Archives par mot-clé : écrits

Tamil societies and visibility (23 mai) – Tamil writers in exile (24 mai), Paris

 

 

2014-05-24 15.36.44Le programme thématique  Non-lieux de l’exil s’associe avec le programme Inde de la Fondation Maison des Sciences de l’homme, ainsi que le Centre of South Asian Studies de l’Université de Cambridge dans l’organisation d’un double panel, les 23 et 24 mai 2014.

Tamil societies and visibility / Tamil writers in Exile

programme des journées :

Continuer la lecture de Tamil societies and visibility (23 mai) – Tamil writers in exile (24 mai), Paris

CFP Des diasporas à la « littérature mondiale » : écritures de l’exil, XXe-XXIe siècles

220px-Paris3.Sorbonne.Nouvelle_logoDes diasporas à la « littérature mondiale » : écritures de l’exil, XXe-XXIe siècles

RÉSUMÉ

L’expérience de l’exil, par ce qu’elle comporte de surprises, de traumatismes, d’exclusions, peut donner lieu à l’émergence d’une parole littéraire. L’individu, pris dans la tourmente de l’histoire et confronté à la différence (de culture, de langue, de société), est amené à mettre en scène et en fiction son parcours, par exemple sous la forme du témoignage, et à réinventer des formes littéraires et poétiques, parfois syncrétisant, parfois excluant à son tour la culture et la langue d’accueil.

ANNONCE

Journée d’étude « Des Diasporas à la « Littérature mondiale » : Ecritures de l’exil, XXe-XXIe siècles », samedi 31 mai 2014, 

 ARGUMENTAIRE

L’expérience de l’exil, par ce qu’elle comporte de surprises, de traumatismes, d’exclusions, peut donner lieu à l’émergence d’une parole littéraire. L’individu, pris dans la tourmente de l’Histoire et confronté à la différence (de culture, de langue, de société), est amené à mettre en scène et en fiction son parcours, par exemple sous la forme du témoignage, et à réinventer des formes littéraires et poétiques, parfois syncrétisant, parfois excluant à son tour la culture et la langue d’accueil.

Expérience collective de l’exil, étrangeté vécue, la Diaspora représente ce moment de déracinement, qu’Edouard Glissant définit en termes de « retour » et de « détour » dans Le Discours antillais. En quête d’une vérité (Wajdi Mouawad) ou d’un remède contre la mélancolie (Sebald), cet à rebours de l’exil a-t-il pour conséquence d’ébranler ou au contraire de mieux asseoir les fondements de la communauté ? Face à cette obsession du retour, et confrontées à l’expérience de la domination par un Autre, dans ce décalage constant de soi à soi-même, les populations diasporiques vont tenter de se (re)créer une identité collective. La langue alors devient un facteur fondamental de cette identité….

Plus d’informations ici

Modalités de soumission

Les communications de + / – 300 mots, accompagnés d‘une courte bibliographie, devront parvenir

avant le 15 janvier 2014

aux adresses suivantes : laetitia.tordjman@gmail.com / cyril.verlingue@gmail.com 

Programme 2014 (semestre1) Non-lieux de l’exil / Expérience de l’exil (CEM)

10807957-new-york-city-ny--sept-9-mur-avec-des-images-d-39-immigrants-a-ellis-island-le-9-sept-2011-ellis-isl
Ellis Island Museum

Programme commun « Non-lieux de l’exil »  et séminaire « L’expérience de l’exil » (collège d’études mondiales) FMSH.

 

(programme complet de l’année académique 2013-2014 ici)

 Qu’ont en commun Ovide et Dante, Edward Saïd et Julio Cortázar, l’artiste ayant fui l’Allemagne nazie ou l’URSS au siècle dernier et, de nos jours, l’ouvrière mexicaine de Los Angeles, le demandeur d’asile à Rome ou Paris, le clandestin  de Calais ou de Lampedusa ? Les causes sont diverses et les circonstances différentes mais ils partagent tous une même expérience, celle de l’exil, que nous nommons « expérience exilique ». La penser permettrait de mieux appréhender les phénomènes migratoires contemporains – le migrant est d’abord un exilé -,  et leur devenir dans la durée, l’héritage de l’exil touchant plusieurs générations.

