Archives par mot-clé : acteurs

Territoires & savoirs partages, Briançon 14-16 mai 2021

Non-lieux de l’exil s’associe à des acteurs de la solidarité et de la recherche pour Les journées du Briançonnais  :  

Territoires & savoirs partagés

Ateliers réflexifs entre acteurs de la solidarité et de la recherche 

14-16 mai 2021, Briançon

Journées d’ateliers co-construites par des acteurs de l’hospitalité du Briançonnais ( Tous Migrants, MJC du Briançonnais – centre social, Association Quatorze – Maison Bessoulie,  Médecins du Monde, Refuges solidaires, Solidarité Névache, Un thé dans la neige…) et différents acteurs de la recherche en sciences humaines et sociales (ANR LIMINAL /Inalco, CESSMA (Inalco-Université de Paris-IRD), Ethnopôle “Migrations, Frontières, Mémoires” – Valence, Institut Convergences Migrations, Geriico-Université de Lille, EHESS, Migrinter – Université de Poitiers, Pacte – Sciences Po – Université de Grenoble, Non-lieux de l’exil) avec la participation du Channel – Scène nationale de Calais et de la coopérative de tourisme solidaire Les oiseaux de passage.

Ateliers réservés aux inscrits, sauf table-ronde Tourisme & Migrations. Une captation vidéo de l’ensemble des réflexions sera effectuée par Marianne Chaud et Isabelle Mahenc, réalisatrices.

Collectivement coordonnées par : Anne-Laure Amilhat Szary I Stéphanie Besson I Marianne Chaud I Olivier Clochard I Emilie Da Lage I Cristina Del Biaggio I Margot Duval I Alexandra Galitzine-Loumpet I Philippe Hanus I Isabelle Mahenc I Luc Marchello I Prosper Wanner – sur une initiative d’Alexandra Galitzine-Loumpet et de Luc Marchello.

Ouverture par François Héran, Chaire Migrations et Sociétés, Collège de France et Institut Convergences Migrations

Clôture par Michel Agier, EHESS – ICM – IRD

Avec la participation de :  Francesco Ainardi I Michel Agier I Leslie Albracht I Agnès Antoine I Céline Auvray I Sarah Bachellerie I Boubacar Baldé I Bandjan I Agnès Bonneval I Brigitte Borel I Coline Castelnau I Françine Daerden I Benoit Ducos I Pâquerette Forest I Hamad Gamal I Noémie Gourmelen I François Héran I Ariane Junca I Cécile Leroux I Jean-Paul Leroux I Chowra Makaremi I Sylvia Massara I Evangeline Masson-Diez I Alain Mouchet I Emily Mugel I Lena Pasqualini I Janina Pescinski I Jean-Gabriel Ravary I  Harold Robert I Davide Rostan I Clémence Roux-Lafay I Michel Rousseau I Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky I Alfred Spira I Laure Stadelmann I Elsa Tyszler I Daphné Velay I Emmanuelle Vincent I Christiane Vollaire et  de quelques autres. 

 Argumentaire 

Dans les montagnes du Briançonnais comme dans d’autres espaces frontaliers, les mobilités contemporaines recomposent les mouvements incessants qui ont traversé la montagne depuis des siècles (commerçants, contrebandiers, colporteurs, transhumants, résistants, armées, main d’œuvre …). Les politiques concomitantes de facilitation ou d’entrave aux  passages, les imaginaires et aménagements de l’accueil touristique ou du refuge hospitalier interrogent les positionnements d’acteurs multiples, le déploiement de stratégies de solidarité, d’évitement ou d’exclusion. Au sein de cette complexité des cultures de montagne, des lieux partagés existent ; des projets de tiers-lieux émergent ; des formes de partage se renouvellent dans la tension d’usages et d’intérêts divergents. Cette situation invite à appréhender les territoires par les co-présences ; les savoirs par les modalités de co-construction ; les recherches par les modes de restitution et de circulation des analyses. Car le chercheur, comme d’autres, est ici accueilli.    

Ces  Ateliers du Briançonnais sur les territoires et savoirs partagés, première étape de réflexions qui se veulent régulières, ont pour objectif d’ouvrir un temps de réflexion multi-acteurs au sein d’une longue temporalité d’urgences et de « crises », de confronter les attentes des uns et des autres, de proposer de nouvelles pratiques de partage, de repenser, en somme, les modalités d’une « invention collective des structures collectives d’invention” (Bourdieu 2002).

