Exil : Interagir, résister. Ce que peuvent la psychanalyse et la sociologie en temps de haine / SÉMINAIRE NLE-IRIS / EHESS, 16 avril 2019

Exil : Interagir, résister – Ce que peuvent la psychanalyse et la sociologie en temps de haine

17-20h, salle 7, 105 boulevard Raspail 75006 Paris. Entrée libre sans inscription

en partenariat avec l’ANR LIMINAL,  l’Institut de Psychologie de l’Université de São Paulo,  et du  Groupe de recherche Esthétique, Politique et Connaissance de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto.

Avec : Miriam DEBIEUX  (psychanalyste, USP São Paulo),  Caterina KOLTAI (sociologue, psychanalyste, PUC São Paulo) , Ana C. GEBRIM (psychanalyste, sociologue, USP São Paulo, INALCO Paris)

Discutants : Thamy Ayouch (U. Paris-Diderot),  Elise Pestre (CRPMS, U. Paris Diderot) et Eugenia Vilela (U. Porto, NLE)

Coordinatrices : Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (INALCO, CESSMA, LIMINAL, NLE), Eugénia Vilela (Université de Porto, NLE), et Miriam Debieux (Université São Paulo)

Présentation des intervenant.e.s : 

Thamy Ayouch est psychanalyste, Professeur des Universités (Paris Diderot), et a été « Professor Visitante Estrangeiro » (Universidade de São Paulo). Il travaille sur les interactions et dialogues de la psychanalyse avec l’anthropologie philosophique, la théorie politique, les études féministes, de genre, queer, postcoloniales et décoloniales.  Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages en français, anglais, portugais et espagnol, dont, notamment :      Merleau-Ponty et la psychanalyse. La consonnance imparfaite, Le Bord de l’eau, Paris, 2012 ; Psicanálise e homossexualidades: teoria, clínica, biopolítica  CRV, Curitiba, 2015 ;    Géneros, “cuerpos y placeres”. Perversiones psicoanalíticas con Michel Foucault , Letra Viva, Buenos Aires, 2015 et   Psychanalyse, hybridité, hybridations : devenirs mineurs. Genre, colonialité et subjectivation, Louvain, Leuven University Press, 2018.

Miriam Debieux Rosa est psychanalyste, Professeur de psychologie clinique à l’Université de São Paulo, directrice du Laboratoire Psychanalyse, Politique et Société et du Groupe de Recherche Veredas : Psychanalyse et Migration. Elle a publié de nombreux articles et livres dont La clinique psychanalytique face à la souffrance sociopolitique  (2016, Ed. Escuta), vainqueur du Prix Jabuti 2017.

Caterina Koltai est sociologue et psychanalyste, professeur titulaire en Sciences Sociales de l’université  PUC-SP, au Brésil. Docteur en Psychologie Clinique dans la même université et titulaire d’un master de sociologie à la Sorbonne, elle est auteure de très nombreuses publications sur la politique et la psychanalyse, notamment sur la question de l’étranger, dont    Política e Psicanálise. o Estrangeiro, Escuta, 2000.

Ana Gebrim est psychanalyste et sociologue. Titulaire d’une licence en sociologie et d’un master recherche en sociologie slinique et psychosociologie à l’Université Paris Diderot, elle est titulaire d’une thèse  en cotutelle  INALCO /Université de São Paulo sur le thème de la clinique avec des réfugiés au Brésil. A São Paulo, elle intervient en tant que clinicienne depuis plusieurs années auprès des personnes migrantes issues des contextes de violences. Elle a travaillé dans l’équipe de santé mentale de Caritas au Brésil, et a été consultante du CICR (Comité International de la Croix Rouge). Depuis 2013 elle est membre du groupe Veredas – Psychanalyse et Migrations à São Paulo.

Elise Pestre est psychanalyste, Maître de conférence (Etudes psychanalytiques, UFR IHSS, Paris Diderot) et membre du Centre de Recherches Psychanalyse Médecine Psychanalyse et Société (CRPMS). Elle co-dirige le Centre d’Etudes de la Traduction, Univ. Paris Diderot, et est également membre des ANR LIMINAL et AMIAF. Elle est l’auteure de l’ouvrage La vie psychique des réfugiés, Payot et Rivages, Paris, 2010.

Eugenia Vilela est professeure des Universités au Département de Philosophie de la Faculté de Lettres de l’Université de Porto (Portugal), Docteur en Philosophie par l’Université de Porto, et Directrice du Groupe de recherche Esthétique, Politique et Connaissance de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto (FCT). Son travail se développe dans l’espace d’intersection entre la philosophie politique contemporaine, l’esthétique et l’art. Auteur de conférences et textes dans le domaine de la Philosophie Contemporaine et des Arts, elle a notamment publié les livres Du corps équivoque (1998), Silences Tangibles. Corps, résistance et témoignage dans les espaces contemporains d’abandon (Afrontamento, Porto, 2010) et a dirigé les ouvrages collectifs Arquipélagos de Sentido. Estética e Artes I (Afrontamento, Porto, 2011), Sismografias. Estética e Artes II (Afrontamento, Porto, 2011), Cartografias. Estética e Artes III (Afrontamento, Porto, 2012), Derivas. Estética e Artes IV (Afrontamento, Porto, 2012), Unframing Archives. Essays on Cinema and Visual Arts (FLUP, Porto, 2018), Performances no Contemporâneo (FLUP, Porto, 2018).  Elle est également directrice des collections «Estética, Política e Artes» et «Máquinas de Guerra. Filosofia e Arte », publiées par la Faculté de Lettres de l’Université de Porto. Elle est membre du Comité Scientifique du Réseau International TERRA, et de  Non-lieux de l’exil.

 image du bandeau : ©M-C Saglio-Yatzimirsky, campement le Millénaire La Villette, 4 mai 2018

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.