Archives par mot-clé : migration

Exil : l’agir-ensemble. Hommage à Etienne Tassin / Séminaire EHESS IIAC/NLE (8) 14 mai 2018

La 8ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu le lundi 14 mai 2018 de 16h30 à 19h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 13. Séance exceptionnelle, puisqu’il s’agit d’un hommage à Etienne Tassin.   Entrée libre

Exil : l’agir-ensemble. Hommage à Etienne Tassin 

 

avec Michel Agier, Catherine Coquio et Camille Louis.

Séance organisée par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky 

Le programme Non-Lieux de l’exil rend hommage à Etienne Tassin, professeur de philosophie politique, disparu subitement le 6 janvier 2018. Spécialiste d’Hannah Arendt (Le trésor perdu : Hannah Arendt : l’intelligence de l’action politique, Payot, Paris, 1999), il a aussi développé une pensée essentielle et marquante sur les exilés. Sur la scène de l’exil, s’érige une autre édification du « monde commun » présente à travers ses écrits (Un monde commun : pour une cosmo-politique des conflits, Seuil, 2003 ; Le maléfice de la vie à plusieurs : la politique est-elle vouée à l’échec ? Bayard, 2012), un dialogue ouvert (blog Médiapart ‘La jungle et la Ville’ avec Camille Louis) et des performances (festival TAMA avec l’Archipel des devenirs,  la fabrique du commun avec le collectif kom.post ,etc.).

Cette séance entend revenir sur l’engagement d’Etienne Tassin et la pensée de cet engagement. A propos des exilés, il écrit: « Va-t-on (enfin) témoigner de leur extraordinaire capacité à agir collectivement, à se conduire politiquement (c’est-à-dire à ne pas céder à la violence en retour de celle subie quotidiennement), à faire preuve de civisme et d’esprit public, à penser et à agir en vue du monde à venir et non en souvenir des mondes abimés et perdus ? » (Journal des Anthropologues, ‘Subjectivités de l’exil’, à paraître 2018*). Sa proposition ouvre une nouvelle dimension pour penser l’exil qui souligne l’agir-ensemble des exilés, leur puissance d’agir et leur expérience de la liberté.  Et Etienne Tassin d’ajouter  : « il appartient alors au philosophe de prendre modestement sa place dans ce cirque des places et d’y faire entendre une voix autre, non qu’il s’autorise à parler en lieu et place des exilés mutiques ou bâillonnés, mais parce qu’il essaye, avec d’autres, des artistes et des associatifs, de donner à voir ce qu’on ne veut pas voir et qui est pourtant si manifeste ».

Cette séance répond à son invitation toujours renouvelée de penser et dialoguer ensemble sur l’exil, à travers plusieurs voix et plusieurs disciplines.

Présentation des intervenants 

Continuer la lecture de Exil : l’agir-ensemble. Hommage à Etienne Tassin / Séminaire EHESS IIAC/NLE (8) 14 mai 2018

Non-lieux de l’exil : Programme Mai-Juin 2018

Les prochaines séances du séminaire  Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  consacrées à la thématique Traces, empreintes & engagements et des manifestations associées sont les suivantes – l’entrée est libre et chaque séance fera l’objet d’une annonce individuelle :

Lundi 14 MAI 2018 / Hommage à Etienne Tassin : avec Michel Agier, Catherine Coquio et Camille Louis (Modération Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky). Lieu / horaires : 16h30-19h Ehess 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle 13 

Lundi 22 – mardi 23 MAI 2018 / Objets et sujets de la migration dans l’espace médiatique,  Colloque terminal Migrobjets / Inalco,  Auditorium, 65 rue des Grand Moulins 75013 Paris 

Mercredi 20 JUIN 2018 / Voix de l’exil – Ehess 105  bd Raspail, 75006 Paris, salle 2 : Marie Darrieussecq, Emilie Da Lage, Beraat Gökkus, Marie-Caroline  Saglio Yatzimirsky. Lieu / horaires : 17h-20h Ehess 105 bd Raspail, 75006 Paris, salle 2

Vidéos : Objets dans la migration, objets de l’exil : statuts, usages, devenirs / 5 mai 2017

Les captations vidéos de la journée d’étude Objets dans la migration, objets de l’exil du 5 mai 2017 (programme ici ), en partenariat avec le programme Migrobjets (Inalco), le Centre Espaces & Ecritures et le Centres d’Etudes anglophones de l’Université de Nanterre sont dorénavant consultables, principalement à travers Firefox.

4 panels ont été filmés.


Totalité des panels consultables ici :  Migrobjets ou MediHal

OBJETS DANS LA MIGRATION, OBJETS EN EXIL : STATUTS, USAGES, DEVENIRS / Journée d’étude : 5 mai 2017, U. Paris Nanterre

OBJETS DANS LA MIGRATION, OBJETS EN EXIL : STATUTS, USAGES, DEVENIRS.