Programme

Continuer la lecture de Territoires & savoirs partages, Briançon 14-16 mai 2021

Subjectivités face à l’exil / Séminaire NLE-IRIS/ EHESS, 13 février 2019

Subjectivités face à l’exil : positions, réflexivités et imaginaires des acteurs

13 février 2019, 17-20h,  EHESS,  salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris,  Entrée libre

En partenariat avec l’ANR LIMINAL et l‘Association française des anthropologues (AFA)

Autour de la parution  du hors-série du même nom, Journal des Anthropologues, déc. 2018

Behrouz KEYHANI (CURAPP-ESS), Evangeline MASSON DIEZ (DynamE), Laure WOLMARK (COMEDE). Introduction des coordinatrices du hors-série :  Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky. En présence d’autres contributeurs.

Discutants : Laurent BAZIN (anthropologue CNRS, AFA) et Chowra MAKAREMI (anthropologue CNRS, IRIS, sous réserve)

4e de couverture :

Désignés comme une « crise » par les politiques européennes, nationales et tout autant par un paysage médiatique prolifique, les déplacements migratoires et les politiques d’accueil mettent également « en crise » les positions d’une pluralité d’acteurs humanitaires, associatifs, artistiques et académiques. Qu’engage de se tenir face à l’exil dans des temporalités traversées par l’urgence ?

Cette interrogation implique de considérer à chaque fois plusieurs formes de réflexivités, de confronter les subjectivités citoyennes à celles des exilés, en un double miroir ou chacun est construit dans l’ordre du réel comme dans celui des imaginaires.

Des exemplaires du hors-série seront disponibles pendant la séance.

Présentation des intervenant.e.s :

Continuer la lecture de Subjectivités face à l’exil / Séminaire NLE-IRIS/ EHESS, 13 février 2019

Parution. “Subjectivités face à l’exil : Positions, réflexivités et imaginaires des acteurs”. JdA

Nous avons le plaisir d’informer de la publication, en décembre 2018, du hors-série du Journal des Anthropologues.

Une séance du séminaire Non-lieux de l’exil-IRIS / EHESS  et de l’ANR LIMINAL sera consacrée à sa présentation, le 13 février 2019.

SUBJECTIVITÉS FACE À LʼEXIL
Positions, réflexivités et imaginaires des acteurs

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution du hors-série Subjectivités face à l’exil : positions, réflexivités et imaginaires des acteurs, Journal des Anthropologues, en collaboration en collaboration avec l’ANR LIMINAL / Inalco.

Coordonné par Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky,

Désignés comme une “crise” par les politiques européennes, nationales et tout autant par un paysage médiatique prolifique, les déplacements migratoires et les politiques d’accueil mettent également “en crise” les positions d’une pluralité d’acteurs humanitaires, associatifs, artistiques et académiques. Qu’engage de se tenir face à l’exil dans des temporalités traversées par l’urgence ?

Cette interrogation implique de considérer à chaque fois plusieurs formes de réflexivités, de confronter les subjectivités citoyennes à celles des exilés, en un double miroir ou chacun est construit dans l’ordre du réel comme dans celui des imaginaires.

SOMMAIRE

DOSSIER coordonné par Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky,

Alexandra GALITZINE-LOUMPET, Marie-Caroline SAGLIO-YATZIMIRSKY  : Face à l’exil au risque des subjectivités. …………7

Étienne TASSIN : Le philosophe et lʼexilé de Calais : Construire lʼagir-ensemble, Entretien réalisé par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky …19

Michèle LECLERC-OLIVE: Transmettre lʼexpérience : une priorité ? De la subjectivité du migrant à celle du chercheur………31

SIAMAK & Hayatte LAKRAA : Entre subjectivation et dé-subjectivation : La « crise de la parole » face à l’expérience de l’exilé.  Echange …………59

Christiane VOLLAIRE : Qui donc pourrait se sentir à sa place ? …..75

Alexandra GALITZINE-LOUMPET : Le livre de « La Jungle de Calais » , Imaginaires et désubjectivations………95

Pauline DOYEN, Behrouz KEYHANI, Laurence LÉCUYER: (L’)Armes alimentaires. Violences en temps de paix et distribution de repas à Calais : espace-temps de la relation entre les acteurs associatifs et étatiques et les exilés…..125

Evangéline MASSON DIEZ : Militants, bénévoles, citoyens solidairesComment se nommer lorsque lʼon vient en aide aux migrants?  …….155

Ana GEBRIM : Lʼinconscient colonial dans la relation intersubjective avec lʼexilé..…177

Laure WOLMARK : Les lieux de lʼexil. Subjectivités dans lʼespace thérapeutique…..197

Jacob DURIEUX : Le sujet du regard. Séries photographiques de Stalingrad (Paris). Entretien réalisé par Alexandra Galitzine-Loumpet ………213

Continuer la lecture de Parution. “Subjectivités face à l’exil : Positions, réflexivités et imaginaires des acteurs”. JdA