Archives de catégorie : Activités de l’équipe

Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Territoires d’exclusion : les quartiers populaires

10 mars 2021- 16-20h en ligne :

https://univ-lille-fr.zoom.us/j/99702224329?pwd=NTN3NG5vWkE2Mi95d2FVc2JGZFBpUT09
ID de réunion : 997 0222 4329

La séance vise à présenter les quartiers populaires – dont la population est largement issue de l’immigration postcoloniale – traités en espaces de relégation, comme lieux d’une authentique solidarité et d’une inventivité sociale, en lutte contre les discriminations.

avec Christel Husson (travailleuse sociale), Saïd Bouamama (sociologue), Samir Baaloudj (éducateur et militant).

Ouvrage :  Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, présenté par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

La désindustrialisation à l’œuvre depuis les années 1970 a confiné des pans entiers des classes populaires aux marges du salariat. Tenues à l’écart des principaux circuits marchands, ces populations ont dû réorganiser leur travail et leur vie quotidienne de manière à satisfaire les besoins essentiels à leur subsistance, selon une dynamique qui confère une centralité nouvelle à l’espace urbain : pour elles, l’accès à la plupart des ressources matérielles et symboliques nécessaires au maintien d’une existence digne est intimement lié à leur ancrage territorial.

Coordination : Christiane Vollaire (Philosophe)

Image en bandeau : ©DG/Actu Seine-Saint-Denis

Intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières, 10 février 2021

Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières

La séance s’attachera à décrire et analyser les violences spécifiques aux zones de frontière. Séance associant, en plus de l’IRIS-EHESS et de l’Institut Convergences Migrations, le séminaire de l’axe thématique 1 S’approprier, contester, lutter : spatialité, domination, violence du CESSMA et l’ANR LIMINAL. 

10 février 2021, 16h-20h. Distanciel : Participer à la réunion Zoom
https://univ-lille-fr.zoom.us/j/97642980473?pwd=c3NVZmM5WWNwVUc1Yk5vSWFYQ1NyUT09

ID de réunion : 976 4298 0473
Code secret : 692593

Avec Camille Guenebeaud (géographe, U. Paris 8), Agnès Lerolle (Coordination des actions aux frontières intérieures – CAFI), Adèle Bras (collectif Kesha Niya)

Ouvrage présenté :  Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ed),  Récit & violence, Dire, traduire transmettre le génocide et l’exil, éditions  Hermann,   déc. 2020, en présence de Hala Trefi Ghannam (interprète)

Coordination de la séance : Emilie Da Lage (Geriico, U. de Lille),  Alexandra Galitzine-Loumpet (Cessma) et Chowra Makaremi (IRIS- EHESS/CNRS)

Présentation des intervenant.e.s

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières, 10 février 2021

Politiques de l’exil – Politiques de territoire. Programme 2020-2021

Pour sa 10e année consécutive, le séminaire du programme Non-Lieux de l’exil – affilié à l’Institut Convergences Migrations,  à l’IRIS-EHESS, au groupe de recherche Aesthetics, Politics & Knowledge de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto, dirigé par Eugenia Vilela et au groupe Espaces / Ecritures (CREA, U. de Nanterre) est également associé au nouveau master Migrations (ICM, Paris I, EHESS).   Informations : ici 

Politiques de l’exil, politiques de territoire

Chaque séance fait l’objet d’une annonce particulière. Entrée libre sur zoom ou en salle

Séances de 4h prévues les seconds mercredi du mois, de 16 à 20h.  Séminaire & présentation d’un ouvrage. Sauf mention contraire, toutes les séances auront lieu au 54 bd Raspail 75006 + une rencontre hors les murs.

