Archives par mot-clé : art

Nouvelles esthétiques exiliques. 25 janvier 2016

Nouvelles esthétiques exiliques. 25 janvier 2016

extrait de ""Vivre et mourir à Samarkand", d'Umida Akhmedova
extrait de «  »Vivre et mourir à Samarkand », d’Umida Akhmedova

14h-15h30, salle 638, immeuble France, 190 avenue de France 75013 Paris

Avec Eugenia Villela (Université de Porto) empéchée & Boris Chukhovich (Université de Montréal)

Entrée libre

Cette rencontre sera suivie d’une réunion de l’équipe (non publique)

CHUKHOVICH Boris est historien de l’art, conservateur de musée et commissaire d’exposition. Après avoir soutenu sa thèse en sociologie de l’art (Institut d’études sur les arts à Tachkent – Université de Saint-Pétersbourg, 1992), il a travaillé en tant que chercheur adjoint, puis directeur d’études au département de sociologie de l’art (Institut d’études sur les arts, Académie des beaux-arts de l’Ouzbékistan). En 1998, il a immigré au Canada, en 2000 il a fait un stage de recherche postdoctoral à la Maison des sciences de l’Homme à Paris, puis, en 2002, un stage postdoctoral à l’UQAM, dans l’équipe de recherche “Le Soi et l’autre”. En 2003-2005, il est boursier du Conseil des arts du Canada et réalise le projet virtuel “Musée d’art centre-asiatique”.  Il a été conservateur-résident au Musée d’art contemporain de Montréal, chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et à différents centres de recherche, notamment le Centre de recherche sur l’intermédialité (CRI, Université de Montréal) et le Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture (LAMIC, Université Laval) et récemment au département d’Anthropologie (UdM). Depuis 2003, il est membre permanent du groupe de recherche Poexil (Université de Montréal). En tant que conservateur, il a réalisé nombreux projets d’exposition dont notamment “Lingua franca-frank-tili” (Biennale de Venise, 2011), STILLS (Bichkek, Almaty, Douchanbé, 2009-2010), “Retour de Métaphore” (Biennale de Montréal, 2007), “Après Babel” (Université d’Ottawa, 2004).

VILELA Eugénia  est professeur au Département de philosophie de la Faculté de lettres de l’Université de Porto (Portugal), docteur en philosophie de l’Université de Porto, et directrice du groupe de recherche Esthétique, Politique et Art de l’Institut de Philosophie. Auteur de conférences et textes dans le domaine de la Philosophie et des Arts, elle a publié, parmi d’autres textes dans des œuvres collectives, les livres “Du corps équivoque” (1998) et “Silences Tangibles. Corps, résistance et témoignage dans les espaces contemporains d’abandon” (2010). Son travail se développe dans l’espace d’intersection entre l’esthétique, la philosophie politique contemporaine et l’art.

Colloque « Etudier l’exil » 19-23 mai 2015, AMU / MUCEM (11 vidéos)

rL’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L’EXIL.

Programme détaillé : ici

Avec nos remerciements renouvelés pour le formidable travail de captation et de mise en ligne du programme ESCOM-AAR, associé de ce colloque, et à tous les partenaires.

Mardi 19 mai 2015 (Théâtre Antoine Vitez)

Ouverture du Colloque

i
Cliquer sur l’image pour accèder à la vidéo

Stéphane  LOJKINE , Professeur de littérature française, Université d’Aix-Marseille, France ; Jean-Raymond  FANLO , Professeur de littérature, directeur du collège doctoral, Université Aix-Marseille, France ; Alexis  NUSELOVICI (Nouss) , Professeur de littérature générale et comparée, Université d’Aix-Marseille, France – coresponsable de l’initiative de recherche Non-lieux de l’exil, FMSH, Paris, France ; Yvon  BERLAND , Président de l’Université Aix-Marseille, France ; Jean-François  CHOUGNET , Président du MuCEM, Marseille, France ; Boris  LOJKINE , Réalisateur, France

Mercredi 20 mai (AMU)

Session: Etudier l’exil – Première partie

Cliquer sur l'image pour accèder à la vidéo
Cliquer sur l’image pour accèder à la vidéo

