Rencontre du 16 novembre 2011 « Autour de La mer Noire : exil à la géorgienne ». Kéthévane Davrichewy, Sylvie Gangloff, Taline Ter Minassian.

 

Intervenante : Kéthévane Davrichewy  « Autour de La mer Noire : exil à la géorgienne »

Si Kéthévane Davrichewy est née à Paris en 1965, ses souvenirs sont liés à un pays plus lointain, celui de la Géorgie dont sont originaires ses grands-parents. Petite, elle vit avec leur exil et leur mémoire qui alimentent son imaginaire. Il y a, dans cette famille unie et nombreuse, des traditions conservées, des repas où on chante et où on danse, un bonheur à vivre qu’on voudrait immuable…

Extraits de l’intervention de Khéthévane Dawrichevy.

Cliquer pour accèder à la lecture d'extraits de l'oeuvre (Alice Butaud / K. Davrichewy)

Discutantes : Taline Ter Minassian et Sylvie Gangloff

Bio-bibliographies

DAVRICHEWY Kéthévane  est née et vit à Paris. Elle est journaliste et romancière et a publié de nombreux livres pour la jeunesse à L’École des loisirs dont La lucarne, Par amour, La glace au chocolat, Les pieds dans le Plat et Viens (avec Christophe Honoré). Son premier roman pour adultes Tout Ira bien, est paru en 2004 aux éditions Arléa, il a ensuite inspiré un spectacle musical, une histoire pour piano, voix et violoncelle que l’auteur a interprété pendant deux ans en France aux côtés d’Alex Beaupain et de Valentine Duteil. Son dernier roman La mer Noire, paru en 2010 chez Sabine Wespieser Editeur et inspiré de ses origines géorgiennes, a obtenu le Prix Landernau, le Prix Version Fémina/Virgin Mégastore et le Prix du Roman de l’île Maurice. Kéthévane Davrichewy collabore également à des scénarios de films documentaires.

GANGLOFF Sylvie  docteur en science politique, membre associé du CETOBAC (Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques, CNRS/EHESS/Collège de France , UMR 8032), chargée de cours à l’INALCO (département d’études turques) et ingénieur à la FMSH. Elle travaille, entre autre, sur les logiques d’affirmation et de construction identitaire dans les Balkans et en Turquie ; les pratiques, les représentations et les discours sur la consommation d’alcool (approche anthropologique, politique, sociale et culturelle), les réseaux et logiques d’influence dans la migration turque, et la minorité chrétienne turcophone des Gagaouzes en Moldavie. Parmi ses publications : (direction), La perception de l’héritage ottoman dans les Balkans / The perception of the Ottoman Legacy in the Balkans, Paris, L’Harmattan, « Varia Turcica » (XXXV), 2005, 215 p., (direction). Page personnelle

TER MINASSIAN Taline   est professeur des universités à l’INALCO où elle enseigne l’histoire de la Russie et du Caucase. Elle a publié Colporteurs du Komintern, l’Union Soviétique et les minorités au Moyen Orient, Presses de Sciences po, 1997,  en collaboration avec Jean Robert Raviot, la Civilisation soviétique de l’URSS à la Russie, Ellipses, 2006 et Erevan, la construction d’une capitale à l’époque soviétique, PUR 2007


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.