Archives par mot-clé : violence

Politiques de l’exil – Se mobiliser pour la justice, 6 avril 2022

Politiques de l’exil – Se mobiliser pour la justice

6 avril  2022,  17 à 20h  salle du Collège de France, 3 rue d’Ulm 75005 Paris (75 places / Métro Cardinal Lemoine ou Place Monge – RER Luxembourg). Séminaire Non-lieux de l’exil EHESS / Institut Convergences Migrations, en partenariat avec le Geriico (U. de Lille), et le groupe de recherche Aesthetics, Politics & Knowledge de l’Institut de Philosophie de l’Université de Porto. (Séance en accès libre  avec les modalités sanitaires en vigueur) .

La séance a lieu en présentiel (pour les parisien.nes et les étudiant.e.s, sauf impossibilité à justifier). Lien zoom :
https://univ-lille-fr.zoom.us/j/99388472081?pwd=bjRsdE1XMTNIQkd1TUlVZkVoa0ZuZz09

ID de réunion : 993 8847 2081
Code secret : 236791

Avec :

  • Léa Drouet (metteuse en scène, fondatrice de la structure de production VAISSEAU)
  • Camille Louis (philosophe, dramaturge et activiste)
  • Nicolas Klausser (postdoctorant en droit de la santé au CNRS, laboratoire Droit et changement social, Université de Nantes)

Coordination :  Emilie Da Lage (MCF à l’université de Lille,  GERiiCO, ICM) et Léo Manac’h (doctorant en anthropologie au Ceped, U. de Paris, ICM)

Alors que plusieurs candidats à l’élection présidentielle remettent en cause l’Etat de droit sur les questions migratoires, et particulièrement le droit européen et les principales cours constitutionnelles, la séance propose d’abord de revenir sur les mobilisations pour la justice menées ces dernières années par différents collectifs. Ces collectifs se sont formés autour de la question des violences policières, ils œuvrent à médiatiser les affaires, à construire des expertises, agréger des soutiens et interpeller la justice pour que les procès se tiennent. Plusieurs collectifs se sont ainsi formés autour de cas particuliers : Justice pour Mawda, et plus récemment justice pour Aleksandra. Ces mobilisations pour des exilé·es victimes de violence, s’inscrivent dans le champ plus large des mobilisations contre les violences policières afin que celles-ci ne restent pas impunies, que la dignité des victimes soit reconnue.  Ces collectifs activent des liens de solidarité, ouvrent des fronts dans les politiques de répression et d’invisibilisation des violences.

Dans le même temps, les associations sont aux prises avec un travail juridique de plus en plus important pour faire respecter le droit. Ce travail contribue à leur épuisement et à une dépolitisation des revendications. Enfin, les procès contre les solidaires se sont multipliés, faisant peser un risque juridique sur les actions de protection des exilé·es. Quelles sont les différentes conceptions de la justice qui s’affrontent parfois au tribunal ?

La séance interrogera la façon dont le désir de justice nourrit les mobilisations, les rapports entre droit et justice et la façon dont s’articulent, dans un dispositif de fragilisation de l’État de droit, la difficulté à rendre justice contre les violences policières, l’inflation du travail juridique dans les associations, et les attaques contre les personnes engagées dans la protection des exilé·es. 

Présentation des Intervenant·es

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – Se mobiliser pour la justice, 6 avril 2022

Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Territoires d’exclusion : les quartiers populaires

10 mars 2021- 16-20h en ligne :

https://univ-lille-fr.zoom.us/j/99702224329?pwd=NTN3NG5vWkE2Mi95d2FVc2JGZFBpUT09
ID de réunion : 997 0222 4329

La séance vise à présenter les quartiers populaires – dont la population est largement issue de l’immigration postcoloniale – traités en espaces de relégation, comme lieux d’une authentique solidarité et d’une inventivité sociale, en lutte contre les discriminations.

avec Christel Husson (travailleuse sociale), Saïd Bouamama (sociologue), Samir Baaloudj (éducateur et militant).

Ouvrage :  Collectif Rosa Bonheur, La ville vue d’en bas, éditions Amsterdam, Paris, 2019, présenté par deux membres du Collectif, Cécile Vignal et Blandine Mortain, sociologues, maîtresses de conférences en sociologie à l’Université de Lille, membres du laboratoire CLERSE (UMR 8019).

