Archives par mot-clé : espaces

Représenter l’exil : l’espace. N. Dei Cas, B. Nienass, P. Picouet, J.F. Sabouret. Rencontre du 13 février 2014

 

Escher
Escher 

 

Représenter l’exil : l’espace.

avec Norah Dei Cas (Lille 3), Benjamin Nienass (CEM), Patrick Picouet (Lille 1) et Jean-François Sabouret (CNRS) 

 13 février 2014,

14h30-17h30, salle 638

(Noyau A, Immeuble le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris, M°Quai de la Gare I Bus 89) 

Intervenants:

DEI CAS – GIRALDI Norah est professeure  émérite de Littérature de l’Amérique latine à l’Université Lille 3 , spécialiste des littératures du Rio de la Plata, responsable de l’axe “Les Amériques” du laboratoire CECILLE EA 4074 (Centre d’études sur les langues et les cultures étrangères).  Membre du comité scientifique de plusieurs revues internationales, professeure invitée de plusieurs universités européennes et américaines, elle est la coordinatrice scientifique du Master Erasmus Mundus MITRA Médiation interculturelle : identités, mobilités, conflits et coresponsable avec Ada Savin (Université de Versailles Saint Quentin) du réseau NEOS-NEWS (Nords-Ests-Ouests-Suds Amériques). Parmi ses dernières publications : « Lieux et figures du déplacement » :” Lugares y figuras del desplazamiento. Homenaje internacional a Fernando Aínsa” (avec Cécile Braillon-Chantraine et Fatiha Idmhand, Ediciones Iberoamericana, Madrid, 2010); “Lieux et figures de la barbarie “(avec Cathy Fourez et Fatiha Idmhand, Editeur P.I.E. Peter Lang 2012) ; “Sujets migrants : rencontres avec l’autre dans les imaginaires hispano-américains” (avec Teresa Orecchia Havas,  P.I.E. Peter Lang, Bern, 2012) ; “Navegaciones y regreso”s (avec Carina Blixen, Oscar Brando, Cécile Chantraine, Fatiha Idmhand, Collection Trans-Atlatique, Editeur P.I.E. Peter Lang, Bruxelles.

NIENASS Benjamin  received his Ph.D. from the Department of Politics at the New School for Social Research. He also holds graduate degrees from Central European University in Budapest and Leiden University in the Netherlands. His articles have appeared in Globalizations, the International Social Science Journal, and the International Journal for Politics, Culture, and Society. He is a co-editor of Silence, Screen, and Spectacle: Rethinking Social Memory in the Age of Information, forthcoming by Berghahn Books. His research is mainly concerned with discourses about transnational memory norms in the European Union, as reflected in attempts to harmonize legal responses to the denial of genocide and to institute commemorative practices around European events on the supranational level. As part of a research project at the New School for Public Engagement in New York, he also studies the practices of commemoration surrounding the deaths and disappearances of undocumented migrants at the US-Mexican border. He is currently a post doctoral fellow at the Collège d’études mondiales  (Chair : Nancy Fraser), Fondation maison des sciences de l’homme.

PICOUET Patrick, Agrégé de géographie, Professeur des Universités en géographie, Enseigne actuellement à l’UFR de géographie et aménagement de l’Université de Lille 1, sciences et technologies, et à l’IEP de Lille. Il dirige le Master 2 de recherche intitulé « géographie, milieux, territoires » et dirige la revue « Territoire En Mouvement ». Ses thèmes de recherche portent sur les discontinuités et les frontières, la coopération transfrontalière, les détroits internationaux, les représentations, l’Autre et l’Ailleurs à travers la frontière. Parmi ses dernières publications  : Les frontières mondiales : Origines et dynamiques (avec J.P. Renard) Editions du temps 2007; « Essai de cartographie humaniste pour la représentation des relations à la frontière, » pp. 49-72, in V. Marie, N. Lucas (dir.), La carte dans tous ses états. Observer, innover, convaincre, Ed. Le Manuscrit, 2011;  P.Picouet (dir.), 2011, Le monde vu à la frontière, l’Harmattan ; 

