Archives par mot-clé : migrations

Balkans, non-lieux de l’exil.

BALKANS, NON-LIEUX DE L’EXIL.

(c) Klavdij Kluban http://www.sluban.com/
(c) Klavdij Kluban http://www.sluban.com/

 reporté à une date ultérieure

 Balkans 2015-2016. L’actualité de la ‘crise grecque’ et des ‘flux migratoires’, mais aussi les attentats de novembre 2015 à Paris font grand usage de cette désignation dans le paysage médiatique d’Europe occidentale. Sont ainsi évoquées ‘la route des Balkans’,  ‘l’antichambre de l’Europe’ et de façon plus floue encore ‘les migrants des Balkans’.

Les Balkans, dans leur pluriel constitutif, apparaissent comme une entité spatiale et symbolique indéterminée entre Méditerranée et Mitteleuropa, aux frontières extérieures fluctuantes et intérieures morcelées, marquées par le nationalisme le plus extrême justement parce qu’elles sont supposées constituer un en-deçà des Etats-nations. Laboratoire de l’Europe à la frontière de l’Asie, champ d’intervention des politiques européennes, les Balkans signalent à la fois un lieu et un non-lieu, des entités en permanence traversées, reconfigurées, par l’histoire, le religieux, l’économique, les conflits et, de nouveau, l’érection de murs – en d’autres termes, une multiplicité d’expériences de l’exil.

Dans son acception singulière, l’espace balkanique demeure « un lieu de mémoire où l’Europe a testé les limites de son identité » (Benou & Mayali 2013-2014 : 8). A partir d’une histoire des relations de pouvoir et de la constitution d’altérités, il permet d’interroger  les imaginaires littéraires, cinématographiques, artistiques ou médiatiques au croisement de l’utopie et de la différence. Il oblige à penser les relations entre le territoire et le politique et engage dès lors à aborder la singularité du sud-est européen en multipliant les points de vue et les disciplines. Continuer la lecture de Balkans, non-lieux de l’exil.

La condition de l’exilé. Penser les migrations contemporaines. Par Alexis Nouss

27351100031600LLa condition de l’exilé

Penser les migrations contemporaines
Editions FMSH, 2015, 192 p.

Les phénomènes migratoires atteignent de nos jours une ampleur inédite et suscitent de graves crises sociétales en Europe et ailleurs. L’ouvrage, au carrefour de la sociologie, de la philosophie et des études culturelles, veut renouveler les analyses pour mieux comprendre ces réalités et suggère un changement paradigmatique qui substitue au lexique de la migration une pensée fondée sur les notions de condition exilique et d’exiliance afin de redonner un plein statut à la fois existentiel et politique au migrant.
Les discours actuels font du migrant une figure propre à alimenter chiffres et statistiques et ils gomment son vécu et ses parcours.

Continuer la lecture de La condition de l’exilé. Penser les migrations contemporaines. Par Alexis Nouss

« Migrations-Transmigrations » Festival international des films de la diaspora africaine, Paris (5-7 sept. 2014)

6924991-10587230A signaler, le cycle « Migrations-Transmigrations » du Festival international des films de la diaspora africaine qui se tiendra à Paris (5-7 sept. 2014)

Programme : 

VENDREDI, 5 SEPTEMBRE
Cinéma L’Etoile Lilas

19h Réception d’Ouverture
20h Freedom Summer – débat

SAMEDI, 6 SEPTEMBRE
Lucernaire

13h Otomo – Cycle « migrations-transmigrations »

Continuer la lecture de « Migrations-Transmigrations » Festival international des films de la diaspora africaine, Paris (5-7 sept. 2014)

Représenter l’exil : la différence. Rencontre du 18 avril 2014. P. Akana, Ph. Bazin, M. Bernardot / REPORTEE

600px-African_Refugees_from_Egypt_on_board_an_Israeli_bus
African Refugees from Egypt on board an Israeli bus (wikicommons)

Représenter l’exil : la différence

Attention séance reportée à une date ultérieure.

18 avril 2014

 avec  Parfait Akana (EHESS-Yaoundé II),  Marc Bernardot (Université de Normandie), Cyril Wolmark  (Université Paris Ouest-Nanterre)

Continuer la lecture de Représenter l’exil : la différence. Rencontre du 18 avril 2014. P. Akana, Ph. Bazin, M. Bernardot / REPORTEE

« Conditions d’étranger », rencontre samedi 2 février,15h à l’Harmattan

L’équipe de l’ouvrage Les Corps subalternes (éditions L’Harmattan, Paris, 2012) nous convie à une Rencontre internationale et pluridisciplinaire sur le thème.

CONDITIONS D’ ÉTRANGER, POSITIONS SUBALTERNES

avec les interventions de :

– Eugénia Vilela,
Professeur de philosophie à l’Université de Porto au Portugal, également invitée dans le cadre de la rencontre des Non-lieux de l’exil du 25 avril 2013

– Alain Brossat,
Professeur émérite de philosophie à l’Université Paris 8

– Vladimir Nunez-Camacho,
Professeur Assistant à la Pontificia Université Javeriana, à Bogota, Colombie
Modération : Christiane Vollaire, (auteur de Le Milieu de nulle part, ed. Créaphis, 2012)

15h, 21 bis rue des Ecoles 75005 Paris