Archives par mot-clé : Déplacement

Exil : Interpréter, interargir. Dispositifs d’artistes / SÉMINAIRE NLE-IRIS, 14 janvier 2019

Seconde séance de janvier 2019:

Exil :  interpréter, interargir / dispositifs d’artistes

( attention 17-20h, salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris, entrée libre)

avec Emmanuel GUILLAUD, Malik NEJMI, Guy  WOUETE, artistes.

Discutante : Dominique Malaquais (historienne de l’art et critique). Coordination : Alexandra Galitzine Loumpet

F​aire face à l’exil engage les positions des artistes, une réflexion sur leurs pratiques​. Eviter l’obscène de l’esthétisation du politique, co-agir et co-signer avec des exilés, montrer ou non les visages, ouvrir un espace politique, trouver place dans les espaces de monstration postcoloniaux, questionner les assignations des exilé.e.es à partir de celles faites aux artistes ou aux identités minorisées, seront discutés pendant cette séance.  Récemment Guy Wouété posait la question suivante, à propos de ses créations dans les camps et campements à Malte ou Calais, centrale dans ce propos : comment fait-on pour être noir sans être assigné migrant aujourd’hui ?  ​Plus largement, comment interroger les dispositifs d’artistes face à l’exil, en relation avec ceux de la recherche ?

Bandeau : Emmanuel Guillaud, installation “Brûler les abîmes”.  Photo Christelle Maly 2017 December 01_09424 (courtoisie)

Présentation des intervenants :

Continuer la lecture de Exil : Interpréter, interargir. Dispositifs d’artistes / SÉMINAIRE NLE-IRIS, 14 janvier 2019

EXIL & EMPREINTES DU CORPS / SÉMINAIRE EHESS IIAC/NLE (5) 14 FEVRIER 2018

La 5ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu, exceptionnellement, le mercredi 14 février 2018 de 17 à 20h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 2 (Métro Notre Dame des Champs, Raspail ou Sèvres Babylone) Entrée libre

Exil & empreinte du corps

 

Displacement© Tanz im August, Dajana Lothert 2016

Modération & coordination  :  Eugenia Vilela (philosophe, Université de Porto, IF/FCT) 

Avec :

  • Eugenia VILELA (philosophe, Université de Porto, IF/FCT) – Chorégraphies de l’exil. Corps, traces, politique
  • Mithkal ALZGHAIR (Chorégraphe et danseur) :- Reflet de la violence du système sur nos expériences physiques.
  •  Fernando José PEREIRA   (Artiste, Université de Porto, I2ADS) – The trap of light – notes on art in exiled existence

 Présentation des intervenants :

Continuer la lecture de EXIL & EMPREINTES DU CORPS / SÉMINAIRE EHESS IIAC/NLE (5) 14 FEVRIER 2018

Vidéo. Murs (3) : (Im)matérialité des murs / 01 juin 2017

Captation de la séance  du séminaire IRIS (EHESS-CNRS) / NON-LIEUX DE L’EXIL Murs (3) : (Im)matérialité des murs

Avec :  Anne-Laure Amhilat Szary (Géographe, Université de Grenoble) & Philippe Rekacewicz (Géographe, University of Helsinki)

Coordination : Chowra Makaremi / modération : Clara Lecadet

Cliquer sur l’image pour accéder à la vidéo

Attention : des difficultés de lecture peuvent ponctuellement survenir sur chrome. La vidéo est également accessible sur https://medihal.archives-ouvertes.fr/ 

Vidéo. Murs (1) Séparations & politiques de l’asymétrie / 2 mars 2017

Captation vidéo de la séance du séminaire IRIS (EHESS-CNRS) / NON-LIEUX DE L’EXIL du 02 mars 2017 : Murs (I) Séparations & politiques de l’asymétrie.

Avec : Stéphanie Latte Abdallah (CNRS-CERI) , Chowra Makaremi (IRIS)   Damien Simonneau (Paris 13)

Cliquer sur l’image pour accéder à la vidéo.

 

Attention : des difficultés de lecture peuvent ponctuellement survenir sur chrome. La vidéo est également accessible sur https://medihal.archives-ouvertes.fr/ 

SÉMINAIRE EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, MURS II : MURS, CORPS & ART / 4 MAI 2017

Le 04  mai  2017 se poursuit le cycle du séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, MURS  qui fait suite aux séances consacrées au thème Esthétique & Politique. Il est coordonné par Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS) & Eugénia Vilela (Université de Porto IF/ FCT)

Séance 2 : Murs, corps & art

17 h à 20 h – EHESS,  54 bd Raspail, 75006 Paris,  salle A05-51 (5 ème étage) Entrée libre

Avec  : 

  • Né Barros (chorégraphe, chercheurse Université de Porto/ IF)  – Murs : un projet chorégraphique. Corps, dispositifs et séparation / en lien avec la création “Murs” présentée au Théâtre National São João,  Porto, le 28 avril 2017
  •  Eugénia Vilela (philosophe, Université de Porto IF/FCT) – Ce corps est plein de morts. Déplacements et résistance.
  • Zornitza Zlatanova (psychologue clinicienne et danseuse, COMEDE) –  Du 115 au 104. Le mouvement danse comme foyer d’asile

Coordination : Eugenia Vilela (Université de Porto IF/FCT)

Présentation des intervenantes : 

Continuer la lecture de SÉMINAIRE EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, MURS II : MURS, CORPS & ART / 4 MAI 2017

Immobiliser les migrants : les enjeux d’un oxymore / Christiane Vollaire

archiPour les Rendez-vous Grands Paris Cosmopolites coordonné par Fiona Meadows (architecte) et Saskia Cousin (anthropologue). 

Cité de l’Architecture et du Patrimoine. Mardi 6 décembre 2016, table-ronde modérée par Saskia Cousin (Université Paris-Descartes)

IMMOBILISER LES MIGRANTS : LES ENJEUX D’UN OXYMORE

Par définition, la migration suppose le mouvement, une dynamique vitale qui pousse à quitter un lieu d’origine devenu inhabitable, pour des raisons sociales, économiques, et pour cette raison même toujours politiques (puisque les choix sociaux et économiques relèvent des décisions politiques).

Être « migrant » n’est pas une essence, mais caractérise le moment d’un parcours, et, pour beaucoup, le désir d’un devenir sédentaire, d’un devenir citoyen.

Le choix par lequel des décideurs politiques vont assigner ces devenirs, et réduire ces potentiels est celui d’une triple alternative :

– le renvoi vers le pays qu’on a fui;

– dans le pays d’accueil ou de transit :

  •    la clandestinité
  •    l’enfermement.

Aucun de ces choix ne coïncide avec celui des exilés, aucun ne suppose que leur avis soit requis, aucun ne suppose qu’ils puissent être considérés non seulement comme des sujets de droit, mais comme des sujets tout court. Aucun ne suppose qu’ils puissent prendre place dans un devenir commun, ni faire l’objet d’une représentativité collective.

Continuer la lecture de Immobiliser les migrants : les enjeux d’un oxymore / Christiane Vollaire