SABOURET Jean-François  est sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS. Spécialiste du Japon, membre fondateur  et directeur du Réseau Asie et Pacifique- Imasie (2001-2011), directeur de la collection Réseau Asie à CNRS Editions. Il a été directeur du bureau de représentation du CNRS à Tokyo (1990-1996), chercheur invité aux universités de Tokyo (2004), de Chûô (2002-2004), de Berkeley (1996-1998), correspondant régulier pour le Japon de France-Inter (1990-1996).  Ses recherches portent sur la sociologie de l’éducation (Structure du système éducatif, reproduction des élites et stratégies scolaires), l’évolution politique et économique du Japon et de la société japonaise et son rôle en Asie, la  sociologie de la quotidienneté, la sociologie de l’exclusion et de la marginalité. Parmi ses nombreuses publications :  Besoin de Japon, Éditions du Seuil 2004 ; Japon, peuple et civilisation, Éditions de la Découverte, 2004; L’empire de l’intelligence : Politiques scientifiques et technologiques du Japon depuis 1945, CNRS Éditions, 2007;  Liberté, inégalité, individualité (la France et le Japon au miroir de l’éducation), CNRS Éditions, 2008 (avec Daisuke Soyonama);  La dynamique du Japon : de 1854 à nos jours (nouvelle édition), CNRS Éditions, 2008; Japon, la fabrique des futurs, CNRS Éditions, 2011; L’Asie-Monde, Chroniques sur l’Asie et le Pacifique 2002-2011, Sous la direction de J.F. Sabouret, CNRS Editions 2011.

Inscription conseillée : marine.sam@cnrs.fr

 

 

 

 

 

Programme 2014 (semestre1) Non-lieux de l’exil / Expérience de l’exil (CEM)

10807957-new-york-city-ny--sept-9-mur-avec-des-images-d-39-immigrants-a-ellis-island-le-9-sept-2011-ellis-isl
Ellis Island Museum

Programme commun « Non-lieux de l’exil »  et séminaire « L’expérience de l’exil » (collège d’études mondiales) FMSH.

 

(programme complet de l’année académique 2013-2014 ici)

 Qu’ont en commun Ovide et Dante, Edward Saïd et Julio Cortázar, l’artiste ayant fui l’Allemagne nazie ou l’URSS au siècle dernier et, de nos jours, l’ouvrière mexicaine de Los Angeles, le demandeur d’asile à Rome ou Paris, le clandestin  de Calais ou de Lampedusa ? Les causes sont diverses et les circonstances différentes mais ils partagent tous une même expérience, celle de l’exil, que nous nommons « expérience exilique ». La penser permettrait de mieux appréhender les phénomènes migratoires contemporains – le migrant est d’abord un exilé -,  et leur devenir dans la durée, l’héritage de l’exil touchant plusieurs générations.

  • 16 janvier L’Expérience de l’exil. Invitée : Hélène CIXOUS  (17h-19h, salle 638)
  • 13 février :  Non-lieux de l’exil / Représenter l’exil : L’espaceavec Norah Dei-Cas (Lille 3), Benjamin Nienass (Collège d’études mondiales), Patrick Picouet (Lille 1), Jean-François Sabouret (CNRS)  (14h30-17h, salle 638)
  • 13 mars : L’Expérience de l’exil.  Invitée  : Marie DARRIEUSSECQ (17h-19h, salle 638)
  • 14 et 15 mars : colloque international  « Figurer l’exil », organisé par les programmes Non-lieux de l’exil, Politiques des images (FMSH) et le séminaire L’expérience de l’exil du Collège d’études mondiales en partenariat avec les universités de Paris 8 et Aix-Marseille et l’IEA-Paris (salle des Gardes, Hôtel de Lauzun, IEA-Paris) (programme détaillé  ici  )

avec 

Jochen Gertz, Jordi Font Agullo , Xavier Roth, Costanza Meli, Phillippe Bazin, Alain Brossat, Christiane Vollaire, Eugenia Vilela, Isabelle Roussel, Sylvain Georges, Boris Chukhovich, Sophie Ernst, Soko Phay Vakalis, Fabienne Dorey, Céline Masson, Nadège Velwachter, Lucie Campos, Marta Craveri, Anne-Marie Losonczy, Gaetano Ciarcia, Alessia Capasso, Octave Debary, Gretty Mirdal, Gérard Wajcman, François Koltès, Michele Ciacciofera.