Alexandra  GALITZINE-LOUMPET , Anthropologue, coordinatrice ANR EsCA, coresponsable de l’initiative de recherche Non-lieux de l’exil, FMSH, Paris, France ; Alexis  NUSELOVICI (Nouss) , Professeur de littérature générale et comparée, Université d’Aix-Marseille, France – coresponsable de l’initiative de recherche Non-lieux de l’exil, FMSH, Paris, France ; Nancy  GREEN L. , Directrice d’études, Centre de recherches historiques (CRH), EHESS, Paris, France ; Robert  YOUNG , Professeur de littérature anglaise et littérature comparée, New York University, USA ; Erika  LEE , Rudolph J. Vecoli Chair in Immigration History and Director of the Immigration History Research Center, University of Minnesota, USA ; Kristina  SCHULZ , Professeure boursière, Institut d’Histoire de Berne, Suisse

Cliquer sur l'image pour accèder à la vidéo
Cliquer sur l’image pour accèder à la vidéo

Alexandra  GALITZINE-LOUMPET , Anthropologue, coordinatrice ANR EsCA, coresponsable de l’initiative de recherche Non-lieux de l’exil, FMSH, Paris, France ; Cyril  VETTORATO , Maître de conférences en littératures comparées, ENS, Lyon ; Martine  HOVANESSIAN, Directrice de recherche au CNRS, Paris, France

Cliquer sur l'image pour accèder à la vidéo
Cliquer sur l’image pour accèder à la vidéo

Catherine  WIHTOL de WENDEN , Politologue, directrice de recherche au CNRS, Paris, France ; Stéphane  LOJKINE , Professeur de littérature française, Université d’Aix-Marseille, France ; Mehdi  ALIOUA , Sociologue, Professeur assistant, Université Internationale de Rabat, Maroc ; Marc  BERNARDOT , Université de Lille I, France ; Christiane  VOLLAIRE , Philosophe, France ; Heindrun  FRIESE , Anthropologue, Cultural Studies, EHESS, Paris, France ; Claire  RODIER , Juriste, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), Paris, France ; Chowra  MAKAREMI , Anthropologue, Chargée de recherches CNRS – Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux (IRIS), EHESS, Paris, France

Continuer la lecture de Colloque « Etudier l’exil » 19-23 mai 2015, AMU / MUCEM (11 vidéos)

Programme 2015 & 2016

Malevitch "Carré rouge" (1915)Le programme Non-lieux de l’exil de la rentrée 2015-2016 est en cours d’élaboration.

Voici les dates et thématiques prévues :

  • 15 octobre (16h-19h30) Rencontre conjointe Non-lieux de l’exil / Moving Matters Traveling Workshop (dirigé par Susan OSSMAN -UC Riverside) avec : Susan Ossman, Blanca Casas-Brullet, Claire Fontaine, Nadine de Koenigswarter, Guillaume Lassere, Eugenia Vilela…Coordination :  Alexandra Galitzine-Loumpet, Alexis Nuselovici
  • 19 novembre (17h-19h30) : Atelier d’écriture Migrants / Exilés coordonné par Sara GREAVES (AMU) & Jean-Luc DI STEPHANO (IDEC AP-HM) Association  ”Ecrits et voix”. Discutant Bruno Le Dantec.
  • Le 19 novembre  (Paris), Alexandra Galitzine-Loumpet interviendra lors du Colloque « Eprouver l’interculturalité », session Frontières,  Musée de l’immigration.
  • 17 décembre  (17h-19h30) : Rencontres Femmes & Exil, avec Sedef Ecer (Auteur dramatique), Chowra Makaremi (CNRS/IRIS), Monique Selim (IRD/CESSMA), Laure Wolmark (Comité médical pour les exilés).

 2016 :

  • 25  Janvier : Nouvelles esthétiques exiliques avec Eugenia Villela et Boris Chukhovich, 14h-15h30 (salle 638, 190 avenue de France 75005 Paris) suivie d’une  réunion de l’équipe, non publique.
  • Avril (date à préciser) : rencontre consacrée à La langue matérielle de l’exil (séance proposée par Chowra Makaremi (IRIS) et A. Galitzine-Loumpet, NLE)
  • 06 juin   Exposer l’exil – une mise en miroir  avec le cycle Migrations  initié par l’INALCO. Séance proposée par Alexandra Galitzine Loumpet (Non-lieux de l’exil) et Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (INALCO), BPI Centre Georges Pompidou.

Et à partir de fin 2015 et durant toute l’année 2016, le projet DISPLACED OBJECTS.