  • 16 janvier L’Expérience de l’exil. Invitée : Hélène CIXOUS  (17h-19h, salle 638)
  • 13 février :  Non-lieux de l’exil / Représenter l’exil : L’espaceavec Norah Dei-Cas (Lille 3), Benjamin Nienass (Collège d’études mondiales), Patrick Picouet (Lille 1), Jean-François Sabouret (CNRS)  (14h30-17h, salle 638)
  • 13 mars : L’Expérience de l’exil.  Invitée  : Marie DARRIEUSSECQ (17h-19h, salle 638)
  • 14 et 15 mars : colloque international  « Figurer l’exil », organisé par les programmes Non-lieux de l’exil, Politiques des images (FMSH) et le séminaire L’expérience de l’exil du Collège d’études mondiales en partenariat avec les universités de Paris 8 et Aix-Marseille et l’IEA-Paris (salle des Gardes, Hôtel de Lauzun, IEA-Paris) (programme détaillé  ici  )

avec 

Jochen Gertz, Jordi Font Agullo , Xavier Roth, Costanza Meli, Phillippe Bazin, Alain Brossat, Christiane Vollaire, Eugenia Vilela, Isabelle Roussel, Sylvain Georges, Boris Chukhovich, Sophie Ernst, Soko Phay Vakalis, Fabienne Dorey, Céline Masson, Nadège Velwachter, Lucie Campos, Marta Craveri, Anne-Marie Losonczy, Gaetano Ciarcia, Alessia Capasso, Octave Debary, Gretty Mirdal, Gérard Wajcman, François Koltès, Michele Ciacciofera.

Coordination scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet, Sara Guindani-Riquier, Alexis Nuselovici (Nouss)

  • 18 avril :  Non-lieux de l’exil / Représenter l’exil : La différence, avec  Parfait Akana (EHESS-Yaoundé II), Marc Bernardot (Université de Normandie), Phillipe Bazin, Cyril Wolmark (Paris Ouest- Nanterre)  (14h30-17h, salle 638) REPORTE
  •  15 mai : L’Expérience de l’exil. Exils : Patrick Zachmann   (17h-19h, salle Auditorium)
  • 24 mai : Tamul writers in Exile (en association avec le programme Inde de la FMSH et le  Centre of South Asian Studies de l’Université de Cambridge)  ( 15h-18h, salle 638) avec   Luxmy Siva  & Pradeepan Raveendran
  • 12 juin : Journée d’études :  Représenter l’exil :  La mémoire et la trace avec Anh-thuan Doan (écrivain), Ana Paula Coutinho Mendes (Université de Porto),Alain-Phillipe Durand (University of Arizona),  Frieda Ekotto (University of Michigan-Ann Arbor / écrivain), Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH),  Luba Jurgenson (Paris IV / écrivain), Fridrun Rinner, (Université d’Aix-Marseille) , Victoria Paz (psychanalyste, Paris 8), Ada Savin, (Université de Versailles-St Quentin)
  • 24 aout 2014 :  Participation à la table-ronde « L’immigration et les îles »,  Festival international du film insulaire, Ile de Groix (programme ici)
  • Programme octobre décembre 2014  ici  et 1er semestre 2015 ici 

Les séances auront lieu, sauf  avis contraire, dans les salles du plateau CNRS 638 et 640, Noyau A, Bâtiment le France, 6ème étage, 190 avenue de France, 75013 Paris (M° Quai de la Gare, bus 89).

Pour toutes informations, suivez nous sur ce carnet, sur le compte facebook associé (www.facebook.com/NonLieuxDelExil), ou écrire à marine.sam@cnrs.fr

 Logo FMS-PS-CEM png