Archives par mot-clé : Arts

Arts & mémoires d’exil : le quartier de la Porte Dorée (Paris). par Marion Dupuis

 Arts & mémoires d’exil : le quartier de la Porte Dorée (Paris). Contribution de Marion Dupuis (*)

Quartier de la Porte Dorée à Paris, novembre 2010, c’est dans ces espaces et temps confondus que virent le jour deux projets artistiques, dont la démarche et les messages font écho et se répondent. Le premier, « Tounkharaké  », fut initié par l’artiste peintre Michèle Katz dans l’actuel Musée de l’Histoire l’Immigration/Palais de la Porte Dorée, lieu qui à cette époque était occupé par des travailleurs sans-papiers menant combat pour une régularisation (voir aussi les reportages dessinés sur l’occupation de la CNHI de Brouck / Collectif 12). Le second, Des mots à la MEEAO, créé par le collectif Paris Label, est un projet artistique qui prit la forme d’un témoignage poétique « pochoirisé » sur les murs d’un édifice empreint d’histoire : l’immeuble de la Maison des Etudiants des Etats d’Afrique de l’Ouest (MEEAO). Ces œuvres collectives eurent en commun de puiser leur inspiration dans d’âpres luttes locales pour les droits de sans-papiers, avec en arrière-plan l’histoire coloniale et d’être  créées dans deux lieux symboles du passé colonial français. Questionner le rôle de l’artiste mais aussi du spectateur et du citoyen était au cœur de leur démarche.

Continuer la lecture de Arts & mémoires d’exil : le quartier de la Porte Dorée (Paris). par Marion Dupuis

Cultures of Exile: Conversations on Language and the Arts, October 23-25, 2013

ISI-Poster-11x17-Portrait-with-sponsors_Final-01-webInternational Conference, University of New Mexico, October 23-25, 2013

Conference organizers:

Eleni Bastéa, Director of the International Studies Institute
Walter Putnam, Chair of the Department of Foreign Languages & Literatures

Description:

The conference “Cultures of Exile: Conversations on Language and the Arts” was inspired by the music of Georges Moustaki (1934–2013), especially his song “Le Métèque” (1969). In “Le Métèque” (musiclyrics) Moustaki dealt with outsiders, strangers, and all those who do not share one homogeneous place of origin. What does it mean to be a “métèque,” an exile, an outsider today? Although often associated with loss and victimhood, exile can also foster artistic freedom, creativity, renewal, and empowerment. What is the role of the new place in the development of one’s artistic oeuvre? How does the memory of original sounds, visual images, and physical places inflect one’s creative voice? Many of our New Mexico students have personal experiences of exile and relocation. Through presentations and discussions, we will examine how personal and national tales of loss and adversity, transformed through the artist’s medium, can become powerful testimonies of the human condition.

more informations : here