Archives de catégorie : Séminaires

Rencontres du programme scientifique Non-lieux de l’exil, classées par années universitaires.

Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Territoires d’exclusion : les quartiers populaires

 

La séance vise à présenter les quartiers populaires – dont la population est largement issue de l’immigration postcoloniale – traités en espaces de relégation, comme lieux d’une authentique solidarité et d’une inventivité sociale, en lutte contre les discriminations.

avec Christel Husson (travailleuse sociale), Saïd Bouamama (sociologue), Samir Baaloudj (éducateur et militant).

Livre présenté :  Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, présenté par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

La désindustrialisation à l’œuvre depuis les années 1970 a confiné des pans entiers des classes populaires aux marges du salariat. Tenues à l’écart des principaux circuits marchands, ces populations ont dû réorganiser leur travail et leur vie quotidienne de manière à satisfaire les besoins essentiels à leur subsistance, selon une dynamique qui confère une centralité nouvelle à l’espace urbain : pour elles, l’accès à la plupart des ressources matérielles et symboliques nécessaires au maintien d’une existence digne est intimement lié à leur ancrage territorial.

Coordination : Christiane Vollaire (Philosophe)

Intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières, 10 février 2021

Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières

La séance s’attachera à décrire et analyser les violences spécifiques aux zones de frontière. Séance associant, en plus de l’IRIS-EHESS et de l’Institut Convergences Migrations, le séminaire de l’axe thématique 1 S’approprier, contester, lutter : spatialité, domination, violence du CESSMA et l’ANR LIMINAL. 

10 février 2021, 16h-20h. Distanciel : Participer à la réunion Zoom
https://univ-lille-fr.zoom.us/j/97642980473?pwd=c3NVZmM5WWNwVUc1Yk5vSWFYQ1NyUT09

ID de réunion : 976 4298 0473
Code secret : 692593

Avec Camille Guenebeaud (géographe, U. Paris 8), Agnès Lerolle (Coordination des actions aux frontières intérieures – CAFI), Adèle Bras (collectif Kesha Niya)

Ouvrage présenté :  Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ed),  Récit & violence, Dire, traduire transmettre le génocide et l’exil, éditions  Hermann,   déc. 2020, en présence de Hala Trefi Ghannam (interprète)

Coordination de la séance : Emilie Da Lage (Geriico, U. de Lille),  Alexandra Galitzine-Loumpet (Cessma) et Chowra Makaremi (IRIS- EHESS/CNRS)

Présentation des intervenant.e.s

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières, 10 février 2021

Politiques de l’exil – territoires de solidarité, 13 janvier 2021

Politiques de l’exil – Territoires de solidarité

Dans le cadre d’une année consacrée aux Politiques de l’exil – Politiques de territoire, cette séance s’attachera à discuter de différentes initiatives citoyennes d’accueil, de la politisation de “la maison” dans un contexte d’inhospitalité institutionnelle.

16-20h: séance  en distanciel lien zoom  https://zoom.us/j/2019251670?pwd=L1ZtOXRhUWV0SjBGVzl2VVpPM0xCQT09

(si besoin : ID de réunion : 201 925 1670 )

avec : Camille Louis (Philosophe, Collectif Kom-Post) et Alina Lasry du collectif La Casa, Sophie Djigo (Philosophe, collectif Migraction), Joelle Le Marec (U. Paris IV)

→  Ouvrage présenté par les auteurs :  Christiane Vollaire et Philippe BazinUn Archipel des solidarités – Grèce 2017-2020, Loco (2020) 

 

Coordination : Emilie Da Lage (GERIICO, U.de Lille)  / Ouvrage présenté  par Chowra Makaremi (IRIS EHESS-CNRS)

 

Présentation des intervenant.e.s 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires de solidarité, 13 janvier 2021

Politiques de l’exil – Politiques de territoire. Programme 2020-2021

Pour sa 10e année consécutive, le séminaire du programme Non-Lieux de l’exil – affilié à l’Institut Convergences Migrations,  à l’IRIS-EHESS et au groupe de recherche Aesthetics, Politics & Knowledge de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto, dirigé par Eugenia Vilela, est également associé au nouveau master Migrations (ICM, Paris I, EHESS).   Informations : ici 

Politiques de l’exil, politiques de territoire

Programme  (susceptible de modifications) Chaque séance fait l’objet d’une annonce particulière. Entrée libre, comme toujours.

Séances de 4h prévues les seconds mercredi du mois, de 16 à 20h.  Séminaire & présentation d’un ouvrage. Sauf mention contraire, toutes les séances auront lieu au 54 bd Raspail 75006 + une rencontre hors les murs.