  • 13 janvier 2021 :Territoires de solidarités

avec : Camille Louis (Philosophe, Kom-Post) et Alina Lasry du collectif La Casa, Sophie Djigo (Philosophe, collectif Migraction), Joelle Le Marec (U. Paris IV)

→  Ouvrage présenté par les auteurs :  Christiane Vollaire et Philippe Bazin : Un Archipel des solidarités – Grèce 2017-2020, Paris, Loco;  (2020) 

Coordination : Emilie Da Lage (U.de Lille) / attention : Séance en distanciel 

  • 10 février   :  Territoires de violence aux frontières

Avec  Camille Guenebeaud (Ladyss, U. Paris 8) , Agnès Lerolle (CAFI) , Adèle Bras (collectif  Kesha Niya) 

→  Ouvrage présenté par l’éditrice scientifiqueRécit & violence, Dire, traduire, transmettre le génocide et l’exil, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ed),  éditions  Hermann,  décembre 2020, avec  Hala Trefi  Ghannam (interprète, traductrice)

Présentation et discussion Chowra Makaremi (IRIS-EHESS, ICM), Coord . Emilie Da Lage (U. Lille) & Alexandra Galitzine Loumpet (CESSMA)

  • 10 mars : Territoires d’exclusion / quartiers populaires 

avec : Christel Husson ( Mouvement de l’Immigration et des Banlieues ), Saïd Bouamama (sociologue) ,  Samir Baaloudj (militant)

→   ouvrage présenté  : Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

Coordination : Christiane Vollaire  (CNAM)

  • Mercredi 14 avril – Territoires de l’abri  

avec :  Pascale Baligand (Psychologue clinicienne), Armelle Andro (sociologue et démographe, U. de Paris I) , Marie Jacob (psychologue clinicienne, COMEDE) et Julien Bonnin (photographe)

Ouvrage présenté  par l’auteure  : Sarah Mazouz, Race, Anamosa, 2020

Coordination et introduction : Laure Wolmark (COMEDE)

  • 12 mai 2021 : Territoires de la mort  

avec Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (CESSMA, INALCO et  projet MOCOMI, ICM) , Carolina Kobelinsky (CNRS – LESC, ICM),  Béatrice Michaud (INSPE), Mariam Guerey (Secours Catholique)  et présentation d’un projet de documentaire par Babak Inanloo, Ali Haghgoogie et Chloé Tisserand

ouvrage présenté par l’auteure : Karen Akoka, L’asile et l’exil, La Découverte 2020  

Coordination : Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA, ICM)

  • 14-16 mai : Territoires & savoirs partagés : Ateliers réflexifs co-construits par des acteurs de l’hospitalité du Briançonnais ( Tous Migrants, Refuge solidaire, la MJC du Briançonnais – centre social, La Maison Bessoulie,  Médecins du Monde, Refuges solidaires, Solidarité Névache, Un thé dans la neige) et différents acteurs de la recherche en sciences humaines et sociales (LIMINAL-Agence nationale de la recherche/Inalco, Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (CESSMA Inalco-Université de Paris-IRD), Ethnopôle « Migrations, Frontières, Mémoires » de Valence, Institut Convergences Migrations, Geriico-Université de Lille, IRIS-CNRS-EHESS, Migrinter- Université de Poitiers, Pacte – Sciences Po – Université de Grenoble, Non-lieux de l’exil) avec la participation de l’Anafé, du Channel – Scène nationale de Calais et la coopérative de tourisme solidaire Les oiseaux de passage.  Collectivement coorganisé par des acteurs de la solidarité et des  acteurs de la recherche: avec Anne-Laure Amilhat Szary I Sarah Bachellerie I Céline Bergeon I Stéphanie Besson I Marianne Chaud I Olivier Clochard I Emilie Da Lage I Cristina Del Biaggio I Alexandra Galitzine-Loumpet I Philippe Hanus I Isabelle Mahenc I Luc Marchello. Avec la participation de : François Héran I Michel Agier I Francesco Ainardi I Boubacar Baldé I Evangeline Masson-Diez I Emilie Mugel I Lena Pasqualini I Orianna Phillipe I Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky I Elsa Tyzsler I Daphné Velay I Christiane Vollaire I Prosper Wanner et des acteurs de la solidarité du Briançonnais. En cours de finalisation. Séminaire fermé  avec table ronde ouverte (« Tourisme & Migrations ») 
  • 09 juin : Territoires de l’intime

avec :  Céline Cantat (CERI-Sciences Po),   Alice Latouche (sociologue, Migrinter, CRESPA-Paris 8), Eugénia Vilela (philosophe, U. de Porto)

