Archives par mot-clé : déportation

Les îles et l’exil. Retour sur le festival international du film insulaire 2014

IonTheodorescu Ovidius in exile
Ion Theodorescu-Sion « Ovidiu în exil » (1915)

Les îles et l’exil, sinon l’exil en ses îles, trament une longue histoire commune,  de bannissement en refuge.  Etape vers une terre désirée ou destination finale, les îles peuvent être miettes de pays ou Etats souverains. Elles n’en constituent pas moins,  de Chypre à Lampedusa, des Marquises à l’Irlande, des territoires singuliers, laboratoires où se condensent et s’inventent de communautés et nouvelles frontières, géographiques, socio-politiques et culturelles;  où s’accommodent des cohabitations entre insulaires anciens et néophytes, visiteurs et migrants en transit, désir de rester et obligation de partir. L’île est un espace d’où questionner le reste du monde, mais aussi le moyen d’interroger l’altérité et la localité. De penser la place en pensant l’écart et le passage.

Continuer la lecture de Les îles et l’exil. Retour sur le festival international du film insulaire 2014

Représenter l’exil : la mémoire, la trace. Journée d’étude.12 juin 2014

la mémoire 

Représenter l’exil : la mémoire, la trace.

Attention, légers changements d’horaires

Journée d’étude 12 juin 2014

salles 638-640, 190-198 avenue de France 75013 Paris. M°Quai de la Gare, bus 89

 Argumentaire

Si la nostalgie vient souvent aider à figurer l’exil, il n’est pas certain qu’elle en fournisse le seul mode de représentation. La subjectivité exilique peut aussi, par stratégie d’individuation ou de conformité, choisir d’obscurcir, voire d’effacer les traces. Le travail mémoriel sert par conséquent une fonction d’aménagement symbolique de l’expérience exilique opérant dans les espaces publics comme privés. Selon les résultats, une telle élaboration aboutit  soit à postuler un intraduisible de l’expérience de l’exil, soit à la constituer en héritage.

Continuer la lecture de Représenter l’exil : la mémoire, la trace. Journée d’étude.12 juin 2014