Archives par mot-clé : musées

Exposer l’expérience de l’exil (1). New York, mars 2014 . A. Galitzine-Loumpet

Ellis Island, 24 mars 2014 (c) Galitzine
Ellis Island, 24 mars 2014 (c) Galitzine 
Exposer l’expérience de l’exil (1)

           New York, mars 2014                                                        Reconnaître ce lieu. (G.Perec)

De ma visite  à Ellis Island le 24 mars 2014, il reste des notes – et deux photographies. Deux seulement parmi des centaines d’autres, symboliquement prises alors que le ferry  « Miss Liberty » s’éloignait de la petite île  – la fatigue, le froid, la crainte de manquer le bateau, sont à l’origine de l’effacement accidentel de la carte mémoire,  disparition qu’aucun logiciel de récupération ne réussira à rattraper : les clichés ne sont plus que cases vides, que petits fantômes.

Continuer la lecture de Exposer l’expérience de l’exil (1). New York, mars 2014 . A. Galitzine-Loumpet

CFP Panel « Heritage in/of Exile », Second Conference of the Association of Critical Heritage Studies, Canberra 2014

 Heritage in/of Exile

Le double panel ‘Heritage in/of Exile’ présenté par le programme Non-lieux de l’exil (FMSH) et le séminaire « L’expérience de l’exil » (Collège d’études mondiales, FMSH) a été retenu dans le cadre de la seconde conférence de l’Association of Critical Heritage Studies (ACHS) qui se tiendra à l’Australian National University de Canberra du 2 au 4 décembre 2014 ( plus d’informations ici :  ACHS’ website) dans le cadre de la thématique Multiculturalism, migration and diaspora (coordinator John Giblin) .

Les coordonnateurs du double panel ‘Heritage in/of Exile’, Alexandra Galitzine-Loumpet et Alexis Nuselovici (Nouss),  ouvrent un appel à contribution pour  5 propositions de communications.

Continuer la lecture de CFP Panel « Heritage in/of Exile », Second Conference of the Association of Critical Heritage Studies, Canberra 2014

Représenter l’exil : la mémoire, la trace. Journée d’étude.12 juin 2014

la mémoire 

Représenter l’exil : la mémoire, la trace.

Attention, légers changements d’horaires

Journée d’étude 12 juin 2014

salles 638-640, 190-198 avenue de France 75013 Paris. M°Quai de la Gare, bus 89

 Argumentaire

Si la nostalgie vient souvent aider à figurer l’exil, il n’est pas certain qu’elle en fournisse le seul mode de représentation. La subjectivité exilique peut aussi, par stratégie d’individuation ou de conformité, choisir d’obscurcir, voire d’effacer les traces. Le travail mémoriel sert par conséquent une fonction d’aménagement symbolique de l’expérience exilique opérant dans les espaces publics comme privés. Selon les résultats, une telle élaboration aboutit  soit à postuler un intraduisible de l’expérience de l’exil, soit à la constituer en héritage.

Continuer la lecture de Représenter l’exil : la mémoire, la trace. Journée d’étude.12 juin 2014