Discutante : Nora Philippe (réalisatrice, commissaire)

Ouvrage présenté par les éditrices scientifiques : L’objet de l’exil, le sujet en migration, sous la dir. de C. Alexandre Garner & A. Galitzine Loumpet PUN, 2020 en présence de Chowra Makaremi, Laetitia Tura et d’autres contributeurs

Coordination : Eugenia Vilela (APK, U. de Porto) & Alexandra Galitzine-Loumpet

 Argumentaire : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – Politiques de territoire. Programme 2020-2021

Can the exile speak ? Parler, traduire, restituer / séminaire 11 juin 2019

 

Can the exile speak ? Parler, traduire, restituer

mardi 11 juin 2019, 17-20h, salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris. Entrée libre sans inscription

Entendre, est ce laisser parler ? Qui parle pour qui, avec qui, dans quels espaces politiques laissés, assignés ou conquis ? Quels sont les statuts des récits et des engagements des exilé.e.s  ? Jusqu’à quel point – et en quelles langues – ces paroles sont elles audibles,  notamment lorsqu’elles sont relayées ou portées par des tiers ?  A qui s’adressent-elles ? Interroger la place de la parole, de l’engagement, de la traduction n’engage pas seulement à penser la place de l’exilé.e mais aussi bien les pratiques et les politiques de restitution, au carrefour de la recherche scientifique, du témoignage et du militantisme.

Séance en collaboration avec l‘ANR LIMINAL.

Pré-programme, d’autres intervenants ont été invités.

  • Michèle LECLERC-OLIVE (sociologue, CNRS-IRIS) 
  • Claire LEVY-VROELANT (sociologue) autour de L’incendie de l’hôtel Paris-Opéra, enquête sur un drame social (Créaphis, 2018)
  • Nicolas JAOUL (anthropologue, CNRS – IRIS) réalisateur du film « Beriz (Paris) – le temps des campements «  – présentation d’extraits du work in progress
  • Babak INANLOU (étudiant en exil, artiste). 
  • Thamy AYOUCH   (psychanalyste, U.Paris Diderot)

Coordinatrices / Discutantes : Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky

Image du bandeau  issue de « Bériz. Le temps des campements »  documentaire de Nicolas Jaoul (c)

Présentation des intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Can the exile speak ? Parler, traduire, restituer / séminaire 11 juin 2019

Exil : Interagir, construire les lieux de soins / 10 mai 2019

La prochaine séance du séminaire Non-lieux de l’exil aura lieu exceptionnellement le vendredi 10 mai 2019 , en collaboration avec le COMEDE, Médecins sans frontières et l’ANR Liminal  :

Exil : Interagir, construire les lieux de soins

 

17h30-20h30, centre  d’accueil et d’orientation médical et administratif pour les mineurs non accompagnés  Médecins sans frontières, 101 bis rue Jean Lolive, à Pantin (métro Eglise de Pantin, ligne 5). Attention, entrée libre mais nombre de places est limité à 50. 

Cette séance des Non-Lieux de l’Exil s’articulera autour des expériences des intervenant-e-s qui ont à divers titres participé à créer des lieux de soins pour les personnes exilées. Nous y mettrons particulièrement au travail quelques questions. Comment se construisent, s’imaginent, se rêvent les lieux de soins pour les exilés? Comment ces institutions laissent-elles la place aux (inter)subjectivités concernées par l’exil? Comment y travaille-t-on les enjeux de reconnaissance, que celle-ci concerne les professionnels (soignant-e-s, coordianteur-trice-s, interprètes), salariés comme bénévoles, ou les personnes accueillies ?

