Archives par mot-clé : politique

Politiques de l’exil – Territoires de l’abri, 14 avril 2021

POLITIQUES DE L’EXIL – TERRITOIRES DE L’ABRI

14 avril 2021 – 16-20h, en ligne,  Séminaire ouvert sans inscription : https://zoom.us/j/2019251670?pwd=L1ZtOXRhUWV0SjBGVzl2VVpPM0xCQT09 , ID de réunion : 201 925 1670, Code secret : 13012021 

avec Armelle Andro (sociologue et démographe, U. Paris I), Pascale Baligand (MCF Psychologie clinique, U.de Paris), Marie Jacob (psychologue, COMEDE) et Julien Bonnin (photographe)

Ouvrage présenté : Sarah Mazouz,  Race (Anamosa 2020)

Discutante : Evangeline Masson-Diez (sociologue), Coordinatrice de la séance : Laure Wolmark (psychologue, COMEDE, NLE)

Image du bandeau : (c) Nicolas Guyonnet, MSF

 

Présentation des intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – Territoires de l’abri, 14 avril 2021

Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Territoires d’exclusion : les quartiers populaires

10 mars 2021- 16-20h en ligne :

https://univ-lille-fr.zoom.us/j/99702224329?pwd=NTN3NG5vWkE2Mi95d2FVc2JGZFBpUT09
ID de réunion : 997 0222 4329

La séance vise à présenter les quartiers populaires – dont la population est largement issue de l’immigration postcoloniale – traités en espaces de relégation, comme lieux d’une authentique solidarité et d’une inventivité sociale, en lutte contre les discriminations.

avec Christel Husson (travailleuse sociale), Saïd Bouamama (sociologue), Samir Baaloudj (éducateur et militant).

Ouvrage :  Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, présenté par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

La désindustrialisation à l’œuvre depuis les années 1970 a confiné des pans entiers des classes populaires aux marges du salariat. Tenues à l’écart des principaux circuits marchands, ces populations ont dû réorganiser leur travail et leur vie quotidienne de manière à satisfaire les besoins essentiels à leur subsistance, selon une dynamique qui confère une centralité nouvelle à l’espace urbain : pour elles, l’accès à la plupart des ressources matérielles et symboliques nécessaires au maintien d’une existence digne est intimement lié à leur ancrage territorial.

Coordination : Christiane Vollaire (Philosophe)

Image en bandeau : ©DG/Actu Seine-Saint-Denis

Intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Politiques de l’exil – Politiques de territoire. Programme 2020-2021

Pour sa 10e année consécutive, le séminaire du programme Non-Lieux de l’exil – affilié à l’Institut Convergences Migrations,  à l’IRIS-EHESS, au groupe de recherche Aesthetics, Politics & Knowledge de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto, dirigé par Eugenia Vilela et au groupe Espaces / Ecritures (CREA, U. de Nanterre) est également associé au nouveau master Migrations (ICM, Paris I, EHESS).   Informations : ici 

Politiques de l’exil, politiques de territoire

Chaque séance fait l’objet d’une annonce particulière. Entrée libre sur zoom ou en salle

Séances de 4h prévues les seconds mercredi du mois, de 16 à 20h.  Séminaire & présentation d’un ouvrage. Sauf mention contraire, toutes les séances auront lieu au 54 bd Raspail 75006 + une rencontre hors les murs.

  • 13 janvier 2021 :Territoires de solidarités

avec : Camille Louis (Philosophe, Kom-Post) et Alina Lasry du collectif La Casa, Sophie Djigo (Philosophe, collectif Migraction), Joelle Le Marec (U. Paris IV)

→  Ouvrage présenté par les auteurs :  Christiane Vollaire et Philippe Bazin : Un Archipel des solidarités – Grèce 2017-2020, Paris, Loco;  (2020) 

Coordination : Emilie Da Lage (U.de Lille) / attention : Séance en distanciel 

  • 10 février   :  Territoires de violence aux frontières

Avec  Camille Guenebeaud (Ladyss, U. Paris 8) , Agnès Lerolle (CAFI) , Adèle Bras (collectif  Kesha Niya) 