5 mai 2017, 9h15-18h  Amphithéâtre Max Weber, Université de Paris Nanterre / 200 av. de la République (bât.W) entrée libre (plan d’accès en bas de page)

Chiharu Shiota, Memory, Tous droits réservés ©

Coordination scientifique : Corinne Alexandre-Garner (CREE, CREA Université de Paris-Ouest Nanterre), Alexandra Galitzine-Loumpet (Cessma,  Migrobjets/ Inalco, Non-lieux de l’exil)

Programme

Continuer la lecture de OBJETS DANS LA MIGRATION, OBJETS EN EXIL : STATUTS, USAGES, DEVENIRS / Journée d’étude : 5 mai 2017, U. Paris Nanterre

Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, Murs I : Séparations et politiques de l’asymétrie. 02 mars 2017

Le 02 mars 2017 débute le prochain cycle du séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, MURS  qui fait suite aux séances consacrées au thème Esthétique & Politique. Il est coordonné par Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS) & Eugenia Vilela (Aesthetics, Politics and Knowledge RG, IF/FCT, Université de Porto).

Séance 1 : Séparations & politiques de l’asymétrie

17 h à 20 h – salle 115 , bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris (entrée libre)

Avec  :  Stéphanie Latte Abdallah (CNRS-CERI) A l’ombre du mur et de la séparation : régime de mobilité et enfermement en Israël/Palestine Damien Simonneau (Paris 13) Le spectacle politique du territoire muré. Mobilisations pro-murs en Israël et en Arizona 

Introduction : Chowra Makaremi

Présentation générale du cycle : 

Vingt-huit ans après la chute matérielle et symbolique du mur de Berlin, le mur se redéfinit aujourd’hui comme un dispositif immunitaire et un projet politique en Europe.

Dans un contexte de violence, les exilés circulant vers et à travers l’Europe sont immobilisés par des murs (matériels et immatériels) qui transforment la domination post-coloniale en une nouvelle image, comme le souligne Wendy Brown : celle d’une invasion par les dominés et les exploités.

Continuer la lecture de Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, Murs I : Séparations et politiques de l’asymétrie. 02 mars 2017

Vidéos. Journée d’étude « L’objet de la migration : la construction de la figure de l’exilé par les objets dans l’espace narratif » 21 novembre 2016 (Inalco)

Mise en ligne sur MEDIHAL des captations de la journée d’étude « L’objet de la migration : la construction de la figure de l’exilé par les objets dans l’espace narratif »  du  21 novembre 2016 (Inalco)

Le programme MIGROBJETS (INALCO) en association avec le programme NON-LIEUX DE L’EXIL et le partenariat du PLIDAM et du CREE (Inalco), de la Cimade et de Migrant’scènes (pour la performance « Sicilia » de Clyde Chabot) voulaient revenir sur les objets de l’exil dans la littérature pour les mettre en lien avec les représentations contemporaines de la migration.

Avec : Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky, Corinne Alexandre Garner, Catherine Gery, Cécile Oumhani, Delphine Pagès El Karoui, Camilla Maria Cederna, Chowra Makaremi, Catherine Mazauric, Frosa Pejoska, Marie Poinsot, Nisrine Al Zahre, Mourad Yelles, Peter Stockinger, Alexandra Galitzine-Loumpet

Captations de l’ouverture et des quatre séances : ici 

Réalisation : Dimitri Galitzine

Continuer la lecture de Vidéos. Journée d’étude « L’objet de la migration : la construction de la figure de l’exilé par les objets dans l’espace narratif » 21 novembre 2016 (Inalco)

Immobiliser les migrants : les enjeux d’un oxymore / Christiane Vollaire

archiPour les Rendez-vous Grands Paris Cosmopolites coordonné par Fiona Meadows (architecte) et Saskia Cousin (anthropologue). 

Cité de l’Architecture et du Patrimoine. Mardi 6 décembre 2016, table-ronde modérée par Saskia Cousin (Université Paris-Descartes)

IMMOBILISER LES MIGRANTS : LES ENJEUX D’UN OXYMORE

Par définition, la migration suppose le mouvement, une dynamique vitale qui pousse à quitter un lieu d’origine devenu inhabitable, pour des raisons sociales, économiques, et pour cette raison même toujours politiques (puisque les choix sociaux et économiques relèvent des décisions politiques).

Être « migrant » n’est pas une essence, mais caractérise le moment d’un parcours, et, pour beaucoup, le désir d’un devenir sédentaire, d’un devenir citoyen.

Le choix par lequel des décideurs politiques vont assigner ces devenirs, et réduire ces potentiels est celui d’une triple alternative :

– le renvoi vers le pays qu’on a fui;

– dans le pays d’accueil ou de transit :

  •    la clandestinité
  •    l’enfermement.

Aucun de ces choix ne coïncide avec celui des exilés, aucun ne suppose que leur avis soit requis, aucun ne suppose qu’ils puissent être considérés non seulement comme des sujets de droit, mais comme des sujets tout court. Aucun ne suppose qu’ils puissent prendre place dans un devenir commun, ni faire l’objet d’une représentativité collective.

Continuer la lecture de Immobiliser les migrants : les enjeux d’un oxymore / Christiane Vollaire