Coordination scientifique : Alexandra Galitzine-Loumpet, Sara Guindani-Riquier, Alexis Nuselovici (Nouss)

  • 18 avril :  Non-lieux de l’exil / Représenter l’exil : La différence, avec  Parfait Akana (EHESS-Yaoundé II), Marc Bernardot (Université de Normandie), Phillipe Bazin, Cyril Wolmark (Paris Ouest- Nanterre)  (14h30-17h, salle 638) REPORTE
  •  15 mai : L’Expérience de l’exil. Exils : Patrick Zachmann   (17h-19h, salle Auditorium)
  • 24 mai : Tamul writers in Exile (en association avec le programme Inde de la FMSH et le  Centre of South Asian Studies de l’Université de Cambridge)  ( 15h-18h, salle 638) avec   Luxmy Siva  & Pradeepan Raveendran
  • 12 juin : Journée d’études :  Représenter l’exil :  La mémoire et la trace avec Anh-thuan Doan (écrivain), Ana Paula Coutinho Mendes (Université de Porto),Alain-Phillipe Durand (University of Arizona),  Frieda Ekotto (University of Michigan-Ann Arbor / écrivain), Alexandra Galitzine-Loumpet (FMSH),  Luba Jurgenson (Paris IV / écrivain), Fridrun Rinner, (Université d’Aix-Marseille) , Victoria Paz (psychanalyste, Paris 8), Ada Savin, (Université de Versailles-St Quentin)
  • 24 aout 2014 :  Participation à la table-ronde « L’immigration et les îles »,  Festival international du film insulaire, Ile de Groix (programme ici)
  • Programme octobre décembre 2014  ici  et 1er semestre 2015 ici 

Les séances auront lieu, sauf  avis contraire, dans les salles du plateau CNRS 638 et 640, Noyau A, Bâtiment le France, 6ème étage, 190 avenue de France, 75013 Paris (M° Quai de la Gare, bus 89).

Pour toutes informations, suivez nous sur ce carnet, sur le compte facebook associé (www.facebook.com/NonLieuxDelExil), ou écrire à marine.sam@cnrs.fr

 Logo FMS-PS-CEM png

Spatialiser l’exil. Alexis Nuselovici (Nouss). Séminaire L’Expérience de l’exil (1). Collège d’études mondiales. 7 nov.2013

Escher
Escher

Le séminaire L’expérience de l’exil (CEM) dirigé par Alexis Nuselovici (Nouss) poursuit et compète les travaux du programme Non-lieux de l’exil.

Sa rentrée aura lieu le 7 novembre prochain de 17 à 19h.

La première conférence, donnée par A. Nuselovici (Nouss) est intitulée “Spatialiser l’exil”  

Elle sera suivie de conférences données par : 

 

  • 16 janvier : L’Expérience de l’exil.  Hélène CIXOUS  (17h-19h, salle 638)
  • 13 mars : L’Expérience de l’exil.   Marie DARRIEUSSECQ (17h-19h, salle 638)

Salles CNRS. 6 étage, noyau A. Bâtiment Le France, 190-196  avenue de France, 75013 Paris, M° Quai de la gare, Bus 89

 

 

Thinking Memory Through Space: Materiality, Representation, Imagination. July 11-12, 2013. Goldsmiths College, University of London

   A signaler : un intéressant colloque en perspective; les 11 et 12 juillet 2013  au Goldsmiths College, University of London,

Thinking Memory Through Space: Materiality, Representation, & Imagination

organisé par Goldsmiths University of London – Anthropology Department
Spanish National Research Council [CSIC] –
Institute of Philosophy and Institute of Language, Literature and
Anthropology

Programme

DAY 1, JULY 119:30 -9:45 Registration
9:45 – 10:00 Opening Address

PANEL 1
Dwelling in and Imagining Violent Spaces

10:00 – 11:00 Yael Navaro-Yashin (University of Cambridge)
Title TBC
Discussion

11:00 – 11:30 Coffee Break (Room 300, Richard Hoggart Building) 

11:30 – 12:10 Irit Katz Feigis (University of Cambridge)
Suspended Present, Erased Past – the Distorted Space and Time of the Common Camp
Followed by Panel Comments and Discussion

12:10 – 12:50 Charlotte Heath-Kelly (University of Warwick)
Imagining and Ignoring Violent Spaces in Bali: Remembering the Sari Club from Hotel Rooms above forgotten Mass Graves
Followed by Panel Comments and Discussion

12:50 – 13:30 Pamela Colombo (CSIC / University of País Vasco)
Performing the space of disappearance: the role of victims in the construction of concentrationary spaces
Followed by Panel Comments and Discussion