  • 13 janvier 2021 :Territoires de solidarités

avec : Camille Louis (Philosophe, Kom-Post) et Alina Lasry du collectif La Casa, Sophie Djigo (Philosophe, collectif Migraction), Joelle Le Marec (U. Paris IV)

→  Ouvrage présenté par les auteurs :  Christiane Vollaire et Philippe Bazin : Un Archipel des solidarités – Grèce 2017-2020, Paris, Loco;  (2020) 

Coordination : Emilie Da Lage (U.de Lille) / attention : Séance en distanciel 

  • 10 février   :  Territoires de violence aux frontières

Avec  Camille Guenebeaud (Ladyss, U. Paris 8) , Agnès Lerolle (CAFI) , Adèle Bras (collectif  Kesha Niya) 

→  Ouvrage présenté par l’éditrice scientifiqueRécit & violence, Dire, traduire, transmettre le génocide et l’exil, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ed),  éditions  Hermann,  décembre 2020, avec  Hala Trefi  Ghannam (interprète, traductrice)

Présentation et discussion Chowra Makaremi (IRIS-EHESS, ICM), Coord . Emilie Da Lage (U. Lille) & Alexandra Galitzine Loumpet (CESSMA)

  • 10 mars : Territoires d’exclusion / quartiers populaires 

avec : Christel Husson ( Mouvement de l’Immigration et des Banlieues ), Saïd Bouamama (sociologue) ,  Samir Baaloudj (militant)

→   ouvrage présenté  : Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

Coordination : Christiane Vollaire  (CNAM)

  • Mercredi 14 avril – Territoires de l’abri  

avec :  Pascale Baligand (Psychologue clinicienne), Armelle Andro (U. de Paris I) , Marie Jacob (psychologue clinicienne, COMEDE)

Ouvrage présenté  par l’auteure  : Sarah Mazouz, Race, Anamosa, 2020

Coordination et introduction : Laure Wolmark (COMEDE)

  • 12 mai 2021 : Territoires de la mort  

avec Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (CESSMA, INALCO et  projet MOCOMI, ICM) , Carolina Kobelinsky (CNRS – LESC, ICM),  Béatrice Michaud (INSPE), Groupe inter-associatif Décès à la frontière  Calais- Hauts de France  et présentation d’un projet de documentaire par Babak Inanloo, Ali Haghgoogie et Chloé Tisserand

ouvrage présenté par l’auteure : Karen Akoka, L’asile et l’exil, La Découverte 2020  

Coordination : Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA, ICM)

  • 14-16 mai : Territoires & savoirs partagés (journées de réflexion, Briançon), en partenariat avec Tous Migrants, et plusieurs programmes et institutions En cours d’élaboration
  • 09 juin : Territoires de l’intime

avec :  Felicia Kobloch (sous réserve), Céline Cantat (CERI-Sciences Po),   Eugénia Vilela (U. de Porto)

Ouvrage présenté par les éditrices scientifiques : L’objet de l’exil, le sujet en migration, sous la dir. de C. Alexandre Garner & A. Galitzine Loumpet PUN, 2020 en présence de contributeurs.

Coordination : Eugenia Vilela (APK, U. de Porto)

 Argumentaire : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – Politiques de territoire. Programme 2020-2021

Politiques de l’exil (4) : Politiques de l’engagement, 11 mars 2020, Journée d’Etudes

Politiques de l’engagement

 

Journée d’étude co-organisée avec le laboratoire GERIICO (Université de Lille) et l’ANR LIMINAL, sous la coordination d’Emilie Da Lage (Geriico, Non-lieux de l’exil) .

Espace recherche de la bibliothèque du campus Pont de Bois. Université de Lille. Métro Pont de Bois.

10H- 12H30 : S’engager à l’université, S’engager pour une Université Ouverte.

La matinée permettra d’explorer la façon dont l’université peut être un lieu d’engagement. Engagement dans des formations et des dispositifs qui permettent aux étudiants en exil d’y trouver place, engagement des étudiant.e.s exilé.e.s et de leurs allié.e.s pour la reconnaissance d’un statut de l’étudiant en exil, pour des conditions d’études décentes, engagement des étudiant.e.s en exil dans les luttes sociales en cours.

  • Riaz Ahmad, étudiant Université de Lille, Programme Pilote
  • Saskia Cousin, Anthropologue, Cessma,  U. Paris, co-coordinatrice du DIU Hospitalité, médiations, migrations U. de Paris-Inalco), Non-lieux de l’exil
  • Marine Dori, membre de Mitrajectoires
  • Alexandra Galitzine-Loumpet, Anthropologue Cessma-Inalco,, Non Lieux de l’Exil. Co-coordinatrice ANR LIMINAL
  • Judith Hayem, Anthropologue, Université de Lille,  Membre du Collectif des étudiants de Galois et leurs amis,  Référente étudiants et chercheurs en exil de la Faculté des sciences économiques et sociales
  • Alassane, étudiant,  membre du Collectif des étudiants de Galois et leurs amis.
  • Emmanuelle Jourdan-Chartier, Vice-Présidente Université citoyenne,  coordinatrice du programme Pilot.
  • Aman Mohamed Said, étudiant dans le DIU Hospitalité, médiations, migrations

Pause déjeuner

13H30-15H00 : De la relation, faire dialoguer savoirs militants, savoirs académiques, cultiver les relations.

  • Béatrice Micheau,   GERIICO- Atlas of Transitions : La place impossible ?
  • Stéphanie Pryen,  CLERSE U.Lille.: Quand vivre avec et / ou auprès appelle de nouvelles écritures.  De On ne peut pas être ami avec un Rom au film-poème Un recorrido voyage dans la crise vénézuélienne.

