Archives par mot-clé : art

To be [defined]. Exposition (5 oct. – 04 nov. 2018)

Premier rendez-vous des travaux des Non-lieux de l’exil en cette rentrée, l’exposition TO BE [DEFINED] (5 Octobre- 4 Novembre 2018) au Spazju Kreattiv, La Valette, Malte.

Le RIMA Project, avec lequel Non-lieux de l’exil entretient une collaboration est à l’origine de cette exposition qui prend place dans le programme Valetta 2018, Capitale européenne de la culture. C’est la seule qui traite des représentations de la migration et des résistances du sujet. (Curator : Virginia Monteforte / RIMA project, Cultural Advisor : Alexandra Galitzine-Loumpet.)

Avec la participation des artistes et poètes :  Moira Agius , Mario Badagliacca, Gilbert Calleja, Glen Calleja, Katel Delia , Mirna Danijan, Emmanuel Guillaud, Alberto Favaro, André Désiré Loutsono, Immanuel Mifsud, Nadja Mifsud, M. and Rubina Mohamed, Malik Nejmi, Aurélie Percevault, Guy Woueté, Hassan Yassin.

« To be [defined] aims at articulating two main concepts about displacement, migration and exile: definition and construction on one side and de-construction and resistance on the other one. (…) »Suite et informations sur l’exposition et les nombreuses manifestations associées (projections, conférences, catalogue) ici 

Conférence : Narrating exile: history and memory in displacement avec Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky  (Inalco, Non-lieux de l’exil), Alessandro Triulzi (Archivio Memorie Migranti) and David Zammit (University of Malta), le 25 octobre.

EXIL POSTCOLONIAL & EMPREINTES ARTISTIQUES / SEMINAIRE EHESS IIAC/NLE (7) 04 AVRIL 2018

La 7ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu  le mercredi 04 avril 2018 de 17 à 20h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 2 (Métro Notre Dame des Champs, Raspail ou Sèvres Babylone) Entrée libre

Exil postcolonial & empreintes artistiques

avec :

  • Catherine David (conservatrice et commissaire d’exposition)
  • Seloua Luste Boulbina (philosophe)

Introduction : Christiane Vollaire  (philosophe), modération : Philippe Bazin  (Ensa Dijon, photographe) 

Dessin : « 150 » Mohammed & Seven, artiste plasticien, fondateur de l’atelier « Dessiner l’exil » à l’intérieur et à l’extérieur du CPA de la Porte de la Chapelle et en d’autres lieux de l’exil.

Présentation de l’atelier et de l’artiste Seven : ici 

Présentation des intervenants :

Continuer la lecture de EXIL POSTCOLONIAL & EMPREINTES ARTISTIQUES / SEMINAIRE EHESS IIAC/NLE (7) 04 AVRIL 2018

Vidéo. Esthétique & Politique de l’exil (3) La question de la photographie / 02 février 2017

Captation de la séance  du séminaire IRIS (EHESS-CNRS) / NON-LIEUX DE L’EXIL Esthétique & politique (3), La question de la photographie.

Avec : Joerg BADER  (Responsable du Centre de la Photographie de Genève),  Marianna CAPUANO (Photographe),   Sébastien FEVRY (Historien, Université de Louvain),  Anne-Marie FILAIRE (Photographe,  Enseignante à l’Institut d’études politiques de Paris, Sciences Po)

Cliquer sur l’image pour accéder à la vidéo.

Attention : des difficultés de lecture peuvent ponctuellement survenir sur chrome. La vidéo est également accessible sur https://medihal.archives-ouvertes.fr/ 

Vidéo. Murs (2) : MURS, CORPS & ART / 04 MAI 2017

Captation vidéo de la séance Murs (2) Murs, corps & art du 04 mai 2017.

Avec : Né Barros (chorégraphe, chercheuse Université de Porto/ IF), Eugénia Vilela (philosophe, Université de Porto IF/FCT) & Zornitza Zlatanova (psychologue clinicienne et danseuse, COMEDE)

Cliquer sur l’image pour accéder à la vidéo

Attention : des difficultés de lecture peuvent ponctuellement survenir sur chrome. La vidéo est également accessible sur https://medihal.archives-ouvertes.fr/ 

MUROS de Né Barros / TEATRO NACIONAL SÃO JOÃO, partenariat Non-lieux de l’exil

En lien avec le séminaire EHESS Non-lieux de l’exil (coord. Alexandra Gaitzine-Loumpet, Chowra Makaremi, Eugenia Vilela et Christiane Vollaire) et précisément du cycle Murs codirigé par Chowra Makaremi et Eugenia Vilela,   séance MURS II, Murs, corps & art, présentée par Eugenia Vilela, cette création chorégraphique de Né Barros (Balleteatro), élaborée en partenariat avec l’Instituto de Filisofia (U. do Porto), le groupe de recherche Aesthetics, Politics & Knowledge et le programme Non-lieux de l’exil.