→  Ouvrage présenté par l’éditrice scientifiqueRécit & violence, Dire, traduire, transmettre le génocide et l’exil, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ed),  éditions  Hermann,  décembre 2020, avec  Hala Trefi  Ghannam (interprète, traductrice)

Présentation et discussion Chowra Makaremi (IRIS-EHESS, ICM), Coord . Emilie Da Lage (U. Lille) & Alexandra Galitzine Loumpet (CESSMA)

  • 10 mars : Territoires d’exclusion / quartiers populaires 

avec : Christel Husson ( Mouvement de l’Immigration et des Banlieues ), Saïd Bouamama (sociologue) ,  Samir Baaloudj (militant)

→   ouvrage présenté  : Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

Coordination : Christiane Vollaire  (CNAM)

  • Mercredi 14 avril – Territoires de l’abri  

avec :  Pascale Baligand (Psychologue clinicienne), Armelle Andro (sociologue et démographe, U. de Paris I) , Marie Jacob (psychologue clinicienne, COMEDE) et Julien Bonnin (photographe)

Ouvrage présenté  par l’auteure  : Sarah Mazouz, Race, Anamosa, 2020

Coordination et introduction : Laure Wolmark (COMEDE)

  • 12 mai 2021 : Territoires de la mort  

avec Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky (CESSMA, INALCO et  projet MOCOMI, ICM) , Carolina Kobelinsky (CNRS – LESC, ICM),  Béatrice Michaud (INSPE), Mariam Guerey (Secours Catholique)  et présentation d’un projet de documentaire par Babak Inanloo, Ali Haghgoogie et Chloé Tisserand

ouvrage présenté par l’auteure : Karen Akoka, L’asile et l’exil, La Découverte 2020  

Coordination : Alexandra Galitzine-Loumpet (CESSMA, ICM)

  • 14-16 mai : Territoires & savoirs partagés : Ateliers réflexifs co-construits par des acteurs de l’hospitalité du Briançonnais ( Tous Migrants, Refuge solidaire, la MJC du Briançonnais – centre social, La Maison Bessoulie,  Médecins du Monde, Refuges solidaires, Solidarité Névache, Un thé dans la neige) et différents acteurs de la recherche en sciences humaines et sociales (LIMINAL-Agence nationale de la recherche/Inalco, Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (CESSMA Inalco-Université de Paris-IRD), Ethnopôle « Migrations, Frontières, Mémoires » de Valence, Institut Convergences Migrations, Geriico-Université de Lille, IRIS-CNRS-EHESS, Migrinter- Université de Poitiers, Pacte – Sciences Po – Université de Grenoble, Non-lieux de l’exil) avec la participation de l’Anafé, du Channel – Scène nationale de Calais et la coopérative de tourisme solidaire Les oiseaux de passage.  Collectivement coorganisé par des acteurs de la solidarité et des  acteurs de la recherche: avec Anne-Laure Amilhat Szary I Sarah Bachellerie I Céline Bergeon I Stéphanie Besson I Marianne Chaud I Olivier Clochard I Emilie Da Lage I Cristina Del Biaggio I Alexandra Galitzine-Loumpet I Philippe Hanus I Isabelle Mahenc I Luc Marchello. Avec la participation de : François Héran I Michel Agier I Francesco Ainardi I Boubacar Baldé I Evangeline Masson-Diez I Emilie Mugel I Lena Pasqualini I Orianna Phillipe I Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky I Elsa Tyzsler I Daphné Velay I Christiane Vollaire I Prosper Wanner et des acteurs de la solidarité du Briançonnais. En cours de finalisation. Séminaire fermé  avec table ronde ouverte (« Tourisme & Migrations ») 
  • 09 juin : Territoires de l’intime

avec :  Céline Cantat (CERI-Sciences Po),   Alice Latouche (sociologue, Migrinter, CRESPA-Paris 8), Eugénia Vilela (philosophe, U. de Porto)

Discutante : Nora Philippe (réalisatrice, commissaire)

Ouvrage présenté par les éditrices scientifiques : L’objet de l’exil, le sujet en migration, sous la dir. de C. Alexandre Garner & A. Galitzine Loumpet PUN, 2020 en présence de Chowra Makaremi, Laetitia Tura et d’autres contributeurs

Coordination : Eugenia Vilela (APK, U. de Porto) & Alexandra Galitzine-Loumpet

 Argumentaire : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – Politiques de territoire. Programme 2020-2021

Politiques de l’exil (1). Politiques de l’épuisement.