Pause

15H30-17H00 : Politique de l’engagement des publics et des audiences: nouvelles narrations, jeux vidéo et réalité virtuelle.

Modération : Christiane Vollaire. Philosophe, Non Lieux de l’Exil

  • Fabienne Duszinsky, U. Lille, Florent Morin Pixel Hunt, Enterre moi mon amour.
  • Luca Aquarelli GERIICO U. Lille: Carne y Arena, Virtualisation, et éthique de la représentation.

image du bandeau : L’homme qui marche contre le vent. Clémentine pour le collectif Lucioles.

 

POLITIQUES DE L’EXIL (3) : Politiques de déliaison et de liaison, 26 février 2020

Politiques de déliaison et de liaison

Mercredi 26 février 2020,  17 – 20 heures Centre de colloques du Campus Condorcet, salle 50, Place du Front Populaire
93322 Aubervilliers, M° Front Populaire (entrée libre)

Cette séance  propose d’interroger les constructions et reconstructions de liens au sens affectifs et psychologiques dans un contexte politique de multiplication des frontières et dans un régime discursif marqué par la xénophobie normalisée en Europe. En partant des éclatements produits par l’exil et la brutalité des frontières, il s’agit d’approcher les façons dont des espaces et dispositifs de re-liaison s’inventent en composant directement avec les formes de la violence des politiques migratoires françaises et européennes. 

Avec : Roberto BENEDUCE (anthropologue, psychiatre), Marc BERNARDOT (sociologue), Zelda GUILBAUD (psychologue)

Coordination : Léopoldine Manac’h (anthropologue) 

Image : Quand la Loi est injuste, la Justice passe avant la Loi ! Camps de La Chapelle, 25 juillet 2015. © Laura Genz

Le séminaire Non-lieux de l’exil est affilié à  l’Institut Convergences Migrations  

Cette séance fait l’objet d’un partenariat avec l’Axe thématique n°1 : « S’approprier, contester, lutter : spatialité, domination, violence » du CESSMA  (IRD, Inalco, Université de Paris)

Présentations des intervenant·es :

Continuer la lecture de POLITIQUES DE L’EXIL (3) : Politiques de déliaison et de liaison, 26 février 2020

Politiques de l’exil (2) : Historisation et muséalisation. Autour de « Faire musée d’une histoire commune », 5 février 2020

Politiques de l’exil :  historisation et muséalisation.

Autour de  l’ouvrage collectif « Faire musée d’une histoire commune »

sous la dir. de Patrick Boucheron et Romain Bertrand (Seuil, MNHI) 2019

 5 février 2020, 17h-20h,  3 rue d’Ulm, 75005 Paris, 4ème étage, (entrée libre)

avec Nancy GREEN (historienne, CRH-EHESS), Anouche KUNTH (historienne, IRIS, CNRS-EHESS),  Camille SCHMOLL (géographe, Université de Paris)

Discutante : Alexandra GALITZINE-LOUMPET  (Anthropologue, Cessma, Inalco) et Chowra MAKAREMI (anthropologue, IRIS-CNRS)

Coordinatrices : Alexandra Galitzine-Loumpet, Anouche Kunth, Camille Schmoll.

ainsi que plusieurs contributeurs/rices  de l’ouvrage collectif , dont François HERAN (Chaire Migrations et sociétés, Collège de France)

Argumentaire :

Lors de sa fondation, le Musée national de l’histoire de l’immigration (MNHI), installé dans un bâtiment érigé en 1931 pour l’Exposition coloniale, recevait des pouvoirs publics la mission de « rassembler, sauvegarder, mettre en valeur et rendre accessibles des éléments relatifs à l’histoire de l’immigration en France, notamment depuis le XIXe siècle, contribuant ainsi à la reconnaissance des parcours d’intégration des populations immigrées dans la société française, et à faire évoluer les regards et les mentalités sur l’immigration ». 

 Dix ans après l’élaboration de « Repères », un collectif de chercheurs, de plasticiens et personnalités issues de la scène théâtrale — rassemblé par Patrick Boucheron — s’est réuni en 2017-2018 pour concevoir le remaniement du parcours permanent, faire émerger de nouvelles thématiques, notamment autour du colonial, et de nouveaux questionnements.  Cette séance des Non-lieux de l’exil voudrait interroger la place de la violence dans le dispositif muséal, qu’il s’agisse de la représentation des violences induites par les politiques migratoires sur les sujets, dans le passé comme dans l’actuel, ou des violences produites par leur omission ou par leur représentation. Quelle est la place des sujets exilés et de leur expérience dans la mémoire collective,  comment, précisément, « faire musée d’une histoire commune » ?

(image du bandeau : Ils me laissent l’exil – les objets, documentaire Laetitia Tura (c) 2016) 

Le séminaire Non-lieux de l’exil est affilié à  l’Institut Convergences Migrations 

Présentation des intervenantes : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil (2) : Historisation et muséalisation. Autour de « Faire musée d’une histoire commune », 5 février 2020