Avec Jean-Claude  METRAUX  (pédopsychiatre, U. Lausanne),  Mélanie KERLOC’H (psychologue clinicienne MSF),  Shahnaz OJAGHI (interprète, sociologue)

Coordination : Laure Wolmark (COMEDE)

Discutantes : Alexandra Galitzine-Loumpet et Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ANR LIMINAL, Non-lieux de l’exil)

Image du bandeau : dessin Laura Genz, Courtoisie

Présentation des intervenant.e.s :

Continuer la lecture de Exil : Interagir, construire les lieux de soins / 10 mai 2019

Subjectivités face à l’exil / Séminaire NLE-IRIS/ EHESS, 13 février 2019

Subjectivités face à l’exil : positions, réflexivités et imaginaires des acteurs

13 février 2019, 17-20h,  EHESS,  salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris,  Entrée libre

En partenariat avec l’ANR LIMINAL et l‘Association française des anthropologues (AFA)

Autour de la parution  du hors-série du même nom, Journal des Anthropologues, déc. 2018

Behrouz KEYHANI (CURAPP-ESS), Evangeline MASSON DIEZ (DynamE), Laure WOLMARK (COMEDE). Introduction des coordinatrices du hors-série :  Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky. En présence d’autres contributeurs.

Discutants : Laurent BAZIN (anthropologue CNRS, AFA) et Chowra MAKAREMI (anthropologue CNRS, IRIS, sous réserve)

4e de couverture :

Désignés comme une « crise » par les politiques européennes, nationales et tout autant par un paysage médiatique prolifique, les déplacements migratoires et les politiques d’accueil mettent également « en crise » les positions d’une pluralité d’acteurs humanitaires, associatifs, artistiques et académiques. Qu’engage de se tenir face à l’exil dans des temporalités traversées par l’urgence ?

Cette interrogation implique de considérer à chaque fois plusieurs formes de réflexivités, de confronter les subjectivités citoyennes à celles des exilés, en un double miroir ou chacun est construit dans l’ordre du réel comme dans celui des imaginaires.

Des exemplaires du hors-série seront disponibles pendant la séance.

Présentation des intervenant.e.s :

Continuer la lecture de Subjectivités face à l’exil / Séminaire NLE-IRIS/ EHESS, 13 février 2019

To be [defined]. Exposition (5 oct. – 04 nov. 2018)

Premier rendez-vous des travaux des Non-lieux de l’exil en cette rentrée, l’exposition TO BE [DEFINED] (5 Octobre- 4 Novembre 2018) au Spazju Kreattiv, La Valette, Malte.

Le RIMA Project, avec lequel Non-lieux de l’exil entretient une collaboration est à l’origine de cette exposition qui prend place dans le programme Valetta 2018, Capitale européenne de la culture. C’est la seule qui traite des représentations de la migration et des résistances du sujet. (Curator : Virginia Monteforte / RIMA project, Cultural Advisor : Alexandra Galitzine-Loumpet.)

Avec la participation des artistes et poètes :  Moira Agius , Mario Badagliacca, Gilbert Calleja, Glen Calleja, Katel Delia , Mirna Danijan, Emmanuel Guillaud, Alberto Favaro, André Désiré Loutsono, Immanuel Mifsud, Nadja Mifsud, M. and Rubina Mohamed, Malik Nejmi, Aurélie Percevault, Guy Woueté, Hassan Yassin.

« To be [defined] aims at articulating two main concepts about displacement, migration and exile: definition and construction on one side and de-construction and resistance on the other one. (…) »Suite et informations sur l’exposition et les nombreuses manifestations associées (projections, conférences, catalogue) ici 

Conférence : Narrating exile: history and memory in displacement avec Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky  (Inalco, Non-lieux de l’exil), Alessandro Triulzi (Archivio Memorie Migranti) and David Zammit (University of Malta), le 25 octobre.