habitants des quartiers, issus de l’immigration. Active dans le Mouvement de l’Immigration et des Banlieues, avec en particulier l’association l’Echo des Cités – archives, valorisation de la mémoire des luttes des quartiers et de l’immigration –, elle a été chargée de mission “Lutte contre les discriminations au Blanc-Mesnil”. Elle promeut l’Éducation populaire comme modèle permettant d’impulser des dynamiques collectives au plus près des questions soulevées par les habitant.e.s. Son parcours militant se double ainsi d’un parcours professionnel dans le social pour agir au sein des institutions.Le Journal officiel des banlieues avait proposé d’elle un portrait en 2013, intitulé « Un chêne aux Tilleuls ». Elle a été la directrice de publication et de la rédaction de Vu d’ici, trimestriel réalisé par les habitants du Blanc Mesnil de 2006 à 2013. Elle a également collaboré à une expérience théâtrale, à partir de textes d’Abdelmalek Sayad : Et puis nous passions le pantalon français, présentée dans un article de la revue Tumultes n° 42, paru en 2014. Au Blanc Mesnil, elle avait enfin recueilli avec Saïd Bouamama, sociologue, la parole critique de femmes en butte aux discriminations,  entretiens présenté dans, Femmes des quartiers populaires, en résistance contre les discriminations (Le Temps des cerises, 2013)

Madjid MESSAOUDÈNE, élu de la ville de Saint-Denis, est chargé de mission dans une collectivité du 93. Né à Suresnes dans le 92, il a fait une partie de ses études à Saint-Denis à l’Université Paris 8. Il s’est  ensuite installé dans cette ville dont il est élu depuis 2008 et notamment en charge de l’Égalité hommes-femmes et de la lutte contre les discriminations depuis 2014. Il milite depuis l’adolescence dans de nombreux mouvements de dénonciation des inégalités, qu’elles soient sociales, raciales ou plus généralement structurelles. Il est, pour cette raison, régulièrement et plus particulièrement dans le contexte actuel, l’objet d’attaques, judiciaires en particulier,  au titre des positions qu’il peut tenir sur la défense des populations Roms, ou sur la défense des populations musulmanes, affirmées ou supposées. Il a été récemment attaqué par un groupe d’extrême droite, pour avoir dénoncé les exactions de ce mouvement à l’égard de populations migrantes. Il intervient aussi largement sur les discriminations visant les personnes LGBT. Et traite également de celles qui sont liées aux mésusages du concept de laïcité. En tant qu’élu, il interroge enfin la place faite aux personnes « issues de l’immigration » dans le champ de la représentativité politique, les origines de ce déficit de représentation et leurs conséquences sur la possibilité de porter des actions collectives et de promouvoir la pluralité sociale. Ses textes paraissent en particulier sur son blog, hébergé par Médiapart.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.