La désindustrialisation à l’œuvre depuis les années 1970 a confiné des pans entiers des classes populaires aux marges du salariat. Tenues à l’écart des principaux circuits marchands, ces populations ont dû réorganiser leur travail et leur vie quotidienne de manière à satisfaire les besoins essentiels à leur subsistance, selon une dynamique qui confère une centralité nouvelle à l’espace urbain : pour elles, l’accès à la plupart des ressources matérielles et symboliques nécessaires au maintien d’une existence digne est intimement lié à leur ancrage territorial.

Coordination : Christiane Vollaire (Philosophe)

Image en bandeau : ©DG/Actu Seine-Saint-Denis

Intervenant.e.s : 

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires d’exclusion : les quartiers populaires, 10 mars 2021

Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières, 10 février 2021

Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières

La séance s’attachera à décrire et analyser les violences spécifiques aux zones de frontière. Séance associant, en plus de l’IRIS-EHESS et de l’Institut Convergences Migrations, le séminaire de l’axe thématique 1 S’approprier, contester, lutter : spatialité, domination, violence du CESSMA et l’ANR LIMINAL. 

10 février 2021, 16h-20h. Distanciel : Participer à la réunion Zoom
https://univ-lille-fr.zoom.us/j/97642980473?pwd=c3NVZmM5WWNwVUc1Yk5vSWFYQ1NyUT09

ID de réunion : 976 4298 0473
Code secret : 692593

Avec Camille Guenebeaud (géographe, U. Paris 8), Agnès Lerolle (Coordination des actions aux frontières intérieures – CAFI), Adèle Bras (collectif Kesha Niya)

Ouvrage présenté :  Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (ed),  Récit & violence, Dire, traduire transmettre le génocide et l’exil, éditions  Hermann,   déc. 2020, en présence de Hala Trefi Ghannam (interprète)

Coordination de la séance : Emilie Da Lage (Geriico, U. de Lille),  Alexandra Galitzine-Loumpet (Cessma) et Chowra Makaremi (IRIS- EHESS/CNRS)

Présentation des intervenant.e.s

Continuer la lecture de Politiques de l’exil – territoires de violence aux frontières, 10 février 2021

EXIL & EMPREINTE DES TRAUMAS / SÉMINAIRE EHESS IIAC/NLE (4) 15 JANVIER 2018

La 4ème séance du séminaire Non-lieux de l’exil – IIAC (EHESS-CNRS)  aura  lieu, exceptionnellement, le lundi 15 janvier 2018 de 17 à 20h au 105 bd Raspail 75006 Paris, salle 4 (Métro Notre Dame des Champs, Raspail ou Sèvres Babylone) Entrée libre

Exil & empreinte des traumas

Modération : Laure Wolmark (psychologue et coordinatrice nationale pour la santé mentale du Comede (Comité pour la santé des exilés))

En partenariat avec le COMEDE

Avec : Françoise DAVOINE (sociologue et psychanalyste), Christine DAVOUDIAN (médecin, référente santé mentale centre MDM Picpus),  Ana GEBRIM (sociologue et psychologue), Marie-Caroline SAGLIO-YATZIMIRSKY (anthropologue et psychologue)

Séance coordonnée par Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky et Laure Wolmark

Présentation des intervenantes :

Continuer la lecture de EXIL & EMPREINTE DES TRAUMAS / SÉMINAIRE EHESS IIAC/NLE (4) 15 JANVIER 2018

Mise en ligne : “NOIRS ÉCLATS / OR CRUEL”, AUTOUR DE L’OEUVRE DE SYLVAIN GEORGE

Mise en ligne sur le site du programme EsCOM-AAR, de la séance du 20 novembre 2014 de l’initiative Non-lieux de l’exil  tenue à la Fondation Gulbenkian,  autour de l’oeuvre du réalisateur Sylvain GEORGE.

“Noirs éclats, or cruel”

Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.
Cliquez sur l’image pour accéder à la vidéo.

Avec Sylvain George, Anna-Louise Milne, Regina Mantanika et

Alexis Nuselovici (Nouss) et Alexandra Galitzine-Loumpet

sylvain george_web