Archives par mot-clé : culture matérielle

Vidéo. La langue matérielle de l’exil (1) 3 mars 2016

Mise en ligne sur le site de MediHal de la rencontre du 03 mars 2016 avec Rachel Cohen, Alexandra Galitzine-Loumpet, Chowra Makaremi, Cécile Oumhani, Laetitia Tura,.

Présentation des intervenants ici :

Vidéo : ici 

nle1
Pour accèder à la vidéo, cliquer sur l’image

Lien vers le texte de Cécile Oumhani « Une reterritorialisation symbolique » présenté lors de la séance ici

Nos remerciements à Dimitri Galitzine.

Non-lieux de l’exil / Réseau Terra – HN

terra
Cliquez sur l’image pour accèder à la page

Le programme Non-lieux de l’exil est désormais accueilli sur la page des programmes hébergés du Reseau TERRA-HN (Réseau scientifique de recherche et de publication), en excellente compagnie.

Nous utilisons également une liste de diffusion mises à disposition par le Réseau TERRA-HN. Des les prochaines semaines, les pages mises à jour permettront de suivre les projets et activités de l’équipe, et notamment le programme MIGROBJETS (INALCO) auquel participent plusieurs membres des Non-lieux de l’exil; et le projet DISPLACED OBJECTS.

Nous nous ferons également un plaisir de contribuer au travers des collections de publications numériques en accès libre du réseau.

Cette hospitalité, qui laisse ouverte à toutes autres associations, nous honore. Merci à ceux qui l’ont rendue possible.

Une reterritorialisation symbolique. Texte de Cécile Oumhani

Une reterritorialisation symbolique.

"A genuine_harem skirt at Ellis Island" Wikicommomns
« A genuine harem skirt at Ellis Island » (1913) Wikicommomns

Intervention de Cécile Oumhani le 3 mars 2016, lors de la rencontre « La langue matérielle de l’exil » (NLE & IRIS)

Penser au « langage matériel de l’exil » suffit à faire déferler des images d’Ellis Island, où les photos en noir et blanc se mêlent à mes propres souvenirs du lieu. Avant de parler d’une visite qui remonte au début des années 1990,  je dois évoquer mon premier passage à New York en 1963, soit moins de dix ans après la fermeture d’Ellis Island, le 12 novembre 1954.

Continuer la lecture de Une reterritorialisation symbolique. Texte de Cécile Oumhani

La Langue matérielle de l’exil (2). 01 avril 2016.

Plusieurs séances du programme travailleront cette thématique en 2016.

(c) Chowra Makaremi
(c) Chowra Makaremi

La seconde rencontre aura lieu vendredi 01 avril 2016 de 14 à 17hsalle 640 (190 av.  de France, 75013 Paris) en collaboration avec l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS – EHESS/CNRS). Elle s’articulera autour des enjeux et dispositifs de représentation de l’expérience de l’exil.

Avec :

  • Daniele Manno & Celestin de Meeûs   : Le musée éphèmère de l’exil (MEDEX-Museum, Bruxelles)
  • Chowra Makaremi (IRIS/ EHESS-CNRS): Objets-témoins, objets-archives
  • Brigitte Natanson (Université d’Orléans)  : Déclencher et porter les récits: de la fonction de quelques objets d’exils dans le Rio de la Plata

Discutantes : Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie Lelardoux

Coordination : Alexandra Galitzine-L oumpet (CESSMA & NLE)Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS & NLE), Brigitte Natanson (Université d’Orléans & NLE)
2016-04-01_NLE_affiche_V7

Présentation des intervenants :

Continuer la lecture de La Langue matérielle de l’exil (2). 01 avril 2016.

MIGROBJETS. Projet de recherche INALCO.

MIGROBJETS

Représentation et circulation des objets de la culture matérielle des exilés dans les nouveaux médias et construction de la figure du migrant dans l’espace public.

Projet financé par l‘INALCO dans le cadre de l’AAP Migrations & Altérités (mars 2016-mars 2018).

Coordination : Peter Stockinger (INALCO) & Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA / NON-LIEUX DE L’EXIL)

Carnet de recherche : http://migrobjets.hypotheses.org/

Les Non-lieux de l’exil participent au programme Migrobjets. Ce projet réunit également des chercheurs du PLIDAM (INALCO), du CESSMA (UMR 245, IRD- Paris Diderot – INALCO), du LICIA (Université Catholique de l’Ouest) et propose une analyse multilingue et pluridisciplinaire des images d’objets des exilés diffusés sur internet (journaux en ligne, plateformes pour les migrants, blogs, reportages photographiques, réseaux sociaux) afin d’en mesurer les impacts en termes de construction des figures du migrant dans les pays de destination et de départ.

Continuer la lecture de MIGROBJETS. Projet de recherche INALCO.

Displaced Objects. Textes (2)

Vingt deux textes sont désormais publiés sur le site Displaced Objects et de nouveaux devraient paraitre sous peu.

L’objectif du projet intitulé Displaced Objects (D.O.), paraphrasant la désignation de Displaced Persons (D.P),  est de collecter de courts textes rendant compte d’objets singularisés par une expérience, celle de l’exil, et d’en constituer un corpus.

Textes publiés : 

  1. The Recipe Book / Gerden Jonker
  2. Les bâtons de manioc / Kidi Bebey
  3. Les juttis de ma mère / Cécile Ouhmani
  4. Le placenta / Elena Bonelli
  5. Le plat / Marina Gorboff
  6. Le roman français / Olivier
  7. La gourde et le ballot / Saskia Cousin
  8. Les gants / Marie Darrieussecq
  9. Le dictionnaire / Nada Abillama-Masson
  10. L’album / Kateryna Lobodenko
  11. La couverture / Alexandra Galitzine-Loumpet
  12. Le bois des épaves / Evelyne Ritaine
  13. The wall fragment / Elena Montanari
  14. La valise / Rachel Cohen
  15. Le feu / Christiane Vollaire
  16. La boite en cerisier / Emmanuel Guibert
  17. La couverture de cheval / Monique Selim
  18. La peluche / Elzbieta Neyman
  19. Le kanoun / Radia Lemoust
  20. Les pagnes / Sylvie Berbaum
  21. La jobbana / Dominique-Marie Godfard
  22. Le Smartphone / Laurent Bazin et Mohammed Djibril

Le principe est simple et ouvert à tous : choisir un objet (matériel, littéraire, cinématographique, artistique, muséal) et dérouler une expérience de l’exil. Le projet est ouvert toute l’année 2016. Le principe est simple et ouvert à tous.

Continuer la lecture de Displaced Objects. Textes (2)