Politiques de l’exil (1) – Politiques de l’épuisement

15 janvier 2020, 17-20h, INALCO salle 315, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris (RER C et métro 14, Bibliothèque François Mitterand)

(Attention : en raison des mouvements sociaux la séance initialement prévue le mercredi 11 décembre est déplacée le 15 janvier 2020)

Qu’est ce donc que ces politiques et stratégies de l’épuisement, de la répétition du même, de l’inutilité manifeste sinon de la violente absurdité ?  Si les conséquences des dispositifs étatiques sur le corps et le psychisme des exilé.e.s sont à la fois constamment attestées et toujours croissantes, cette première séance des Non-lieux de l’exil (an 9) en appréhende, dans une perspective pluridisciplinaire, les effets et résonances sur celles et ceux qui se tiennent et agissent au plus près des exilé.e.s, entre impuissance, découragement, colère et engagement.

Avec  : Hisham ALY (Secours Catholique), Léopoldine MANAC’H (anthropologue), Chloé TISSERAND (sociologue) 

Discutante : Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (anthropologue et psychologue, CESSMA, Inalco)

Coordination : Christine Davoudian (Psychothérapeute, Médecins du Monde, Non-lieux de l’exil), Alexandra Galitzine Loumpet (anthropologue, CESSMA) 

Le séminaire Non-lieux de l’exil est affilié à  l’Institut Convergences Migrations  

cette séance fait l’objet d’une collaboration avec  l’ANR LIMINAL

Présentation des intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil (1). Politiques de l’épuisement.

Can the exile speak ? Parler, traduire, restituer / séminaire 11 juin 2019

 

Can the exile speak ? Parler, traduire, restituer

mardi 11 juin 2019, 17-20h, salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris. Entrée libre sans inscription

Entendre, est ce laisser parler ? Qui parle pour qui, avec qui, dans quels espaces politiques laissés, assignés ou conquis ? Quels sont les statuts des récits et des engagements des exilé.e.s  ? Jusqu’à quel point – et en quelles langues – ces paroles sont elles audibles,  notamment lorsqu’elles sont relayées ou portées par des tiers ?  A qui s’adressent-elles ? Interroger la place de la parole, de l’engagement, de la traduction n’engage pas seulement à penser la place de l’exilé.e mais aussi bien les pratiques et les politiques de restitution, au carrefour de la recherche scientifique, du témoignage et du militantisme.

Séance en collaboration avec l‘ANR LIMINAL.

Pré-programme, d’autres intervenants ont été invités.

  • Michèle LECLERC-OLIVE (sociologue, CNRS-IRIS) 
  • Claire LEVY-VROELANT (sociologue) autour de L’incendie de l’hôtel Paris-Opéra, enquête sur un drame social (Créaphis, 2018)
  • Nicolas JAOUL (anthropologue, CNRS – IRIS) réalisateur du film « Beriz (Paris) – le temps des campements «  – présentation d’extraits du work in progress
  • Babak INANLOU (étudiant en exil, artiste). 
  • Thamy AYOUCH   (psychanalyste, U.Paris Diderot)

Coordinatrices / Discutantes : Alexandra Galitzine-Loumpet & Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky

Image du bandeau  issue de « Bériz. Le temps des campements »  documentaire de Nicolas Jaoul (c)

Présentation des intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Can the exile speak ? Parler, traduire, restituer / séminaire 11 juin 2019

Exil : l’agir-ensemble. Hommage à Etienne Tassin / Séminaire EHESS IIAC/NLE (8) 14 mai 2018

La 8ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu le lundi 14 mai 2018 de 16h30 à 19h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 13. Séance exceptionnelle, puisqu’il s’agit d’un hommage à Etienne Tassin.   Entrée libre

Exil : l’agir-ensemble. Hommage à Etienne Tassin 

 

avec Michel Agier, Catherine Coquio et Camille Louis.