Objets photographiques – Objet documentaire. Texte de Phillipe Bazin

Objets photographiques – Objet documentaire : À propos dexil et documentaire

008
Philippe Bazin. « Antichambres » (2008). Courtoisie de l’artiste. http://www.philippebazin.fr/

Contribution de Philippe BAZIN, photographe, pour la séance « La position documentaire face à l’exil« , 11 juin 2015

Historique

 Au XIXe siècle, les considérations sur la photographie comme document s’élaborent en regard d’une photographie qui s’est développée comme science, dès sa proclamation devant les grilles de l’Académie des Sciences le 19 août 1839. Ainsi, n’étant pas un objet d’art, elle peut produire un regard désaffecté sur les choses du monde. Peu de gens ont alors le sentiment que le médium photographique interpose entre le monde et l’image une transformation radicale. La photographie est plutôt généralement perçue comme « transparente », n’affectant pas, dans l’image, le monde de ses effets. L’objet photographié peut ainsi apparaître comme étant « copié » dans l’image dont la fonction utilitaire devient patente. C’est en partie ce que tend à montrer The Pencil of Nature[1] de Talbot.

Continuer la lecture de Objets photographiques – Objet documentaire. Texte de Phillipe Bazin

Mise en ligne. « Transcultural spaces », 16 avril 2015

La captation de la rencontre Transcultural Spaces in videos from North Africa and the Middle East vient d’être mise en ligne sur le site des Archives audiovisuelles de la recherche.

Avec Catherine Bernard et Seloua Louste Bulbina.

seloua
Cliquer sur l’image pour accéder à la vidéo.

Informations sur cette séance : ici.

 

Transcultural Spaces in videos from North Africa and the Middle East. Catherine Bernard / Seloua Luste Boulbina,16 avril 2015 17h-19h.

&- avrilLa séance de l’initiative “Non-lieux de l’exil” du 16 avril 2015  (17-19h) accueillera Catherine BERNARD , autour de la thématique :

Transcultural Spaces in videos from North Africa and the Middle East.

Discutante : Seloua LUSTE BOULBINA

(bio-bibliographies ci dessous)

« Transcultural Spaces; Videos from North Africa and the Middle East » investigates the films of Lamia Joreige, Zineb Sedira, Mohamed Bourouissa,Yto Barrada, Mounir Fatmi, and others artists who navigate the interstitial spaces that have been created through the entangled histories of the African continent and Europe. Their films resist the use of binary opposites to analyze the historical process by proposing alternatives and configurations that reflect on power relations, exploitation, hierarchies, in- and exclusion processes. They describe the experience of transition for generations of migrants; discuss the transgression of imposed social and political rules; contend with the hybridization process at work in new socio cultural spaces and acknowledge the composite character of post migrant life. As these artists examine a diversity of scenarios generated by these (dis)junctions, they establish transcultural experience as a critical new paradigm.

Attention la séance aura exceptionnellement lieu de 17 à 19h en salle  B du conseil, niveau -1 (190 av. de France)

Continuer la lecture de Transcultural Spaces in videos from North Africa and the Middle East. Catherine Bernard / Seloua Luste Boulbina,16 avril 2015 17h-19h.

« Etudier l’exil »Colloque international Aix & Marseille 19-23 mai 2015

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international :

Malka N.
Malka N.

Etudier l’exil

19-23 mai 2015

19-21 mai Maison de la recherche (Aix en Provence) / 22-23 mai MUCEM (Marseille)

  • Direction scientifique  : Alexis Nuselovici (Nouss) (AMU)
  • Comité scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet (NLE/CEM), Alexis Nuselovici (AMU/CEM), Crystel Pinçonnat (AMU)
  • Coordination et administration : Absa D’Agaro-Ndiaye (AMU) contact : absa.ndiaye@univ-amu.fr

Attention le colloque est soumis à frais d’inscription et les places peuvent être limitées selon les salles. Inscription :  etudierlexil@gmail.com

Présentation

Argumentaire 

Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires contemporaines sont complexes en raison d’une quadruple caractéristique : mobilité accrue ; extension planétaire ; diversité du sens des flux ; variété des causes (économiques, politiques, environnementales). Elles créent en conséquence des catégories migratoires extrêmement variées qu’il importe de penser ensemble, comme il importe de penser conjointement les rencontres multiples de langues et de cultures et les tensions politiques et sociales suscitées.

À cette fin, il est proposé de définir un objet d’étude à nommer expérience de l’exil et un domaine de recherche à nommer études exiliques dont le présent colloque contribuera à la fondation.

Continuer la lecture de « Etudier l’exil »Colloque international Aix & Marseille 19-23 mai 2015