13:30 – 14:30 Lunch Break (Room 300, Richard Hoggart Building) 

PANEL 2
Documents, Papers, Photographs: Archival Traces & the Production of Memory

14:30 – 15:30 Paul Basu (University College London)
From Archive to Memoryscape: Sites of Memory and Conflict in Sierra Leone
Discussion

15:30 – 16:00 Coffee break (Room 300, Richard Hoggart Building)

16:00 – 16:40 Pwyll ap Stifin (University College London)
The Place of the Sonic Archive
Followed by Panel Comments and Discussion

16:40 – 17:20 Stephanie Sadre-Orafai (University of Cincinnati)
Mugging the Archive: Traces of Encounters, Spaces of Imagination
Followed by Panel Comments and Discussion

17:20 – 18:00 Lee Elizabeth Douglas (CSIC/New York University)
The Evidentiary Regimes of Science and Sight: Forensic Science as Archival Practice
Followed by Panel Comments and Discussion

DAY 2, JULY 12

9.30 – 10.00 Registration

PANEL 3
Locating Transcultural Memory

10:00 – 11:00 Max Silverman (University of Leeds) 
Palimpsestic Memory: Space and Authenticity  
Discussion
 
11:00 – 11:30 Coffee Break (Room 300, Richard Hoggart Building)

11:30 – 12:10
 Maria Elisabeth Hüren (Goethe University Frankfurt)
Contextual Configurations of Civil-War Story Worlds
Followed by Panel Comments and Discussion

12:10 – 12:50 Amanda Wicks (Louisiana State University)
The Imagined After: Relocating Collective Memory and Space in the Post-Apocalypse Novel
Followed by Panel Comments and Discussion

12:50 – 13:30 Marije Hristova (CSIC/Maastricht University)
Moving Stories, Embodied Memories. The Body as a Space for Transnational Memory”
Followed by Panel Comments and Discussion

13:30 – 14:30 Lunch Break (Room 300, Richard Hoggart Building)

PANEL 4
Thinking Sites of Trauma and Commemoration

 
14:30 – 15:30 Joost Fontein (University of Edinburgh)
Title TBC. Discussion

15:30 – 16:00 Coffee break (Room 300, Richard Hoggart Building)

16:00 – 16:40
 Safet HadžiMuhamedović (Goldsmiths, University of London)
Chronotopes or Elijah’s Pitfall: Sharing Life and Death in the Bosnian Town of Gacko
Followed by Panel Comments and Discussion

16:40 – 17:20
 Laura Major (University of Edinburgh)
The (un)Lovely Bones: exhuming and reburying human remains in Rwanda
Followed by Panel Comments and Discussion

17:20 – 18:00 Zahira Araguete-Toribio (Goldsmiths, University of London)
New Cultures of Bereavement: The Sociopolitics of Memorialisation in the Commemoration of Spanish Civil War and Postwar Deaths
Followed by Panel Comments and Discussion

Plus d’information et  inscription ici 

 

Appel à contribution : « Les Amériques, des imaginaires en devenir : Territoires traversés, espaces inventés ». 15 nov.2012

Plusieurs membres du comité scientifique du programme Non-lieux de l’exil participent de l’organisation du colloque dont l’argumentaire suit.

Les Amériques, des imaginaires en devenir :
Territoires traversés, espaces inventés.

Colloque du Pôle Nord-Est de l’Institut des Amérique
Université Lille 3, Lille, les 14, 15, 16 novembre 2013

Le présent appel à communication s’adresse aux chercheurs qui souhaitent présenter une communication dans le cadre du colloque « Les Amériques, des imaginaires en devenir : Territoires traversés, espaces inventés », organisé à l’Université Lille 3, les 14, 15 et 16 novembre 2013, par le Pôle Nord Est de l’Institut des Amériques (IDA – Paris).

Ce colloque sera consacré à l’analyse des productions artistiques (arts visuels, littérature, peinture…) et des représentations du monde d’aujourd‘hui, des nouvelles formes esthétiques et des nouvelles pratiques. Il s’agit de porter un regard critique sur des catégories qui se sont installées et entrainent, depuis la naissance des Etats-Nations, des classifications qui ont, comme résultat, des rangements par bibliothèques étanches, cours universitaires sectorisés, étagères de librairies et autres lieux de distribution sous les étiquettes des pays et langues d’origine, ciblant plutôt l’archivage par nationalité que l’incessante circulation de modèles et la singularité des discours et des représentations.