Séance organisée par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky 

Le programme Non-Lieux de l’exil rend hommage à Etienne Tassin, professeur de philosophie politique, disparu subitement le 6 janvier 2018. Spécialiste d’Hannah Arendt (Le trésor perdu : Hannah Arendt : l’intelligence de l’action politique, Payot, Paris, 1999), il a aussi développé une pensée essentielle et marquante sur les exilés. Sur la scène de l’exil, s’érige une autre édification du « monde commun » présente à travers ses écrits (Un monde commun : pour une cosmo-politique des conflits, Seuil, 2003 ; Le maléfice de la vie à plusieurs : la politique est-elle vouée à l’échec ? Bayard, 2012), un dialogue ouvert (blog Médiapart ‘La jungle et la Ville’ avec Camille Louis) et des performances (festival TAMA avec l’Archipel des devenirs,  la fabrique du commun avec le collectif kom.post ,etc.).

Cette séance entend revenir sur l’engagement d’Etienne Tassin et la pensée de cet engagement. A propos des exilés, il écrit: « Va-t-on (enfin) témoigner de leur extraordinaire capacité à agir collectivement, à se conduire politiquement (c’est-à-dire à ne pas céder à la violence en retour de celle subie quotidiennement), à faire preuve de civisme et d’esprit public, à penser et à agir en vue du monde à venir et non en souvenir des mondes abimés et perdus ? » (Journal des Anthropologues, ‘Subjectivités de l’exil’, à paraître 2018*). Sa proposition ouvre une nouvelle dimension pour penser l’exil qui souligne l’agir-ensemble des exilés, leur puissance d’agir et leur expérience de la liberté.  Et Etienne Tassin d’ajouter  : « il appartient alors au philosophe de prendre modestement sa place dans ce cirque des places et d’y faire entendre une voix autre, non qu’il s’autorise à parler en lieu et place des exilés mutiques ou bâillonnés, mais parce qu’il essaye, avec d’autres, des artistes et des associatifs, de donner à voir ce qu’on ne veut pas voir et qui est pourtant si manifeste ».

Cette séance répond à son invitation toujours renouvelée de penser et dialoguer ensemble sur l’exil, à travers plusieurs voix et plusieurs disciplines.

Présentation des intervenants 

Continuer la lecture de Exil : l’agir-ensemble. Hommage à Etienne Tassin / Séminaire EHESS IIAC/NLE (8) 14 mai 2018

Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, Murs I : Séparations et politiques de l’asymétrie. 02 mars 2017

Le 02 mars 2017 débute le prochain cycle du séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, MURS  qui fait suite aux séances consacrées au thème Esthétique & Politique. Il est coordonné par Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS) & Eugenia Vilela (Aesthetics, Politics and Knowledge RG, IF/FCT, Université de Porto).

Séance 1 : Séparations & politiques de l’asymétrie

17 h à 20 h – salle 115 , bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris (entrée libre)

Avec  :  Stéphanie Latte Abdallah (CNRS-CERI) A l’ombre du mur et de la séparation : régime de mobilité et enfermement en Israël/Palestine Damien Simonneau (Paris 13) Le spectacle politique du territoire muré. Mobilisations pro-murs en Israël et en Arizona 

Introduction : Chowra Makaremi

Présentation générale du cycle : 

Vingt-huit ans après la chute matérielle et symbolique du mur de Berlin, le mur se redéfinit aujourd’hui comme un dispositif immunitaire et un projet politique en Europe.

Dans un contexte de violence, les exilés circulant vers et à travers l’Europe sont immobilisés par des murs (matériels et immatériels) qui transforment la domination post-coloniale en une nouvelle image, comme le souligne Wendy Brown : celle d’une invasion par les dominés et les exploités.

Continuer la lecture de Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL, Murs I : Séparations et politiques de l’asymétrie. 02 mars 2017