MUROS sera jouée les 27, 28 et 29 avril 2017 au TEATRO NACIONAL SÃO JOÃO. Des extraits seront projetés pendant la séance Murs II – Murs, corps & art le 04 mai à Paris (EHESS, salle A5, 5 ètage).

Continuer la lecture de MUROS de Né Barros / TEATRO NACIONAL SÃO JOÃO, partenariat Non-lieux de l’exil

Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions / 26 avril 2017

Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions.

 

« Chez Sami, avec l’anglais » Anne Gorouben, Dessiner Calais 2015-2016, Mine de plomb sur papier, 21/28

En partenariat avec le COMEDE, Comité pour la santé des exilé.e.s et le programme Migrobjets / Inalco

(coordination : Laure Wolmark, avec la participation d’Alexandra Galitzine-Loumpet)

26 avril 2017 – 14h-17h30, – Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris, salons d’honneur. Entrée libre

Avec : Elodie BOUBLIL (philosophe), Evangéline MASSON-DIEZ (militante, chercheure), François LEMORE (Emmaüs, ancien directeur de Awel), et la participation d’Anne GOROUBEN (artiste).

Introduction : Laure WOLMARK (Psychologue, Comede)

Discutante : Marie-Caroline SAGLIO YATZIMIRSKY (Anthropologue, Inalco)

présentation des intervenants : ci-dessous

Argumentaire

Soignants, chercheurs, accompagnants bénévoles, militants, journalistes, artistes, dans la diversité de leurs exercices et des conditions de leur rencontre avec des personnes exilées sont parfois, à leur corps défendant,  pris dans une passion de l’exil.

Cette passion, si elle est une forme d’amour, est à la fois source d’aveuglement et de lucidité épistémologique, puissant aiguillon pour agir, et risque d’immobilisation dans les illusions de la philanthropie/du caritatif.

Continuer la lecture de Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions / 26 avril 2017

Nouvelles esthétiques exiliques. 25 janvier 2016

Nouvelles esthétiques exiliques. 25 janvier 2016

extrait de ""Vivre et mourir à Samarkand", d'Umida Akhmedova
extrait de «  »Vivre et mourir à Samarkand », d’Umida Akhmedova

14h-15h30, salle 638, immeuble France, 190 avenue de France 75013 Paris

Avec Eugenia Villela (Université de Porto) empéchée & Boris Chukhovich (Université de Montréal)

Entrée libre

Cette rencontre sera suivie d’une réunion de l’équipe (non publique)

CHUKHOVICH Boris est historien de l’art, conservateur de musée et commissaire d’exposition. Après avoir soutenu sa thèse en sociologie de l’art (Institut d’études sur les arts à Tachkent – Université de Saint-Pétersbourg, 1992), il a travaillé en tant que chercheur adjoint, puis directeur d’études au département de sociologie de l’art (Institut d’études sur les arts, Académie des beaux-arts de l’Ouzbékistan). En 1998, il a immigré au Canada, en 2000 il a fait un stage de recherche postdoctoral à la Maison des sciences de l’Homme à Paris, puis, en 2002, un stage postdoctoral à l’UQAM, dans l’équipe de recherche “Le Soi et l’autre”. En 2003-2005, il est boursier du Conseil des arts du Canada et réalise le projet virtuel “Musée d’art centre-asiatique”.  Il a été conservateur-résident au Musée d’art contemporain de Montréal, chercheur associé à la Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et à différents centres de recherche, notamment le Centre de recherche sur l’intermédialité (CRI, Université de Montréal) et le Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture (LAMIC, Université Laval) et récemment au département d’Anthropologie (UdM). Depuis 2003, il est membre permanent du groupe de recherche Poexil (Université de Montréal). En tant que conservateur, il a réalisé nombreux projets d’exposition dont notamment “Lingua franca-frank-tili” (Biennale de Venise, 2011), STILLS (Bichkek, Almaty, Douchanbé, 2009-2010), “Retour de Métaphore” (Biennale de Montréal, 2007), “Après Babel” (Université d’Ottawa, 2004).

VILELA Eugénia  est professeur au Département de philosophie de la Faculté de lettres de l’Université de Porto (Portugal), docteur en philosophie de l’Université de Porto, et directrice du groupe de recherche Esthétique, Politique et Art de l’Institut de Philosophie. Auteur de conférences et textes dans le domaine de la Philosophie et des Arts, elle a publié, parmi d’autres textes dans des œuvres collectives, les livres “Du corps équivoque” (1998) et “Silences Tangibles. Corps, résistance et témoignage dans les espaces contemporains d’abandon” (2010). Son travail se développe dans l’espace d’intersection entre l’esthétique, la philosophie politique contemporaine et l’art.