En s’interrogeant sur le devenir des arts et des écritures, il n’est pas seulement question de comprendre les passages et les formes de circulation culturelle et artistique dans les Amériques et leurs échanges avec les autres continents, mais également d’adopter une nouvelle orientation épistémologique permettant de mieux saisir les changements d’échelle produits par la mondialisation, tant au niveau économique qu’à celui des mentalités et des imaginaires collectifs.

La métaphore botanique du radicant, empruntée au critique d’art Nicolas Bourriaud, offre, à cause justement des présupposés qu’elle véhicule, la possibilité de sortir de cette vision des productions culturelles comme fruits de la concurrence et parfois de la convergence, entre des identités rivales, qu’elles soient personnelles, subjectives ou nationales. Elle oriente l’attention critique vers le moment et le lien précaires, la relation passagère née de la dynamique des trajectoires, ne laissant qu’une part aux implantations dans le substrat matériel ou historique de l’un ou l’autre territoire, notamment lorsqu’il est investi par l’une ou l’autre nation. Transferts, transcodages, déplacements, traductions, errances sont autant de termes qui, parmi d’autres encore possibles, peuvent servir d’instruments heuristiques pour cerner et décrire, dans leur labilité, les phénomènes de mobilisation du précaire qui se rencontrent, s’entrecroisent et se chevauchent pour inventer, par leur mouvement même, des espaces émergents, des territoires hors-sol sans lendemains programmés, définis par Alexis Nouss comme des non-lieux de l’exil. Echappant dans l’intemporel du moment aux contraintes de la temporalité des arts, ces formes et modes actuels de représentation, loin d’annoncer la fin de l’art, rendent peut-être visible le processus infini de ses constantes mutations.

***********
Suggestions quant aux axes de recherche (liste non exhaustive)

– Trajectoires du sujet migrant : mémoires, pratiques et représentations
– L’art relationnel : nouveaux paradigmes esthétiques (en littérature, photographie et arts visuels).
– Langue, genre et ethnicité – approches transdisciplinaires
– Standardisation et replis identitaires.
– Ecrire l’ailleurs
– Cartographies mouvantes des imaginaires dans les Amériques : Nords, Ests, Ouests, Suds.

Comité organisateur :
Héléne Aji (Pr), CREA EA 370 (Centre de REcherches Anglophones), Université Paris-Ouest, Nanterre
Ada Savin (Pr), CHCSC EA 2448 (Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, de l’Institut d’Etudes Culturelles) Université de Versailles-Saint Quentin-en-Yvelines
Bruno Monfort (Pr), Norah Dei Cas (Pr), Paul-Henri Giraud (Pr), Isabelle Boof-Vermesse (MCF), Audrey Célestine (MCF), Cécile Chantraine (MCF), Cathy Fourez (MCF), Marlene Marty (MCF), Fatiha Idmhand (MCF), Anne Ullmo (MCF), Carina Blixen et Oscar Brando (doctorants) – CECILLE EA 4074 (Centre d’Etudes sur les Civilisations, les Langues et les Littératures Etrangères), Université Lille 3.
Réseau « NEOS-NEWS Amériques » (Nords-Ests-Ouests-Suds Amériques).

Comité scientifique :
Fernando Aínsa (Espagne –Uruguay), Tomas Almaguer (San Francisco State University), Zila Bernd (Université fédérale du Rio Grande do Sul), Ramon Gutierrez (Chicago University), Nicole Lapierre (EHESS-CNRS), Gustavo Guerrero (U. Cergy Pontoise) Lucia Melgar (UNAM), Alexis Nouss (Cardiff University) Teresa Orecchia Havas (Pr. émérite U. de Caen), Lisandro Perez (Florida International University), Kristine Vanden Berghe (Université de Liège), ainsi qu’Héléne Aji, Isabelle Boof-Vermesse, Norah Dei Cas, Fatiha Idmhand, Paul-Henri Giraud, Bruno Monfort, Ada Savin (du comité d’organisation).

Langues du colloque : anglais, espagnol et français
Les propositions doivent être adressées avant le 15 novembre 2012 à l’adresse mail suivante : lesameriques@univ-lille3.fr

Une fiche doit être remplie.IDA-appel_a_comm-colloque_POLE-Norouest-CECILLE-Lille3-2013fiche